Coeur

La fidélité ?

La fidélité c’est un sujet sensible. T’as qu’à regarder ta copine Sophie, Elodie ou même Jacques pleurer parce que cher et tendre a commis l’irréparable, a été infidèle !

Mais la fidélité c’est quoi au juste ? Quelle valeur cela peut-il bien avoir?

Déjà, la fidélité, tout le monde la perçoit différemment. Pour certains, flirter c’est être infidèle. Pour d’autres, embrasser, ou encore toucher, pénétrer, aimer… Fidélité émotionnelle ou physique ? Les deux ? Chacun ses critères. Bien sûr, tu te bats avec ton homme depuis la nuit des temps que OUI le sexe oral, c’est tromper. Lui pense que non. Ta meilleure amie, elle, seule la fidélité émotionnelle compte. La fidélité, c’est quoi alors ?

Et la fidélité, est-ce qu’au fond ce n’est pas une belle illusion ? L’Homme n’est pas fait pour être monogame, l’éducation et la culture lui commandent autrement. Autant pour l’homme que pour la femme, faire l’amour c’est un instinct de reproduction, bien loin de tout rapport avec les sentiments. Chercher le/la partenaire qui comblera au mieux ses propres défaillances génétiques. Oui, comme ça, ça fait très animal, mais après tout, l’humain est un mammifère, un animal. C’est ça ou le règne végétal alors à choisir…

Quand on voit que 3 hommes sur 5 AVOUENT avoir trompé au moins une fois leur partenaire, je me dis que la fidélité c’est un bel idéal, très rarement atteint. Que c’est encore une de ses bonnes mœurs que les curés nous ont soufflé à l’oreille mais que personne n’applique. Mais que l’on cache toujours avec honte, des fois que le curé traîne dans le coin.

Et puis, pourquoi être fidèle ? Qu’est-ce que cela peut-il bien apporter ? L’infidélité nous répugne, mais si nous avions été élevés dans l’idée qu’il est normal de désirer sexuellement différentes personnes, que penserions-nous ? L’infidélité nous paraîtrait naturelle, être trompée ne nous toucherait pas.

Quand on est en couple, c’est par amour bien souvent. On a choisi une personnalité que l’on aime, une personne. Pas son sexe, pas ses prouesses au lit, non. Alors, pourquoi ne pas se suffire de cette personnalité-là, pourquoi demander en plus la monogamie physique ? Puisque ce n’est pas la raison de notre amour, ni de notre couple. Comment cet élément extérieur à l’amour entre deux êtres peut le détruire ?

Et surtout, est-ce que des fois l’infidélité n’est pas salvatrice d’un couple ? Combien d’amis avez-vous entendu dire qu’un petit coup vite fait ailleurs à relancé leur couple ? Que ça leur a fait un bien fou ? Que ça sort de la routine et que c’est excitant ? Oui, l’infidélité modérée est en quelque sorte d’utilité publique.

Je ne prêche pas l’infidélité, loin de là. Je suis moi-même très jalouse et je ne supporterais pas d’être trompée. Mais je me demande quand même, pourquoi suis-je comme ca ? Est-ce que la fidélité vaut réellement quelque chose ? Demander à l’être aimé et se voir demandé de renoncer à un besoin, à un instinct naturel, au fond, pour quelle raison ?

17 Responses to “La fidélité ?”

  • Bonne question, je me la pose parfois moi aussi, même si, si mon mec me trompe, je le tue lui et la nana.. Curieux non de vouloir en arriver a de telles extrémités?

  • Moi je ne suis ni pour ni contre ! Simplement, mon expérience personnelle m’a prouvé que quand je trompe, c’est que je n’aime plus, même si je ne le sais pas encore ou que je ne veux pas me l’admettre. Parce qu’entre fantasmer (ou flasher, ou se laisser séduire, etc) sur quelqu’un d’autre, et tromper, il n’y a peut-être qu’un pas, mais je le trouve énorme, ce pas, il me fait franchir un ravin, sans possibilité de retour. Et pourtant, je l’ai fait, je l’ai assumé, j’ai été infidèle… mais à chaque fois, parce que j’étais mal dans mon couple. Et à chaque fois, le couple “officiel” s’est cassé la gueule après, et je suis partie, seule (pas avec le ou les “amants”). Comme quoi cette infidélité était le vrai révélateur d’un malaise.
    Mais c’est un point de vue féminin, la plupart des hommes ne pensent pas forcément pareil… chez mes copines, on est partagées, mais je n’en connais qu’une qui s’offre des “coups d’un soir” sans conséquence depuis… longtemps, et dont le couple est tjrs, sinon parfait, du moins solide.

  • LOL, alors la fidélité je peux en parler aussi, l’infidélité aussi…
    J’ai longtemps cru en la fidélité et une intransigeance totale à ce sujet. Les choses étant, et nous évoluant voilà aujourd’hui où j’en suis (ça peut donc évoluer). Déjà séparation entre le sexe et l’amour.

    1) La fidélité doit rester la ligne directrice du couple comme idéal à atteindre et à maintenir. Car partir directement sur un couple libre (je l’ai fait), finalement ça aboutit à rien de très constructif, car même si on n’est ni possesif ni jaloux, on ne s’investit pas non plus

    2) La fidélité de l’autre (en l’occurence ici du mec) :
    a) infidélité accidentelle/chronique et le mec est choppé : ça fait mal, c’est pas agréable, mais il faut en comprendre les raisons (pbme de confiance en lui (besoin de se rassurer), tout simplement facteur “humain” (lassitude dans le couple sexuellement et hop un soir craquage) etc etc.. Pour moi ça c’est pardonnable, après un certain temps, même si c’est pas forcément évident.
    b) infidélité accidentelle/chronique, le mec n’est pas choppé : moi je pense que la fidlité est possible (je connais certains mecs qui sont toujours et honnêtement je vois pas pourquoi il le resterait pas à vie) cependant, je pense que ne pas accepter/intégrer l’infidélité comme une donnée dans le couple est dangereux, car le jour où ça arrive et bien si on en a jamais parlé c’est le drame. Sur le long terme je pense que qqn (femme ou homme) peut être infidèle, même s’il n’en a pas envie parce que c’est humain tout simplement… La lassitude des corps, 25 ans avec la même personne bonjour ! Donc accepter que c’est pas obligatoire, mais c’est possible
    c) infidélité structurelle/répétitive : le mec trompe souvent, et partenaires différentes >>> là y’a un pbme dans le couple, probablement rupture au bout
    d) infidelité “double-vie” : là aussi y’a un pbme, pour moi c’est aussi rupture.

    3) Notre fidélité (notre infidélité) : dans l’idéal oui, maintenant en toute honneteté je me vois mal promettre à un mec : je te serai fidèle toute notre vie….. après je pense que si c’est un accident d’un soir, ou “un coup d’un soir”, il ne vaut mieux pas le dire ne serait-ce que pour le bien être du couple. A quoi sert de remettre en question si on sait que c’est juste une histoire physique. En revanche, si c’est une amourette prolongée.. ou une double vie, il vaut mieux se poser des questions sur les “manques” de son couple….

    A terme moi je pense qu’un couple peut être ensemble, s’aime, et avoir du respect l’un pour l’autre, tout en sachant/intégrant l’idée que l’infidélité physique est possible.. mais s’il n’y a pas d’humiliation de l’autre, ou de manque de respect (en gros si l’autre ne risque pas de le savoir ou l’entourage)…. les couples peuvent rester solide.. Mais pour ça il faut que les 2 soient sur la même longueur d’ondes.

    Quoi qu’il en soit la fidélité ne doit pas être un sujet tabou, et doit être abordé dans le couple…. Mieux vaut prévenir….

    Voili !

  • Avatar of N.C
    N.C

    @lau78

    whawwwww

    des années d’etude mesdames… elle sait de quoi elle parle la dame
    elle fait meme des micro trttoirs sur face book!

  • N. C. >>> c’est devenu mon sujet de discussion principal depuis qqes semaines avec notament mes copines … jeunes mariées ;)

  • Avatar of N.C
    N.C

    @lau78
    non ca a toujours été ton sujet de discussion preféré
    en ce qui me concerne c’est plié
    nous sommes des animaux
    l’homme est programmé pour repandre sa semence le plus possible et les nanas pour faire des momes avec des males reproducteurs optimaux

    ……….

  • N. C. >>> moi je pense qu’on a dépassé ça justement aujourd’hui, c’est bien ça le problème ! c’est qu’on a plus besoin de se reproduire par instinct de survie (car c’est ça initialement), on est rentré dans l’ère du Sexe = plaisir… c’est ça qui change la donne… du coup il est légitime de se demander pourquoi on se priverait de plaisir si on n’a qu’une seule vie…
    La réponse c ‘est qu’on a pas encore fait fi de tous les principes moraux (héritage socio et réligieux), et surtout que tout le monde n’est pas encore apte à séparer Sexe et Amour, mais si on sait que faire l’amour avec qqn qu’on aime c’est différend de baiser.. et tant que ça n’est pas structurel et que sentimentalement parlant on sait où on en est… après tout moi je dis … why not ! Le seul truc c… c’est qu’il faut gérer l’autre.. ça lui fait de la peine, c’est ça qui moi perso fait que je reste encore (pour combien de temps ?) fidèle. Car l’autre ne pense pas forcément comme moi :p

  • N. C >>> bon en gros tu veux nous mettre dans un zoo ? ,)

  • Avatar of N.C
    N.C

    @lau 78

    oui, au moins on serait vraiment des sauvages! on ferait pas semblant comme maintenant..

  • L’infidélité, je l’ai frolé…Et pourtant, j’aime mon mari, j’aime mon couple et j’aime notre vie… Sauf que voilà, un jour on a besoin de vibrer à nouveau et on trouve quelqu’un qui nous fait éprouver des choses belles!
    Je n’ai jamais pensé quitter mon mari car je l’aime.

    Je ne prone pas l’infidélité, bien au contraire, mais je pense que si on veut faire toute sa vie avec le même homme, il faut admettre, que tôt ou tard, l’un ou l’autre, voir les deux, va rencontrer d’autres personnes, les aprécier, échanger avec et peut être même ressentir de l’attirance. C’est comme ça… Du moins si on est honnête avec nous même et avec son amoureux.
    De toute façon, ça nous construie aussi, ça nous fait murir, ça nous fait mal aussi…Mais c’est le propre de la vie : Nos relations avec les autres !
    Et puis, le principal n’est pas, pour moi, d’avoir le monopole du corps…mais plutôt celui du coeur !

  • Je rejoins plutôt l’avis d’isadel perso, quand j’ai trompé ou eu envie de tromper c’est que je n’aimais plus… donc forcément, si on me trompe ou qu’on en a envie, je vais estimer qu’on ne m’aime plus. Mais en plus, si c’est caché et que je le découvre, je vais vivre ça comme une double trahison.
    On aime l’idée de fidélité parce qu’en bon égocentrique, on a besoin que le projecteur soit focalisé uniquement sur nous. ca rassure de penser que pour au moins une personne, les autres n’existent pas puisqu’on occupe toute la place.
    Aimer sans confiance, ça ne rime pas à grand chose puisque quand on aime, on offre tout de soi… on préfère ignorer le fait qu’on puisse aussi tout nous reprendre.
    de plus, faire l’amour avec quelqu’un qu’on aime, ça révèle parfois du miracle, c’est une telle fusion, on frôle une telle intimité qu’il est inadmissible que la personne qui nous fasse ressentir ça puisse aussi la ressentir avec un(e) autre!

  • Moi = possessive/jalouse/excessive!

    Et pourtant je suis avec le mec le plus dragueur que je connaisse…
    C’est comme vital, une façon de garder confiance en lui..

    Je ne tolère pas l’infidèlité quelle quelle soit (emotionnelle et/ou physique).

    Le flash, la séduction c’est encore différent.

    Mais je considère la fidèlité comme une marque de confiance réciproque, si on cède à l’infidèlité je prends ça comme une trahison.

    Pourtant j’ai moi-même été tentée, et j’ai été infidèle, auparavant.
    Et même si je n’en suis pas fière, j’assume le fait d’avoir trahit la personne que j’aimais, d’ailleurs je ne le lui ai pas caché.

    Si je l’avais fais je me serais mentie à moi-même, et ça aurait été une seconde trahison pour lui.

    “…mais si on sait que faire l’amour avec qqn qu’on aime c’est différend de baiser…”

    Y a une différence certes mais pourquoi réserver uniquement de l’amour à la personne qu’on aime?
    On aime tous baiser, alors pourquoi ne pas en faire profiter l’être aimé?
    C’est agréable de faire l’amour, mais baiser ça libère…

    Si on est pas capable de faire les deux dans un couple, c’est sur que homme ou femme finira par aller voir ailleurs…

  • je serais incapable de supporter une infidélité, même si je voudrais lui pardonner cela aura cassé quelque chose.. je ne réussirais plus à lui faire confiance, je risquerais de devenir parano….
    En gros notre histoire serait anéantie…

  • Chaque fois que monsieur m’a trompée, j’ai ramassé une saloperie (champignons).
    Et là, ça ne rigole plus du tout…
    Un coup, un soir, oui, bon mais une liaison régulière, pourquoi ne pas rompre alors?
    Par peur?
    Par besoin d’une maman et d’une putain?

  • soir tout le monde

    recadrons un peu les choses

    les hommes sont des animaux et je dis homme avec un grand H.

    la fidelité chez les animaux est une rareté et meme un fait bizarre, seuls 10 a 15 especes sur terre sont fidéles sur des centaines de milliers existantes.

    c sur ca fais tjs mal de savoir que sa moitié est parti voire ailleurs, le pire c de savoir, ou de ne pas savoir quand le doute subsiste.

    il faut arreter de se cacher la face aussi, si l’autre va voir ailleurs c qu’il ne trouve plus ce qu’il cherche chez lui ou qu’il a besoin de se rassurer.

    qqs causes:
    – manque d’interet de l’autre ( c le pire, la routine, croire qu’on a tout fais, que c gagné, etc…) et le manque d’attention.

    - une petite depression qui dure et qui dure.

    - des difficultés de communication, des horaires decalés.

  • “Quand on est en couple, c’est par amour bien souvent.”
    Oui dans un monde idéal.
    Le principe de réalité démontre la peur de la solitude…

  • La fidélité est un dogme Judéo-chrétien…. Je ne suis hatée ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>