event_mensroom

Pensées masculines d’une nuit sans lendemain…

Que m’a t-il pris lorsque machinalement j’ai posté ce message disant que je participerais à la journée de l’homme… C’est vrai après tout je ne suis pas écrivain, du moins, je ne suis pas de ceux qui ont une plume digne de ce nom pour saisir la lectrice et rendre mes écrits captivants a ces yeux. Qui plus est il me faut un sujet…

Je me précipite donc sur les archives du mois de janvier et je dévore les articles de mes confrères rédigés pour la précédente journée de l’homme. Mon premier constat est que ce n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais, finalement c’est Ladies Room écrit par des mecs (sans vouloir offenser les précédents rédacteurs, c’est juste que ce n’est pas une journée radicalement différente).

Mon second constat c’est que certaines d’entre vous ont été quelques peu déçues de cette trop grande similitude avec vos écrits.

Je ne suis donc pas franchement plus avancé me dis-je… Et pourtant si! Ça crevait les yeux, il me fallait imposer un regard de mec, du genre ceux que vous détestez mais qui finalement s’avèrent être ceux pour qui vous en pincez toujours plus ou moins…

J’ai donc choisi de vous exposer le point de vue de ce mec, celui qui reste une nuit…

Mettons donc tout de suite les choses au clair, ce n’est pas un écrit pour donner raison à ce type de mec, ni même pour redorer son image ni la mienne, bien que l’on pourrait y voir un moyen d’expier ma faute… Bref ça n’a aucune valeur de généralité, ce n’est qu’une de mes expériences personnelles et je m’en vais vous la conter à travers mes pensées disséminées à certains moments de cette nuit.

Je ne vais pas épiloguer sur notre rencontre, elle s’est faite sur un forum, je lui ai proposé un mariage et on a décidé de se voir IRL (à 5 ou 6 messages près xD).

J’avais donc rendez-vous avec la demoiselle, pour dîner chez elle un vendredi soir, je n’avais eu qu’une photo lors de notre dernière conversation Msnienne et lorsque je suis arrivé sur son palier, elle m’y attendait déjà. A ce moment précis voici ce qui m’est passé par l’esprit :

Diam’s avait raison de dire qu’il fallait envoyer deux photos parce qu’une c’est tricher…

Nous montons chez elle, et faisons un peu plus connaissance. Elle décide de préparer le dîner et je me ballade un peu dans son appart, pour en savoir plus sur elle. Je tombe sur un tableau parsemé de photos et je reconnais « Jésus » un ancien camarade de promo :

- Dis moi c’est Jésus sur la photo ?

- Ouais c’est mon ex pourquoi tu le connais ?

Un peu que je le connais, merde le monde il est vachement trop petit quoi, l’ex de Jésus… On est trop pas du même monde quoi…

Passé l’épisode de l’ex et le repas, nous continuons à faire plus ou moins connaissance, plus ou moins car elle n’est pas vraiment bavarde, je brode avec quelques vidéos du net, puis finalement arrive le moment d’aller se coucher, c’est vrai il est tard, 1H30 tout de même…

Un peu tard pour un train, je suis quand même à 60 bornes de chez moi, et encore plus tard pour aller squatter chez les potos…Y a pas de chambre d’amis… d’ailleurs on n’est même pas assis sur un canap…

C’est sûr ces dernières pensées que je me dis que là ce n’est pas très sérieux, elle se lève et m’indique la chambre à coucher. Je me lève à mon tour et lui demande machinalement :

- Tu penses que c’est sérieux de faire ça ?

– Bien sûr, allez viens !

Elle me saisit et m’embrasse :

Nan mais doucement là, t’embrasses comme le chien de ma voisine, ça fait combien de temps que tu n’as pas eu d’homme ?

Dans un éclair de lucidité je lui redemande si elle ne pense pas que c’est un peu prématuré… Ce sera le dernier… Son pull retiré, je n’ai plus vraiment d’échappatoire. Elle me déshabille à mon tour et je finis par l’emmener dans sa chambre… La suite est relativement classique, je fais fi des risques liés au cancer de la gorge et nous faisons l’amour… à ceci prêt que :

Mais merde il est trois heures et quart quoi… C’est trop long là…

J’aurais jamais cru dire ça un jour mais effectivement je trouvais que c’était vachement long… et y a pas que moi… Puisque mon fidèle acolyte, l’impulsivité du moment passé, n’a pu garder la force de continuer… La panne… Et moi qui glisse un :

- Euh je suis désolé mais y a plus trop les piles…

C’est donc ainsi que je me couche auprès de la demoiselle, visiblement aucunement gênée par ce petit contre temps…

Jésus il avait des pannes ou au contraire il ne roulait pas longtemps ???

Bref elle s’endort complètement nue auprès de moi et j’ai pris cette sale habitude de vous regarder à ce moment là… Force est de constater que la lumière du lampadaire extérieur mettait particulièrement en valeur ses courbes, je sens en moi remonter le désir, j’avais su trouver le générateur de secours, délicatement je la réveille et nous nous mettons à nouveau à faire l’amour.

Cette fois si c’est beaucoup moins impersonnel, beaucoup plus complice, ça ce passe vraiment mieux, enfin presque…

Elle part :D…

Fier de moi, suite à la médiocre prestation d’il y a quelques heures, je me dis qu’un double orgasme n’était pas de trop…

Euh, quoi qu’elle fait… Euh oui câlin si tu veux enfin bon euh on pourrait peut-être reprendre… hey mais j’y crois pas o_O…

Mademoiselle se recouche en me regardant l’air béat comme si de rien n’était… Je dois dire que je me sentais des plus cons pour le coup et je n’ai pas eu le courage de lui dire que je n’avais pas jouis et que je comptais bien en remettre une tite couche… Je me suis donc exilé dans la salle de bain…

Je me finis…Nan je refuse !!!!!!

Je rejoins la demoiselle dans son lit puis essaye de m’endormir. Il va s’en dire que pour un insomniaque les évènements précédents ne jouaient pas en ma faveur pour trouver le sommeil…

Je me suis donc remis à la contempler, force est de constater que je ne ressentais pas plus de choses qu’à mon arrivée…

Eh bah bonhomme t’es encore qu’une grosse merde… va falloir travailler là dessus quand même… Bon ceci dit c’est elle qui a voulu, puis ce n’est pas le peu de temps que l’on a passé ensemble qui l’a rendu folle amoureuse de toi… C’est déjà ça de gagné…

Bah bien sur bonhomme, crois y bien fort tiens. Tu fais l’amour à une fille que tu connais à peine et tu comptes mettre fin à cette relation dans la foulée en pensant que mademoiselle sera d’accord…

Je suis parti au petit matin, puis j’ai noyé mon mal être dans un café au bar le plus beauf que j’ai pu trouver ce matin là… J’ai rejoins l’appart de mes potes, pour commencer ma nuit…

Je me suis expliqué sur le pourquoi du comment que ça se faisait que je sois là et surtout pourquoi on ne s’est pas vu la nuit dernière… Je me suis fais enchainer par les dames de ces messieurs pour finalement pas dormir et partir faire un tour.

Le soir je me suis retrouvé dans le train avec une tripoté de gens qui savait pertinemment que si j’étais là avec ma tête de « j’ai pas dormi », c’est que j’avais dû faire une connerie…

- Alors c’était qui ?

Et moi force est de constater…

Merde je ne connais même pas son nom…

17 Responses to “Pensées masculines d’une nuit sans lendemain…”

  • *shocking*
    Allez, chui pas méchante, au moins toi, tu lui a pas bourré la gueule pour tirer un petit coup ;)
    Je vais t’en dire une bonne aussi. Une fille, qui le premier RDV te “saute” dessus, en général elle avait aussi en tête que ce serait sans lendemain. OU tu es l’homme de sa vie, mais bon là elle était trop en manque, faut que tu comprennes quoi ;)

  • Je pense comme girlizounette qu’il faut pas diaboliser les hommes, y’a aussi beaucoup de femmes qui sont pas contre les histoires sans lendemain, c’est un peu cliché de penser que c’est typiquement masculin, c’est encore plus cliché de penser que c’est un comportement de salaud. L’essentiel c’est que les deux personnes soient au courant et voilà.

  • Ce qui est “salaud”, c’est pas de sauter une fille sans avoir envie de l’épouser. Ce qui est “salaud” c’est de le faire alors que t’as pas envie. Pour moi, le véritable manque de respect, il est là, pas dans le plaisir procuré, que ce soit pour une nuit ou pour la vie…

  • @ Grilizounette, je lui ai pas bourré la gueule naméo :).

    Je suis assez d’accord, surtout que quand on c’est reparlé, pendant la scène relativement classique des insultes j’ai eu le droit a un magnifique “pour une fois que je pouvais me tapé un beau gosse, j’allais pas le laisser partir”.

    A ce moment là j’ai arrêté net de culpabilisé :).

    @ Lola-Valérie, c’est sur mais c’est assez rare en soit que tu convienne d’une telle chose :). Y a toujours le fuck friendage mais c’est pas pareil…

    @ Miss Lili, effectivement, et je l’ai appris a mes dépend, je voulais justement intitulé mon article recueil de pensée d’un salaud. Puis j’ai finalement renoncer :).

  • Peut être qu’elle non plus ne se souvient pas de toi…

  • @ Dyns, en faite si parce qu’aujourd’hui je connais son nom, je la revois de temps a autre, mais rarement, elle me déteste pas vraiment mais y a des blancs quand mes potes parle de moi (elle est dans une asso avec beaucoup de mes potes).

    Mais au final je pense aussi que je suis surtout un pseudo et qu’elle ne sait pas vraiment comment je m’appel.

  • Avatar of kim
    kim

    hihihi!
    si j’ai bien compris tu es resté car tu ne savais pas où dormir ? Pas cool…
    Mes potes célibataires donnent des rencards dans un endroit public (bar…) justement pour ça…comme ça si la nana ne leur plait pas, la bise et au revoir !
    ( dis donc, tu as pris ta journée exprès pour ladies room ? tu bosses d’habitude à cette heure là !)

  • Je suis parfaitement d’accord avec Miss Lili, il faut d’abord se respecter soi-même et s’écouter. Si on n’a pas envie, ben on va pas s’obliger “par principe”, homme ou femme ;)

  • Je suis d’accord avec Girlizounette, et c’est pour ça que ton article m’a beaucoup fait rire: visiblement la demoiselle avait les mêmes arrière-pensées que toi… alors, rien de bien méchant.

    Cela dit c’est vrai que passer la nuit avec elle juste pour avoir un endroit ou dormir, c’est pas terrible. Enfin après tout peut-être qu’elle passait la nuit avec toi parce que Jésus n’avait pas pu se libérer ce soir là, hein? ;)

  • Alors dans l’odre qui me viens comme ça.

    @Girlyzounette, j’avais mal lu ton com ^^, oublie le précédent :D.

    @ Kim, nan j’ai pas pris ma journée… je suis passé d’aprèm… C’est tout nul j’ai tout loupé…

    @ Malilou, bah je le suis aussi maintenant…

    @ Ladylys, nan c’était finis depuis pas mal de temps avec jésus je crois… Mais ptètre qu’elle c’est jeté sur moi pour essayé en désespoir de cause de l’oublier… j’en sais trop rien en faite ^^.

    @ Toutes, Je me suis légèrement fourvoyé, la pensée initial n’était pas vraiment “Bon je vais resté parce que je peu pas rentré chez moi” mais plus “Mais y a aucun autre endroit pour dormir chez elle que dans son lit…”

    En faite si j’ai mis la parti je suis loin de chez moi c’est parce que j’avais pas introduit la chose et que j’avais quelque peu la flem de la réintroduire… J’avais pas anticipé que ça puisse s’interprèté de cette façon ^^.

  • Ah la vache, j’ai flippé ma race un instant, j’ai un ex que je surnommais “Jesus” rapport à sa ressemblance frappante avec le messis susnommé.
    Mais ouf :
    1- Je ne fréquente pas les sites internet de rencontres et autres facenique
    2- Je ne me jette pas sur les hommes comme un(e) chien(ne)
    3- Je n’ai pas de chambre (vive les studios parisiens)
    4- Je ne travaille pas dans une asso

    Me voilà rasurée.
    Celà dit, je comprends ta partenaire d’une nuit, moi si j’ai un bô gosse sous la main, j’en profite. Et j’ai pas forcément envie qu’on me rappelle le lendemain. J’ai même souvent pas envie que le bonhomme dorme chez moi, c’est dire.

  • C’est tout pareil pour ce jésus là :).

    Je crois que pour tout les susnomées jésus, c’est la même chose en faite…

    Sinon c’était pas un site de rencontre mais le forum de l’asso ^^.

  • C’est marrant susnommée dans ce sens là ça rend pas pareil ^^.

  • C’est pas tres grave tout ca si? Enfin moi je trouve pas.. c’est juste que quand il y en a un des 2 qui a pas tres envie c’est nul. Et puis culpabilise pas pour elle franchement…

  • ben voilà encore une preuve qu’il n’y a pas que les hommes qui aiment les one night shot ! franchement elle a eu ce qu’elle voulait c’est parfait ! no soucy !

  • Euh c’était un article du mois dernier ça ^^ vous êtes remonter relativement trop loin… j’avoue ne pas savoir dans la finalité si c’était un one night shot pour elle ou pas… c’est ça réaction qui en après qui me fait douter…

    Elle ma un peu traité de tout les noms… bref.

    J’en profite pour dire que j’ai plus le net depuis une semaine, je n’ai donc pas pu poster pour cette journée c’est a mon plus grand regret j’avais une nouvelle nuit mais vachement plus intéressante…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>