My Space

Il fait plus ou moins bio…

“Oh les belles tomates !” m’exclamais-je d’un ton un peu exagéré.

“Oui”, me répond le voisin

“Si vous pouviez les arroser pendant qu’on sera en vacances, surtout celui-là, c’est le pot de Marie-Cécile”

Je me retourne, souriante, vers Marie-Cécile et lui effleure gentiment les cheveux, façon Lady Di.

J’enchaîne: “Moi aussi j’ai fait des tomates sur mon balcon cette année. Elles sont pas terribles, j’ai pas mis du tout d’engrais, c’est plus sûr, vu que je n’y connais rien, je voudrais pas m’empoisonner avec de la mort aux rats !”

J’ai voulu faire de l’humour, malencontreusement. En un quart de seconde je vois que j’ai tiré à côté de la cible. François, le voisin aux tomates, vire à l’écarlate.

- Mais c’est nul, c’est n’importe quoi, l’engrais n’a jamais été toxique, c’est juste une question de dosage !

- Non, mais François, je ne dis pas que je suis contre tous les engrais, je dis simplement que je n’y connais rien, et que dans le doute, je me suis abstenue.

- Qu’est-ce que tu imagines ? Que tu vas te faire empoisonner à coup d’engrais ?
- Euh… mais le produit ne passe pas dans les légumes ??
- Au contraire, l’engrais assainit la terre et supprime un maximum de maladies
- Oui ?
- ça m’énerve ça, on n’y connait rien et on raconte n’importe quoi… Vous imaginez peut être vous autres, qu’on fait pousser tous nos légumes dans des terres qu’on empoisonne ?

(Là, Vero, ta vanne à deux balles sur les tomates de ton balcon, tu vas la regretter, d’ailleurs, tu la regrettes déjà, vu que l”engrais” n’est pas, à proprement parler, un de tes sujets préférés, et que tu n’as rien à dire sur le sujet)

- Non, c’est pas ça, c’est juste que j’ai appliqué le principe de précaution à mes tomates. Toi, qui commercialises de l’engrais aux agriculteurs, j’imagine bien que tu es un spécialiste, mais moi, qui n’aie même pas de jardin, mais juste un balcon, non, je suis nulle en engrais, voilà ! donc… j’en n’ai pas mis sur mes tomates ! voilà !
- Et ben, mets-en, la prochaine fois, elles seront beaucoup plus belles, et plus saines, tes tomates !
- Et ben d’accord !

C’était juste une petite anecdote pour illustrer que ma compréhension du “bio” et du “non bio” n’en est qu’à ses prémices. C’est clair que j’y connais rien.
J’essaie d’avoir un comportement cohérent : j’essaie de n’acheter que des fruits et légumes de saison, si possible locaux, pour que la cueillette se fasse au dernier moment et qu’en plus le transport soit réduit. Je me dis que si en France il fait pas assez chaud et beau pour avoir des tomates et des fraises en février, c’est bizarre qu’il y en ait en Belgique ou au Pays-Bas… donc je les achète pas.

Et au niveau poulet, je n’achète que du “Label Rouge”. Parce que le poulet aux hormones fait pousser les seins des garçons ! Donc, vraiment, si j’ai encore confiance en quelque chose sur cette planète c’est bien le “label rouge”… j’espère que j’ai raison…

7 Responses to “Il fait plus ou moins bio…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>