Humeurs

Les cahiers au feu et les ministres au milieu…

Elève Pécresse au piquet: trop d’étudiants encore plantent leur première année. Elève Hortefeux: c’est quoi ce bordel, seulement 300 000 reconductions à la frontière en 2007 ! Du foutage de gueule, oui ! Allez, hop, viré ! Elève Darcos: bravo, félicitations du jury, aucune grève de profs en deux mois. Elève Rama Yade: peut mieux faire, seulement deux couvertures de Gala depuis le mois d’octobre.

Les cahiers au feu et les ministres au milieu…Et oui, on en rêvait, Sarko l’a fait, les ministres vont recevoir leur bulletin de notes. Et s’ils sont trop mauvais, ils seront tout bonnement licenciés. C’est la nouvelle politique d’évaluation du gouvernement mise en place par notre super patron. Sur le papier, évidemment, difficile de critiquer. Après tout nous aussi, tous les jours, on doit faire la preuve de notre compétence, alors pourquoi les ministres échapperaient à ça ?

Sauf que.

Sauf que je croyais naïvement, que dans une démocratie, il y avait des instances de contrôle du pouvoir déjà bien définies
. Je veux parler de l’Assemblée nationale, du Sénat, du Conseil constitutionnel, de la Cour des comptes. Je croyais aussi que la pire des sanctions était celle des urnes. Je croyais que nous les citoyens, on avait notre mot à dire et que c’était même pour ça qu’avaient été inventées les élections.

Et bien non, en Sarkozie, le contre -pouvoir, c’est un cabinet de consulting qui au passage se paie une bonne tranche de pub, Marc and Co. Un cabinet payé par celui qui sera évalué, à savoir l’Etat. Un cabinet dont les résultats nous seront jetés à la figure avec grand bruit sans aucun moyen pour nous d’en vérifier la véracité. Moi je dis, les chiffres de l’Insee, du chômage, les émeutes en banlieue, les manifs, tout ça, ça ne suffit pas pour évaluer l’action du gouvernement ? Non parce que toute personne ayant déjà vécu l’organisation d’un audit dans son entreprises sait bien que l’audit est en général là pour justifier de décisions prises en amont par… le patron.

Ah et puis, dernière petite chose, c’est qui qui – je sais ça fait kiki mais j’aime bien – va contrôler l’efficacité du boss
? Beh ouais, jusqu’à nouvel ordre, il semblerait que le Nico n’ait pas d’indicateurs de performances, lui. Un comble dans un système où le président est omnipotent, réagit toujours avant ses ministres et se met en avant pour un oui ou pour un… Bref.

Pourtant des critères, j’en aurais plein à proposer à “Mars and co”, pour notre hyperprésident: nombre de conquêtes affichées, fréquence des déplacements payés par le grand patronnat, nombre de journalistes menacés, de dictateurs bichonnés, d’humoristes graveleux présentés au Pape, de couvertures de Paris-Match, etc etc etc. Il a tort de vouloir y échapper, sincèrement il y a fort à parier qu’il obtiendrait la meilleure note, l’élève Sarkozy…

4 Responses to “Les cahiers au feu et les ministres au milieu…”

  • Bravo pour l’article!

    C’est quoi cette photo ??? un montage (ah, ah, ah…) c’est sûr, mais de qui ? ça vient de votre/ton blog ?

    Plus sérieusement, (d’ailleurs, le peut-on encore ?) avec ce type de mesures, et ce type de gouvernance, et ce type, paradoxal!!! seule la dérision et la vigilance nous empêcheront d’être roulés dans la farine…

    Ces remarques (Pensée de Ronde c’est une ou plusieurs personnes ? c’est un blog aussi, il faudra que j’aille y faire un tour, oh, la, la qu’est-ce que je bosse moi, pendant mes vacances, en plus!!! et je gagne même pas plus!!!) sur le contrôle des institutions sont très justes, toutefois, si je ne m’égare, pour ce qui est du bon boulot, ou non, des ministres c’est Sarko seul (bon le premier ministre un petit peu aussi…) qui peut trancher : il fait démissionner ou il remanie, basta! Il y a un Conseil des Ministres, tous les mercredis (présidé par lui, Le Président) qui sert à ça.

    L’Assemblée Nationale elle, elle ne peut rien faire (quand un ministre fait bien ou mal son boulot), on lui demande de voter, de proposer des lois, des amendements, ou de voter des motions de censure (mais ça c’est l’opposition, et comme elle est, par définition, minoritaire…). Il y a le recours au Conseil Constitutionnel, soit, mais seulement pour se prononcer sur la constitutionnalité d’une loi!!! et puis là, il y a Chirac, Giscard… qui y sont, c’est sûr qu’ils ne doivent pas le porter dans leur coeur le Sarko (surtout Chirac…). Le Sénat, n’en parlons pas, il est encore plus à droite que l’Assemblée.

    Le Conseil D’Etat (et pas la Cour des Comptes, qui, elle, vérifie les comptes), la plus haute juridiction administrative ne peut être appelée qu’en cas de litige…

    Tout ça pour dire que : c’est Sarko qui a les pleins pouvoirs face aux ministres, mais aussi à face l’Assemblée Nationale (en plus il a demandé à modifier la Constitution pour avoir le droit d’aller y faire ses discours en direct!!!). Alors, pourquoi a-t-il commandé cet audit, et, surtout, a-t-il rendu publique l’info ? Pour, à la fois, faire pression sur ses ministres, et s’adresser à “son peuple” : voyez, ils ne sont plus les privilégiés (cf. le “bras droit” de Boutin, coupé la semaine dernière) qu’ils étaient. Ca s’appelle une “humiliation” publique. Je ne sais lequel, laquelle, d’entre eux va s’enfuir le ou la première.

  • oui c’est un montage, et c’est nous qui l’avons mise ;-) cette photo a été reprise par beaucoup de blogs, c’est comme ça que je l’ai trouvée.

  • Et si on y allait toutes de nos notes personnelles? Après tout il n’y a pas de raison que le cabinet Marc and Co soit le seul à s’amuser.

    Fillon: 10/20. Elève appliqué mais insignifiant. Ne fait pas de vagues.

    Borloo: 05/20. La prochaine fois que vous irez à un forum mondial, vous y songerez à deux fois avant d’alller faire de la plongée avec vos copains au lieu de réviser.

    Dati: 0/20. Votre copie sur la carte judiciaire est illisible. Vous avez fait beaucoup de tapage mais personne ne comprend le sens de votre réforme.

    Morin: 0 de conduite. Votre avion en papier s’est écrasé en pleine Corrèze.

    Bertrand: 01/20, ça vous apprendra à vous en prendre aux petits vieux, et la palme du fayot par la même occasion pour feindre les hommes de dialogue et les gentils.

    Darcos: 02/20. Vous me copierez cent fois: “je ne dois pas lire la lettre de Guy Moquet en classe”.

    Boutin: 06/20. Gauchère contrariée. Votre bras droit était pourri.

    Yade: 12/20. Bonne intervention dans l’affaire du guide libyen mais vous vous êtes trompée de classe.

    Kouchner: 03/20. Absentéiste.

    Bachelot: 0,5/20. Redoublement recommandé. Les notions de base de l’action politique ne sont pas connues.

    Amara: 01/20. Ca vous apprendra à confondre ambition et arrivisme.

    Alliot-Marie: 00/20. Orientation en BEP d’investigation policière recommandée.

    Besson: 00/20. Cancre. On a beau vous avoir changé de classe, vous êtes toujours aussi mauvais.

    Hortefeux: -02/20 et le bonnet d’âne en prime. Allez, ouste! au coin.

  • Personne n’est parfait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>