My Space

Femmes du monde…


Hier j’ai déjeuné avec une copine dans un endroit que je ne connaissais pas, mais où c’est clair, je ne remettrais jamais plus les pieds et elle non plus, rapport qu’on a eu un petit souci de plateau qui tombe… nan, ne dis pas “évidemment“, parce que ce coup-ci, le plateau, c’est elle qui l’a fait tomber !! Moi je suis innocente comme l’agneau qui vient de naître.

D’accord, j’avais aussi piqué les chocolats sur la table et c’était mon idée au départ, mais moi, au moins j’ai assuré. Nan, mais parce que quand nous sommes arrivées avec nos plateaux dans cette salle, il n’y avait que des mecs attablés, voire même que je me suis dit que c’était Noël un peu plus tôt cette année et que le Père Noël, il était trop cool de penser à moi comme ça. En même temps, c’est un peu normal, parce que plus sage que moi, c’est difficile… et que toute sagesse mérite récompense, c’est bien connu.

Bref !! Moi j’ai rentré mon ventre, tenté de bomber les deux balles de ping-pong qui paraît-il sont mes seins, mais que j’ai encore des doutes, et puis j’ai cambré… tu ne connais pas ?? Je te montrerai un jour si tu es sage, mais je te préviens, tu ne tiens pas longtemps, parce que ça fait mal aux abdos, surtout si tu ris en même temps. 

Ensuite, très femme du monde, je suis allée m’asseoir sans regarder personne… et je te prie de croire que c’est hyper dur quand tu as, à portée de main, autant de beaux gosses… mais bon, je suis dotée d’une force de caractère hors du commun. D’autant plus qu’eux, je peux te dire qu’ils mataient… ça devait faire longtemps qu’ils n’avaient pas vu une fille aussi canon de près.

Une fois assise, j’ai regardé. Ben ouais, la force de caractère, c’est bien joli mais il ne faut pas en abuser non plus. Et là, et bien je me suis aperçue qu’ils étaient tous badgés sur leur poitrine… bon là, discrètement, j’ai jeté un coup d’oeil et j’ai vu que c’était leur prénom qui était noté sur les petits cartons…

Moi je dis que le Père Noël, c’est un mec bien !! Non seulement, tu peux choisir parce qu’il y en a pour tous les goûts des hommes dans cette salle, mais en plus tu as leur prénom. Ca a un peu inquiété ma copine d’ailleurs… tiens pendant que j’y pense il y a un autre truc qui l’a inquiétée… 

C’est quand deux autre gars sont arrivés et ont attaqué un discours comme quoi, on était tous des pros et qu’on avait assuré au niveau résultats et que la prime de fin d’année était justifiée. Moi j’étais pas inquiète, j’étais trop occupée à essayer de passer sous la table. 

En même temps, j’étais d’accord pour la prime de fin d’année. Alors j’ai applaudi aussi. Ma copine, elle m’a dit “on s’en va“… ben… non… moi je me suis dit que nous aussi on avait bossé dur cette année… eh, oh !! On la méritait cette prime. En plus j’étais certaine que nous passerions inaperçues tant que nous ne bougerions pas. Tu penses… deux filles en jeans au milieu de cent mecs badgés en costumes…

En plus, il y avait des chocolats sur les tables… et moi quand il y a du chocolat à disposition, je suis inamovible. Moi j’ai dit “on reste“. Et on a fait comme si de rien n’était. “Femmes du monde, jusqu’au bout, toujours“, je lui ai dit.

Il y avait bien les serveuses qui nous regardaient, rapport je pense, que nous avions des plateaux et pas les autres, moi j’ai toujours dit que les femmes se débrouillaient mieux que les hommes. En tout cas ce n’est pas tous les jours qu’on mange en si bonne compagnie.

L’histoire des chocolats, c’est à la fin du repas qu’elle a eu lieu. Ma copine, elle les regardait avec envie… alors quand j’en ai pris un pour moi, forcément je lui en ai donné un… elle, elle m’a dit que peut-être, on ne devrait pas… de quoi ??? Moi je dis que si les chocolats sont là, c’est pour être mangés. Déjà que la prime, peut-être on ne l’aurait pas alors qu’on la méritait comme les autres, voire même plus que certains, on n’allait pas en plus ne pas manger nos chocolats !! 

Et puis ces chocolats, ils étaient tellement bons, que forcément, on en a mangé un deuxième… et puis un troisième… et ma copine elle a planqué tous les papiers de chocolat sous son assiette, parce qu’elle avait du mal à assumer… je crois que ça s’appelle “avoir des scrupules” ou quelque chose dans ce genre-là… moi c’est un truc que je ne connais pas trop.

En rigolant je lui ai dit “tu imagines si tu fais tomber ton plateau“, hu, hu, hu !!! Alors j’aime autant te dire que le plateau, elle le tenait fermement quand on a traversé la salle en sens inverse et que même encore une fois tous les mecs nous regardaient et que je maintiens que des canons, ils ne doivent pas en voir souvent pour mater comme ça.

Ben le plateau, il est tombé quand même… enfin pas le plateau, juste l’assiette, parce que forcément avec six papiers de chocolat en-dessous, elle glissait un peu cette assiette… moi j’ai dit “fais comme si tu n’avais rien remarqué, nous sommes des femmes du monde“, et là elle a assuré ma copine. On a enjambé l’assiette et les papiers de chocolat et on a continué, droites comme des I. 

Juste, on devait rire un peu, je crois… enfin quand je dis un peu…

2 Responses to “Femmes du monde…”

  • Giovellina c’est toujours un grand plaisir de te lire!!! Je me marre, je suis toujours morte de rire!!! Pleins de bisous!!

  • hihi !
    Dans le même genre je suis une fois rentrée dans ce que je croyais être un café qui s’est avéré être une caféteria… je fais la queue un moment jusqu’à me rendre compte que les gens ne paie pas mais donne une carte. J’étais en fait dans une cantine d’entreprise ! Alors je fais mine de ressortir par l’entrée, puisque j’étais entrée par derrière… Et là un vigile se met à me parler (en russe), et moi bien sûr qui ne comprend rien, hébétée, je lui dis “je veux sortir”, et il continue de me dire des trucs que je comprends pas… J’ai finalement fait demi-tour, retraversé toute la caféteria pour ressortir par derrière !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>