Humeurs

Pas mon genre

Bon alors je tiens à rassurer tous ceusses et celles que la grossesse ne passionne pas et qui tremblent de peur à l’idée que du coup je m’épanche sur mes petits maux tous les jours: ça n’est pas mon genre.

Non, je veux dire, je sais bien que ça n’intéresse personne – à la limite ma mère – de savoir que:

- J’ai la nausée depuis plus d’un mois. Surtout le soir. Parce que le matin, ce serait trop banal. Non, moi c’est le soir, du coup je suis un vrai bonheur pour mon entourage à compter de 19h30 environ.

- Qu’en revanche je ne vomis pas. Mais que loin de m’en réjouir, il y a des soirs où je tuerais père et mère – pardon maman en plus tu es la seule à t’intéresser à ces choses-là ce n’est pas juste – pour justement pouvoir vomir des fois que ça me soulagerait.

- Que je suis devenue une sorte de super Jaimie de la crotte de chien. Sérieux je pense que je t’en repère une à deux kilomètres les yeux fermés. Je peux également dater la dernière douche de tout être m’approchant à moins de trois mètres, te donner la composition d’un gâteau à dix mètres ou scanner toute personne portant Angel sur elle dans un rayon de 800 mètres. Je demande pardon à celles qui portent Angel, j’ai pas choisi que ça m’écoeure faut en parler à mes hormones.

- Je dors. Tout le temps. Je veux dire, même quand je suis debout, que je marche et que j’ai L’AIR réveillée, en vrai c’est faux, je roupille. Par contre la nuit, bof. En même temps peut-être qu’au delà de 18 heures de sommeil par jour l’organisme oppose une résistance.

- Je pleure. Parce que le tram vient de passer. Parce que ma collègue m’a dit bonjour mais pas vraiment gentiment en tous cas c’est pas sûr. Parce qu’il n’y a plus de papier aux toilettes. Parce que l’homme ne m’a dit que trois fois qu’il m’aimait. Parce que les enfants appellent le têtard “petit truc” et qu’ils lui disent au revoir le matin. Parce que dans le Elle cinquante personnalités ont écrit à Ingrid Betancourt et que même le mot de Roselyne Bachelot a réussi à me faire sangloter. C’est dire. Parce que c’est Noël dans dix jours. Et Pâques dans quatre mois. Et mon anniversaire dans trois. Parce qu’il fait froid. Parce que la boulangère m’a fait cadeau de cinq centimes.

- J’ai froid. Même avec douze pulls, le chauffage à fond et l’homme en guise de radiateur.

- Ensuite d’un coup j’ai chaud. Et je pleure parce qu’enlever les douze pulls c’est trop dur.

- J’ai envie de riz au lait. Tout le temps. Je pourrais me nourrir que de riz au lait. Et aussi de foie gras. Même qu’en plus parait que c’est interdit.

- J’ai le feu au cul. Enfin, quand je ne dors pas. Ce qui laisse un créneau assez étroit. Mais wouah.

- Je suis précédée toute la journée de deux individus plutôt gonflés qui semblent dire bonjour à la terre entière et auxquels souvent les hommes répondent. Ils m’encombrent un peu mais parait qu’ils pourraient m’être utiles. Il semblerait d’ailleurs qu’ils ne soient pas pour rien dans le subit revirement de l’homme qui du jour au lendemain a décrêté que la grossesse finalement, il est pour.

Bref, voilà, me répandre sur toutes ces choses ce n’est vraiment pas mon genre. Alors ce n’est même pas la peine d’essayer de me demander quoi que ce soit.

Heu, je vous ai parlé de mon problème de caca ou pas ?

20 Responses to “Pas mon genre”

  • Ah Ah Ah…
    et euh, t’es enceinte de combien?!
    Paraît que la nausée, c’est seulement pour le premier trimestre alors courage! Encore que ma mère a vomi pendant 9 mois elle… mais bon, que ça ne te décourage pas puisque toi, tu ne sembles pas décidée à vomir ;-)

  • ou comment lire avec plaisir un article qui ne nous intéresse pas…
    Courage, le truc bien avec la grossesse, c’est que normalement un jour ça s’arrête.

  • ah je suis contente de le retrouver là!! j’adore ça encore:!! je veux d’auutre anecdoctes

  • ça a de quoi me conforter dans l’idée que je ne veux pas subir ça même si soit disant après c’est que du bonheur…

  • Tu ne le sens pas mon parfum d’ici (grrrrrrr) ?
    Tu sais quoi ? Tout ça, c’est du bonheur, profite va, parce qu’après héhéhé faudra le sortir le poupon mais je te promets, je serai la première à venir lire l’article sur ta délivrance :o)

  • PRUNL, j’ai eu deux grossesses merveilleuses, quasiment pas de nausées, ni de gonflements, ni de vergetures, ni d’hémorroïdes ni tous les trucs qui font peur en général… mes accouchements se sont bien passés aussi, même sans péridurale alors puisque toutes les grossesses se suivent et ne se ressemblent pas, je ne peux que te conseiller de te faire ta propre opinion en ayant ta propre expérience ;-)

  • Je me souviens d’avoir du retenir mes larmes en lisant “l’accro du shopping” dans le métro… Pour les nausées le vogalène est censé être efficace, mais j’ai découvert trop tard qu’il fallait le prendre en suppo (les cachets sont juste dégueus, rien que de le prendre t’as déjà la nausée)

  • Aaaah enfin un article qui m’a fait rire ! Merci d’avoir égayé ma journée et surtout bon courage à toi :) Aaahh les plaisirs de la grossesse…

  • Oh!!! Félicitations! Et puis, on s’y croirait. :)

    (Je t’en supplie, rejoins-moi sur “Je suis pas GROSSE, je suis enceinte”, mon super groupe facebook de femmes enceintes top cool que c’est trop la honte on n’est que deux pour l’instant
    http://www.facebook.com/group.php?gid=14602530135)
    et euh…bon courage, sinon :)

  • Raconte ton problème de caca, ça m’interresse, je suis toute ouïe

  • Princesse capiton, ça me rappelle ma première grossesse, enceinte de 3 semaines, je marchais les pieds en canard et les mains sur les hanches tellement j’étais à fond dedans. 25 kg plus tard, je ne marchais plus du tout.
    Mon fils avait, quoi, un mois, je le laisse à son papa et je vais faire un tour au marché, une vague envie de crevettes, même quand tu n’es plus enceinte, tu as ENCORE des envies.
    (Je m’aperçois que je me souviens de chaque détail, tant ça m’a marquée, bref, horrible).
    Donc, je vais au marché, je fais un petit tour et je finis comme d’hab par mon petit papy fleuriste, bonjour, bonjour, comment ça va ? Lui : “Alors ce bébé, c’est pour quand ?”
    J’ai cru que j’allais lui faire bouffer ses fleurs, je suis repartie, raide comme un piquet, le rose aux joues et j’ai changé de fleuriste, non mais OH !!!
    N’empêche, ça a du bien me calmer, parce que pour les filles, 14 et 12 kg, en dessous, c’était impossible.

  • Et bien moi je dirais tout simplement : Félicitations Penséesderonde !!

  • Avatar of kim
    kim

    Pour lutter contre les nausées matinales : petit-dej’ au lit ! (eh oui c’est tout con mais ça nous évite de se lever le ventre vide, ce qui provoque les nausées) ; pour celles du soir je ne sais pas…!!
    Je travaille à bord de paquebots en construction et je n’ai annoncé ma grossesse à mon travail qu’au bout de 3 mois.. donc les 1ers mois crevée à courir toute la journée en bleu de travail à bord des bateaux, merci…c’était dur-dur. tout le monde me trouvait mauvaise mine !
    Puis, placenta trop près du col d’utérus : super…plus de voiture, de station debout prolongée, de marche etc..car risque d’hémorragie.
    Super grossesse !

  • Félicitations Penséederonde pour tes articles en général et celui-ci en particulier ! Et félicitations tout court…

    Moi aussi j’avais des nausées du soir, je pleurais quand Hélène Segara fêtait son anniv avec Foucault et je ne jurais que par la pizza!! Je maudissais les odeurs de cuisine et du jour au lendemain, 4 ème mois de grossesse, tout s’est arrêté comme par enchantement, j’ai retrouvé mon appétit et une GRANDE forme.

    Après le truc qui m’énervait, c’était les personnes très sûres d’elles “c’est un garçon, le ventre en pointe” “et non Madame c’est une fille, le ventre en pointe ça veut rien dire Madame…”

  • allez, ça va passer :)
    et n’oublie pas ce que ta mère t’a sûrement déjà dit (ou qu’elle va te dire très prochainement) : “dès que le bb est là, on oublie tous les soucis qu’on a eus” ! vala !
    répands-toi ici, ça te fera oublier que tu as envie de gerber :))
    courage, tu vaincras !

  • Avatar of kim
    kim

    On oublie tous les soucis tu parles ! l’épisio te rappelle à l’ordre vite fait !

  • Sauf si t’as pas eu d’épisio hein kim…

    Moi Véro freud, je me souviens que ma mère m’accompagnait pour mon premier accouchement et elle me disait ça aussi: “tu vas voir, tu vas tout oublier quand le bébé sera là!”… je l’ai incendié comme jamais! Je lui ai crié qu’elle était complètement folle d’avoir recommencé puisqu’elle a eu deux filles!

    Sauf que 5 minutes après, enfin “libérée”, j’avais effectivement tout oublié! Et pourtant j’étais pas sous péridurale! Et 7 ans après, j’ai eu mon deuxième bébé… même pas peur!

  • Avatar of kim
    kim

    Moi : l’horreur ! (voir mon article “lost in maternité”) Forceps, épisio, puis hémorroïdes, et du sang pendant un mois…je n’ai pas vite oublié tout ça !

  • bah oui, moi aussi kim… tout pareil
    c’est vrai qu’il faut s’attendre, d’abord à ce que ça fasse mal (oui oui), puis à avoir mal “un certain temps” quand on aimerait juste s’asseoir quelque part… mais bon, on va peut être essayer de pas tomber dans l’auto apitoiement :))
    au final : j’en ai 3

  • Bah dis donc ça donne envie tout ça :p !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>