Humeurs

Je ne suis pas un numéro, je suis un Homme libre!

“Je ne suis pas un numéro je suis un Homme libre!”
C’est ce que criait mon héros préféré -les vieillardes adeptes de la série Le Prisonnier comprendront- fraîchement baptisé “numéro 6″ par ses nouveaux copains.

Depuis, on en a fait du chemin!!!

J’aimerais bien, moi, être “numéro six”! mais en ce moment, je me dois à mes numéros à moi. J’ai reçu un appel amusant de mon organisme de sécu :je porte un numéro de sécu erroné depuis 25 ans! Mais -pfffffff, c’est pas un problème-on m’en diligente un nouveau immédiatement en m’assurant que mon employeur -un gros employeur, genre état- va être prévenu officiellement. J’essaie d’appeler pour anticiper mais j’ai juste le temps de dire “Bonjour madame, j’ai changé de numéro de sécu et….
- Ça, c’est pas possible madame! Bip bip bip …….”
L’expérience m’a appris que ce n’est pas parce que ça n’est pas possible que ça ne peut pas m’arriver…
Bref, après quelques mois, mon organisme payeur, très réactif, m’adresse un petit mot qui me demande de prouver que je ne suis pas décédée et m’informe que j’ai désormais zéro an d’ancienneté.
“Je ne suis pas un numéro je suis un homme libre!”

Les chiffres, c’est vrai, ça peut devenir un problème, même quand on utilise des mots pour en parler. Je reçois des textos de ma banque qui disent:
“vous avez atteint à la hausse le montant débiteur de…” et il me faut toujours un certain temps pour comprendre si j’ai trop d’argent ou pas assez même si logiquement il y a toujours une des possibilités qui est moins probable que l’autre.

Les noms sont-ils moins perméables à l’absurde que les chiffres? Pas sûr. Il y a quelque temps, ma banque a filé tout ce que j’avais à un homonyme et j’ai dû essayer de prouver que “je” est parfois “un autre” sans pour autant qu’aucune forme de shizo-quoi-que-ce-soit intervienne. Rassurez-vous, comme ils m’ont dit à la banque en me recréditant -de “credere”, “croire” en latin-, “ça n’arrive jamais!”

L’erreur est humaine et je ne suis pas un numéro, je suis un Homme libre! La preuve? quelle que soit la sophistication des moyens engagés, leur nombre, il reste toujours une part d’absurde qui me donne une vraie sensation de liberté, celle de pouvoir disparaître de mon vivant même si j’ai une grosse balise au c…-on appelle ça un “téléphone portable” en langage soutenu-; celle d’offrir tout mon salaire à un tiers qui a un meilleur karma que moi; celle de ne pas être réductible à une somme de lettres ou de chiffres. Et quand je doute, je hume mon café du matin dans l’attente d’un transit au fumet unique, impossible à calibrer ou à chiffrer, mais identifiable entre tous, au moins pour moi.
Un fumet libre, pour un Homme libre.

ps- je tiens à m’excuser auprès des gens souffrant de constipation.

4 Responses to “Je ne suis pas un numéro, je suis un Homme libre!”

  • Brazil, attends, on arrive.

  • V faire un tour aux wc et réfléchir à tout ça …

  • @salut véro, salut o’paline!!! eh oui… la sécu nous en fait voir de toutes les couleurs… “aquarelle du Brésil” et cette mélodie qui en portugais est bien plus belle (c’est subjectif!) : “Brasil, meu Brasil brasileiro…” (“tomorrow is another day”), non je recopie pas toutes les paroles encore une fois… la traduc seulement : “ouvre le rideau du passé (…) laisse chanter de nouveau le troubadour, à la mélancolique lueur de la lune, toute la chanson de son amour, je veux voir marcher “cette dame” qui laisse traîner sa robe en dentelles par les salons, ô Brésil de mon Amour, terre de Notre Seigneur…”, chanson : Ary Barroso, film : Bye, bye Brasil.
    @calamity : moi, je ne suis ni un numéro, ni un homme, je suis une femme libre… Toi, tu es un homme ? encore un?! dans le room des ladies… Mais détrompe-toi… “les hommes j’aime ça! un hooommme…” comme chantait Barbara (c’est vrai qu’on fait mieux pour illustrer la femme hétéro, bon… c’est tout ce qui m’est venu à l’esprit). J’ai vécu à peu près la même chose que toi à la sécu (mais je l’ai déjà dit ailleurs, “somewhere over the rainbows…”)

  • Ah Brazil, merci pour les paroles par ailleurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>