Humeurs

T’es rock oui ou non ?

Alors cette semaine, dans le Elle t’en as pour ton argent. Je veux dire que ce numéro fait plus de 12 pages. Et ce n’est déjà pas si mal vu que depuis quatre semaines environ, ça pourrait s’appeler “30 minutes”. Donc là, elles se sont rattrapées nos copines et y’a pas à dire, donc, t’en as pour ton argent. Enfin, si tu es intéressée par toutes ces techniques absolument pas onéreuses et très peu invasives grâce auxquelles tu vas RAJEUNIR.

Parce que oui, c’est le maitre mot de cette semaine. Comment rester jeune. Heu, en mourant à 20 ans peut-être ? Non parce que sinon perso je vois pas. Et je ne dis pas ça parce que niveau peau j’ai et j’aurai jusqu’à la ménopause 14 ans et demi. Rapport à mon léger problème d’acné que je n’ai réussi jusque là à juguler qu’en tombant en cloque tout en étant bien consciente que la méthode a ses limites.

Quoi qu’il en soit, normally, si tu lis correctement et que tu appliques tous les conseils prodigués, t’as des chances de faire dix ans de moins que ton âge. Sans qu’on se demande si t’as fait un truc pour. Je vais te dire, les filles en photso en tout cas tu leur donnes 22 ans à tout péter. Probablement parce qu’elles en ont à peine 21. C’est marrant ça hein ? C’est comme pour les spécial maigrir où tu vois une nana avec un ventre, que jamais même en rêve t’auras aussi plat, tenter de pincer sur sa cuisse ce qui est censé être de la cellulite pour illustrer un article sur la liposuccion.

Ben là c’est pareil, le spécial rajeunir ils le font avec des pré-pubères. Du coup, niveau identification c’est moyen. Mais plus glamour que de coller des vieilles peaux en couverture j’imagine.

Bref, je ne vais pas m’étendre sur toutes les techniques vu que j’ai pas lu, j’y peux rien ça m’emmerde prodigieusement ces dossiers. Premièrement je n’y comprends rien, deuxièmement je n’aurai jamais les moyens d’aller me faire injecter toutes ces saloperies et troisièmement je trouve ça vain. M’enfin chacun lutte comme il peut contre ses angoisses.

En revanche, y’a une pépite, c’est l’interview confondante d’intelligence et d’à-propos d’Ines de la Fressange qui nous dit tout le long en substance que rester jeune n’est pas une obsession pour elle tout en expliquant à chaque réponse que surtout “il ne faut pas faire ça” sinon tu fais vieille chnoque. Bon, Ines, c’est pas grave en même temps d’avoir les boules de vieillir, hein ?

En tous cas, elle donne des petits trucs que je suis vraiment contente de connaître désormais. Du style que le maquillage c’est pour le matin parce que c’est rock – très important d’être rock quand on veut rester jeune – et que le soir, si tu sors, faut juste “avoir l’air naturelle, propre et fraiche”, c’est ça être moderne. Bon ben pour info Ines, en ce qui me concerne un tel objectif ça me prend deux heures de boulot et je n’ai que 36 ans.

Ensuite, si tu veux être rock – au risque de me répéter c’est assez important – et bien faut avoir trois penderies. La première avec tes vêtements que tu portes, jusqu’ici tout va bien. La seconde avec tout ce que tu ne mets plus mais que tu ne veux pas jeter (ça j’ai, probablement pas les mêmes fringues qu’Ines mais j’ai. 20 ans de yoyo et tu peux ouvrir un Promod chez toi, toutes tailles en magasin) et une autre avec tout ce que tu ne mettras jamais mais que tu trouves trop sublime (ça j’ai également, c’est tout ce que j’ai acheté en taille 40 en me disant que le mois prochain, grâce à un petit régime… bref, tu connais la musique). Je t’avertis, si t’as pas ces trucs “cinglés dans ton placard”, c’est pas la peine ensuite d’aller te faire Botoxer, tu seras jamais rock donc tu seras… VIEILLE.

Bon, après, bien sûr, tu as le droit aux tuyaux maquillage. Ines t’explique par exemple qu’en gros si tu te balances un pot de fond de teint orange sur la tronche, que tu te mets plein de fard mauve et que tu te fais un bon vieux contour des lèvres marron avant de te coller une bonne couche de gloss – en gros si tu te déguises en pute que même au bois ils veulent pas de toi les mecs – tu prends dix ans. Sans blague ? Merci Ines, grâce à toi la faute de goût est évitée. Limite j’avais envie de tenter l’expérience demain, ouf, j’ai frôlé le dérapage.

Sinon, pour choisir les vêtements qui lui vont, Ines, quand elle est dans des boutique où “tout est ravissant” (= pas chez Pimkie si tu me suis) elle a tendance à “vouloir ce que porte la vendeuse”. Moi c’est pareil sauf qu’à tout prendre je voudrais aussi avoir le cul de la vendeuse, ça aide pour mettre ses fringues. Surtout, ajoute Ines, le fait de vouloir s’habiller comme Judith de chez Isabelle Marant – c’est rock je te préviens de connaitre le prénom des vendeuses des magasins de créateurs – “ça veut dire que j’ai encore la pulsion de m’identifier à des personnes jeunes et je trouve ça joyeux”. Ben si tu le dis ma chérie…

A part ça, ben Ines elle remercie la haute-couture qui lui a permis de s’habiller d’un rien et de prendre des risques dans la vie – genre porter du St Laurent – et explique que non, elle ne fait pas de sport ni rien de ce style parce qu’elle n’en a pas besoin. Là sérieux, j’ai quand même l’impression que je suis sur le chemin de la jeunesse moi aussi. Bon, je ne suis pas passée par la case haute couture mais à part ça…

Inutile de te dire enfin qu’Inès, elle a beau faire 30 ans alors qu’elle en a 50 sans être JAMAIS PASSEE PAR LA CASE CHIRURGIE craché juré si elle ment elle va en enfer, elle a des problèmes malgré tout dans la vie. Et oui. Son combat, que dis-je, sa quête ? Trouver ENFIN ce pull en cachemire bleu marine idéal. Avec le bon col V, la bonne longueur, le bon cachemire. Une minute de silence s’il te plait. Il est des blessures qui ne se referment qu’avec le temps, Inès.

Allez, une petite dernière pour la route ? Ines elle ne croit pas que la beauté soit liée à la minceur. A priori l’intelligence non plus, je rajouterais.

14 Responses to “T’es rock oui ou non ?”

  • Déjà lu sur ton blog et toujours aussi hilarant et juste…mais quand même ça m’ennuie pour Inès, que je croyais plus maligne que ça…

  • Effectivement les “soins” conseillés par “Elle” cette semaine sont pour la plupart hors de prix.
    Par contre je suis assez encline (encline ? ça existe ça ?) en général à suivre les “conseils beauté” des femmes qui sont belles, et Inès, de ce côté, assure plutôt. Certes elle ne parle ni de Kant ni de Descartes dans le “Elle” de cette semaine, mais s’attendait-on vraiment à ce qu’elle en parle ? Ses conseils me paraissent pétris de bon sens, avec, il est vrai, un petit côté énervant de temps en temps.
    Ne sentirait-on pas un peu de jalousie sous ces sarcasmes ? :))

  • Hm, je sais que ça se veut léger, la question sur “un peu de jalousie”, mais sérieusement, il se peut qu’on puisse critiquer une jolie femme sans que ce soit parce que nos hormones et notre féminine fixation sur la beauté n’entre en jeu…
    En même temps, je te suis sur le fait que dans “Elle”, ça paraît logique de trouver ce genre de pépite!

  • c’était un clin d’oeil…

  • Mouarf !
    C’est comme les mannequins qui disent “moi je mange tout ce que je veux et je ne grossis pas” et quand tu regardes, elles chipotent une tomate cerise en disant “en fait j’ai pas faim aujourd’hui, j’ai mange un yaourt hier midi, ca m’est reste sur l’estomac”.

    Groumpf…

  • En fait, le problème, c’est qu’une fois qu’on est accro à ce genre de magasine, on ne peut que faire le constat suivant : question beauté, à moins d’être riche et d’avoir envie de passer sous le bistouri/la seringue d’un homme de l’art, il n’y a RIEN de neuf sous le soleil… Et il n’y aura jamais rien de neuf sous le soleil d’ailleurs : lutter contre le temps est une cause perdue.
    Là où ça me pose question, c’est que ce genre de magasine, dans ses pages “beauté” où on nous abreuve de conseils mille fois serinés, ne se pose pas une seule fois la question de l’essence de la beauté. En 2008 ( comme en 2007,2006,2005,2004,2003 etc), pour être belle, il faut avoir l’air/être jeune… Quand cessera ce matraquage débile qui encense l’anatomie d’une partie de la société féminine et pousse inexorablement l’autre partie dans la course au temps perdu? Quand est-ce que Elle, Biba, Marie Claire et autres magasines ( que je lis avec assiduité) cessera de transmettre ce message qui, en plus d’être réducteur, est FAUX, faux, faux, archifaux? Quand est ce que des femmes cesseront de prendre leurs semblables pour des connes en organisant des interviews avec des femmes dites belles parce qu’ayant l’air d’avoir 25 ans à 42? Quand est ce qu’on interviewe Jeanne Moreau, non pas sur sa carrière et sur ses 80 ans, mais sur son image et SA beauté?

  • Miss lili je suis mille fois d’accord avec toi. Et véro freud, jalouse, je t’assure que non. Il y a des gens que je peux envier mais elle n’en fait pas partie. En fait, comme j le disais sur mon blog, ce qui m’agace prodigieusement dans cette itv, c’est ce côté “entre nous”, “on se comprend”. Genre on “sait” qui est judith chez Isabelle Marant. Plus le fait que sous couvert de soit disant s’en foutre de vieillir, Inès de la Fressange semble totalement obsédée justement par cette trouille…

    Maintenant, je ne m’attends pas à ce qu’elle me parle de Kant. Mais m’expliquer que se maquiller comme une voiture volée te fait prendre dix ans… Sans blague ?

  • J’vais peut être jeter un caillou dans la mare, mais je trouve qu’il n’y a rien de plus beau qu’une femme qui fait son âge. Les 40 ans et plus qui ont la peau tirée et du maquillage anti âge je trouve ca assez horrible. Les rides et tout ce qui va avec ce n’est pas forcément moche. En tout cas, beaucoup des femmes que je croise au hasard et que je regarde longuement car elles sont vraiment belles ont la trentaine passé. Et elles ont des rides ! et aussi un charme fou.

  • je suis comme caro et verofreund, je n’attends pas qu’on me parle de kant dans les féminins mais j’aimerais bien qu’on arrête de me culpabiliser de ne pas ressembler à kate moss/inès de la fressange/keira knigltey.
    Le problème, c’est que malgré leur hypocrisie de précher “des beautés différentes”, fondamentalement pour eux, il n’y a qu’une seule beauté : grande, mince à la limide de la maigreur, coiffée par toni et guy et habillée par lagerfeld. Et ils ont beau nier et nous coller une femme-différente alibi genre liv tyler (une affreuse obèse avec son 42 par 1m80 !!!!) ou beyonce, c’est profondément ce qu’elles pensent.

  • LOLE
    On m’enlèvera pas de la tête qu’une des meilleures façons de ne pas vieillir trop vite est d’avoir une jolie vie de rentière, de se lever quand on veut, de manger que du bon, et de vivre à son rythme, ce qui est le cas de toutes les vieilles belles, Inès, Arielle et toutes les pouffes en soie.
    Et si on me traite de jalouse, oui, pas de leur peau mais de leur dilettantisme.

  • Perso, je n’ai pas du tout aimé car même si ce sujet contribue au développement de la connaissance des patientes ou futures patientes (blabla sur l’éducation de l’opinion), je trouve cela un peu vaches pour les 50% des lectrices (et je pense qu’elles sont bien plus que cela) qui n’en ont strictement rien à faire… mais bon, j’avoue qu’il y a du bon boulot de fait même si c’est très segmentant comme problématique.

  • En parlant de ça vous saviez que Carla Bruni avait 40 ans ? QUARANTE ANS. J’en connais qui vendent leur âme au diable.

  • Putain Jeanne elle a 80 ans?? Ben un truc que je pense (oui oui je pense de temps en temps), c’est que cette femme là sait vivre avec son temps, s’adapter sans aucun soucis et mieux que beaucoup de nos grands parents… La est, a mon avis, le secret de la jeunesse eternelle…

  • le problème de carla bruni, c’est son regard de boeuf..j’ai jamais vu si peu d’expression dans un regard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>