My Space

L’Irrégulière ou Mon parcours Chanel

Rarement un livre m’aura autant échappé des mains… Et comme je mets toujours un point d’honneur à terminer un livre quel qu’il soit, je suis finalement arrivée au bout des quasi 600 pages de “L’Irrégulière”.

L’Irrégulière ou Mon parcours ChanelBien sûr que l’écriture de Edmonde Charles-Roux est belle (ce qui confirme d’ailleurs ce que je pensais, notamment lorsque je lis du Amélie Nothomb : de belles phrases ne font pas forcément de bons livres.

En fait, une seule chose me vient à l’esprit pour qualifier ce livre : c’est chiant!

Je n’ai absolument rien appris sur Gabrielle Chanel que je ne sus déjà. Il n’y a aucune vie dans ses écrits, aucun rythme si bien que je ne suis jamais entrée dans le livre.

L’auteure s’éparpille beaucoup trop dans la chronique qu’elle fait des soixante-dix premières années du XXè siècle ; il n’est, en effet, guère d’hommes et de femmes célèbres qui n’aient approché Gabrielle Chanel. Cocteau, aussi bien que Picasso, Max Jacob, Paul Morand, Colette, Reverdy, Missia Sert, son amie de toujours, Diaghilev et Stravinski furent, entre autres, les témoins intimes de cette aventure extraordinaire. Cette foison de personnages satellites nous éloigne beaucoup trop du personnage principal.

Et pourquoi L’Irrégulière vous demandez-vous? Tout simplement parce que “Mademoiselle Chanel” était une femme qui exerçait son pouvoir à la tête d’une immense entreprise, qui fut le pôle d’attraction de toute une époque, et qui aura été, néanmoins, tout au long de son existence, une marginale, une «irrégulière»…

“L’irrégulière ou Mon itinéraire Chanel” de Edmonde Charles-Roux – Editions Livre de Poche – 6,50 euros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>