Humeurs

Je suis une femme et je l’éprouve.

Je suis une femme…En même temps c’est difficile de l’oublier ! Chaque mois j’en prends un peu plus conscience. Non, ce n’est pas dû à mes cheveux longs, ni au prix que je coute en cosmétiques, ni même à mes chaussures à talons hauts…Non, si mon statut féminin me rappelle à l’ordre chaque mois c’est par les Syndromes PréMenstruels (SPM) ! Petite liste non exhaustive (et perso) :

Je suis une femme et je l’éprouve.1. Ton corps change pour ne pas dire gonfle !

Oui, Mademoiselle, une semaine avant tes menstruations te voilà avec un 85D au lieu d’un 85C ! Ton ventre gonfle, ce qui te donne un mal de chien à enfiler ton jean qui t’allait si bien il y a à peine 3 jours. Il se met alors à planer sur toi un gros doute qui est de savoir si c’est effectivement dû aux SPM ou bien au pot de pâte à tartiner que tu t’es enfilé 2 heures auparavant ! (cf paragraphe 2). Mettre une jupe à la place ? N’y pense même pas ! Je te rappelle que dans le même temps tes jambes ont doublé de volume ! Ce sont des poteaux ! En résumé, tu gonfles, tu gonfles, tu gonfles en attendant le jour de la libération !

2. Tu deviens boulimique

Te voilà réveillée à 3 heures du mat’, avec une envie folle au mieux de pâte à tartiner, au pire de saucisson ! Alors une longue réflexion commence du fond de ton lit : « Quand même, me lever en pleine nuit pour du cochonou, ça craint, là j’assume pas ! » …2 min plus tard… « oui , mais quand même j’en ai vraiment envie, puis je ne me rendormirais pas tant que j’aurais fait une excursion dans le frigo ! »….En résumé, tu manges, tu culpabilises, tu manges, tu culpabilises en attendant le jour de ta libération !

3. Tu es chiante mais ce n’est pas de ta faute

Tu te mets à pleurer devant le téléfilm allemand de l’après midi de M6, tu pleures quand ta mère te dit que décidemment le rouge n’est pas ta couleur, tu pleures…2 min plus tard…Tu t’énerves : « Quoi le rouge ne me va pas ! Maman t’es vieille, t’y connais rien, et après tu oses dire que tu m’aimes ! » ; puis tu pleures car la culpabilité d’avoir parlé comme ça à ta mère te ronge…2 min plus tard…tu te dis qu’elle l’a bien cherché alors tu t’énerves. En résumé, tu pleures, tu t’énerves, tu pleures, tu t’énerves en attendant le jour de ta libération !

4. Le monde est pourri

Oui, le monde est pourri, tu en es persuadée ! Tes parents ont toujours préféré ton frère, ton copain te trompe tu en es sûre, il t’a appelée 10 min en retard ce soir ! T’auras jamais tes exams, c’est impossible, et puis de toute façon les études ça ne sert à rien ! Tes amies te mettent à l’écart, tu sens une conspiration contre toi. Personne ne te comprend ! En résumé, tu enchaines crises de paranoïa sur crises de paranoïa en attendant le jour de ta libération !

5. J-1

Te voilà donc à la veille du jour J, la semaine qui vient de passer n’était que le début ! Tu vas finir en beauté !La migraine arrive, elle s’immisce insidieusement dans ta tête, et finalement te voilà avec une barre au dessus d’un des deux yeux ! Tu te choutes au Doliprane. Lire, regarder la télé, parler au téléphone, n’y pense même pas ! Tu peux juste t’étendre sur ton lit et sur le ventre, puisque Woody woodpecker a eu la bonne idée de faire une petite fiesta dans ton bas ventre ! En résumé, tu souffres, tu souffres, tu souffres en attendant le jour de ta libération !

C’est le jour J !

Nous y voilà, jour de piscine bien sur, sinon ça ne serait pas marrant ! Tu te lèves (pour une fois) en trombe et tu files à la salle de bain (je ne développerais pas ce passage…). Puis rapide coup d’œil dans la glace : « je suis super mince, trop belle, mon jean me va comme un gant ! Mes amies sont formidables, elles feraient n’importe quoi pour moi ! La vie est simple, les exams ? Trroooppp faciles ! Mon homme m’aime à la folie, il est formidable. Je suis tout sourire ! »

Alors te voilà soulagée, tu vas bien aller pendant au moins 2 semaines ! D’ailleurs, ton entourage aussi est soulagé !

Allez 2 semaines de sérénité pendant lesquelles tu appréhendes, tu appréhendes en attendant le jour J !

PS : Messieurs, il est interdit d’utiliser cet article contre nous ! Chaque femme est unique en ce qui concerne les SPM, je généralise à l’excès dans cet article.

18 Responses to “Je suis une femme et je l’éprouve.”

  • Tu peux éviter tout ça avec un contraceptif hormonal. Mais perso, j’adore mes sautes d’humeur!

  • J’adore!! tellement vrai!!
    Et Miss Lili, moi j’ai toujours ce fameux PMS même sous pilule, même s’il est moins fort qu’avant…
    Ah la la je vais imprimer ton article et le coller sous le nez du mon Brun, pour qu’il comprenne mon état de la semaine dernière :D

  • Il y a un peu de nous toutes là-dedans, et en même temps, aucune ne ressens la même chose… Je déteste cette inégalité…

  • C’est tout à fait ça! Très drôle ton billet! On est quand même mal barré parce qu’on en a pour un moment… pis après la ménopause, on est pas sorti de l’auberge les filles!

  • Tellement vrai, j’ai bien bien ri et pourtant je suis à J-3 :|

  • Moi je remercie mon gynéco qui m’a prescrit une pilule micro dosée qui a fait disparaître tout ça! En tout cas les maux de ventre à plus savoir comment me mettre et les états nauséeux ne me manquent pas!
    Merci d’avoir traité d’un sujet aussi délicat avec autant d’humour!

  • extra cet article, nelsy, moi tout craché !!! surtout pour les crises de boulimie, sauf que moi il me faut du chocolat…et si jamais il n’y en a pas à la maison, je deviens mauvaise mais alors vraiment mauvaise…à tel point qu’un jour ma soeur est vite partie m’en acheter 4 ou 5 tablettes : j’avais vraiment dû lui foutre la trouille !!!

  • Suffit de tomber enceinte. 4 mois que je n’ai pas de règles, le bonheur!

  • Déjà je suis très heureuse de vous avoir fait rire un peu, c’est toujours ça de pris!Vos commentaires me rassurent, je me sens moins seule! Perso, j’ai tout essayé pour éviter les syndrômes et ce qui a le mieux marché c’est cette article…l’autodérision est un bon remède!
    @miss lili: mes sautes d’humeur me plaisent aussi…mais bizarrement moins à mon copain….
    @Mamzelle: J’espère que ton Brun a tout compris!Tiens moi au courant j’aimerais avoir un avis masculin…Est ce qu’il te reconnait la dedans?…*
    @matra: oui, moi aussi je déteste une amie à moi, elle ne savait même pas que ça existait. D’ailleurs je me demande encore pourquoi c’est mon amie!:D
    @dyns : m’en parle pas!
    @LittleWharol: si tu es à J-3, maintenant tu dois être en train de pleurer! lol
    @misslilou: oui, je suis d’accord le sujet était délicat…j’ai beaucoup hésité avant de publier
    @misscatastrophe: Je suis déjà rentrée en courant chez moi poussée par la simple envie de chocolat…On devrait créer un groupe sur Facebook!
    @Soph64k: ben où est passée la légende des nausées, des envies de fraises et de salami au milieu de la nuit???

    Encore une fois merci pour vos com! Bon cycle à ttes!

  • c’est pour ça que j’ai arrêté et que je prends une pilule à l’année ! comme ça finit toutes ces misères que l’on endure !! c’est dur d’être une femme !! ;)

  • Moi, je trouve que c’est totalement vrai! L’HORREUR!!!!!!!!J’espère que beaucoup d’hommes ont lu ton article. Vive la femmes et son SPM!

  • Ah non moi!! c’est pas tout à fait ça!! J’enfle lol mais je n’ai pas de crise de boulimie juste une crise de nerf lol parce que je ne peux pas dormir car mes seins gonflent et sont très douloureux!!!
    Le jour J ce n’est pas la libération c’est tu vas morfler ma fille
    1) la nourriture tu fuiras car envie de vomir tu auras.
    2) pâle tu deviendras.
    3) de douleur, tu te tordras.
    4) de mauvaise humeur tu seras (bah oui à cause de 1, 2, 3)
    5) froid tu auras.
    6) le médicament 1H à agir il mettra.
    7) quand le médicament agira, de bonne humeur tu seras!!!

  • Oula moi je n’ai rien de tout ca (je suis sous pilule) ou presque, c’est vrai que j’ai les nerfs en pelote et que je suis specialement irritable. En general mon cheri me le fait gentiment remarquer genre “mais t’es chiante la”…

  • oh trop sympa le “mais t’es chiante là”
    Moi je me tords de douleur et je suis grave de mauvaise humeur en plein pendant mes règles… Et ne parlons pas de l’Homme qui te fait du gringue pendant les règles, c’est niet!!!!!

  • Je découvre cet article juste le jour J x) Il m’a fait beaucoup rire en effet. Pour ma part la pilule m’a enlevé le mal de ventre de la mère qui tue, mais a augmenté ma mauvaise humeur, du fait qu’elle peut être qualifiée de cerbérique des enfers. Mon chéri peut témoigner. Il en a pris un coup hier.
    Les mecs ont beau dire ils ont quand même bien de la chance de pas avoir affaire avec ça, vu comme ils sont douillets :p vous imaginez un peu ?

  • Je pense que dans ces moments il faut tenter de voir les points positifs:
    Tu as déjà de la chance, ton corps change… moi rien de rien ma poitrine reste la même c’est à dire pas grand chose! De plus, je crois quand même qu’il ne faut pas être si négative: pendant cette période où tu es une vraie chieuse avec ton homme, la réconciliation pointe le bout de son nez et là… c’est extra et tu ne regrette plus du tout les quelques jours qui précèdent tes putains de règles!!!

  • mmmh… je dis pas etre comme tout le monde. J’ai aucune connaissance de ces symptomes, sauf peut-etre mon ventre qui gonfle un peu…

    Par contre pendant 3 jours non stop, je pense qu’au sexe! Pratique pour le loulou qui se sentira pas le moins du monde frustre les jours de regles!!

  • Tu sais, y a pas que les filles qui ont des changements hormonaux, si ça peut te consoler.
    Les mecs, un jour ou l’autre, on traverse l’andropause et là, je t’assure, ça ne dure pas que trois jours…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>