My Space

Petit-déjeuner et… chaussette…

Je m’en vais te parler de mon petit-déjeuner de ce matin… tiens… que les autonomistes avec leurs nuits bleues en Corse, ils peuvent arrêter de frimer.

Moi au petit déjeuner c’est Tonimalt. Au coucher aussi d’ailleurs. Même que depuis le temps que je vous parle de Tonimalt, je ne comprends pas comment Mr Tonimalt, avec toute la pub que je lui fais et que même pas je suis payée pour ça, il n’a pas encore décidé de me faire livrer quelques palettes de Tonimalt chez moi… Mr Tonimalt = chien galeux. Voilà, c’est dit, ça soulage.

Sauf que ce matin, le Tonimalt, il n’est pas passé. Rapport à l’histoire de la chaussette que même pas en plus je suis coupable, et que voire même je suis aussi innocente que l’agneau tout blanc qui vient de naître. Cette chaussette, ce n’est pas la mienne. Point barre.

Et ce qu’elle faisait dans ma trousse de toilette, et bien ça reste un mystère. Oui. Un vrai mystère que d’ailleurs le Hercule Poirot, il ferait bien de se radiner vite fait sur Stockholm pour l’éclaircir le mystère. Nan, mais parce que moi, ça me cause des soucis, et les soucis, ça empêche la digestion du Tonimalt du petit déjeuner.

A-t-on idée aussi d’aller chercher une pince à épiler dans une trousse de toilette… bon d’accord, c’est un peu moi qui lui ai dit d’aller regarder dans ma trousse de toilette, que cette chaussette je l’avais oubliée, mais quand même… de là à ramener la chaussette sur la table de la cuisine… nan… vraiment ça ne se fait pas…

La pince à épiler, évidemment, il ne l’a pas trouvée… remarque, il se serait un peu moins focalisé sur la chaussette, c’est sûr, il ne passait pas à côté de la pince à épiler…

Moi au départ, je n’avais pas tout compris… je dégustais mon Tonimalt en regardant la maison du voisin par la fenêtre des fois qu’il se passe quelque chose d’intéressant quand j’ai entendu derrière moi “c’est à qui ce truc ?“. Je croyais qu’il parlait de la pince à épiler… j’ai répondu “ben, à moi“.

C’est quand j’ai entendu “bien entendu tu chausses du 44 et tu portes des chaussettes Boss en fil d’Ecosse“, que je me suis dit que, nan, à bien y réfléchir, ce ne devait pas être la pince à épiler… Ouhlala… 

J’ai dit que peut-être c’était à un unijambiste et qu’il l’avait oublié par hasard chez moi… dans ma trousse de toilette… il m’a demandé combien je connaissais d’unijambistes…

Ouais. Moi à sept heures du matin, je ne suis pas fraîche, alors pour compter comme ça, sans préparation le nombre d’unijambistes que je connais… heu… nan. En plus les maths et moi, ça a toujours fait deux. 

Il a balancé la chaussette sur le Tonimalt. 

Ensuite il a dit “alors ?“. J’ai confirmé. C’était bien du fil d’Ecosse. Là, je n’ai pas compris, il est parti. Comme ça, sans même dire au revoir… quand je vous dis que la politesse se perd, croyez-moi sur parole, il faudrait peut-être songer à s’en inquiéter avant qu’il ne soit trop tard… pensons au mauvais exemple sur nos enfants…

Bref.

Vous parlez d’un petit déjeuner. Le Tonimalt, je ne l’ai pas digéré, vous pensez bien, avec toutes les émotions que ça m’a causé cette histoire de chaussette que même pas elle est à moi.

Enfin bon… ça aurait pu être pire… y’aurait pu y avoir DEUX chaussettes dans ma trousse de toilette…

2 Responses to “Petit-déjeuner et… chaussette…”

  • ha la vache !
    tu devrais peut-etre passer au ricoré… hihi
    pas de bol, si je puis dire, bon alors, et cet unijambiste, tu nous en dis un peu plus, ou bien ?
    :)

  • Ou bien…

    Nan, en fait je suis collectionneuse… j’aime bien garder une pièce de vêtement des hommes qui ont compté pour moi. J’ai comme ça une collection de vestes, chemises et autres bizarreries ayant appartenues à mes ex. Lui m’a donné une chaussette et cette chaussette traine depuis deux ans dans ma trousse de toilette. Maintenant que nous sommes copains ça l’amuse de savoir que je trimballe sa chaussette partout, et moi j’ai du mal à l’enlever de ma trousse de toilette. Elle y est d’ailleurs retourné.

    Oui, je sais, je suis bizarre… ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>