My Space

Se vautrer, oui, mais avec classe…

Moi c’était jeudi. Je devais présenter un truc devant un certain nombre de personnes. Je maîtrisais moyen, malgré la moitié de la nuit précédente passée sur mon ordinateur à composer un pamphlet digne d’un discours d’ouverture des jeux olympiques, mais bon j’étais confiante.

Une heure avant de partir, je passe devant une glace et je me dis qu’il faut que je me lave les cheveux. Dont acte. Sauf que je ne sais pas toi, mais moi quand je me lave les cheveux, et bien après, ils sont mouillés !! Ben ouais, c’est bizarre ce phénomène, et là je suis comme toi je t’avoue, je ne me l’explique pas. 

Mais de toute façon, les cheveux, une heure avant de sortir, surtout en Suède, ce n’est pas une bonne idée de les laver parce que soit tu attrapes la crève because tu n’as pas eu le temps de les sécher et que vu le froid digne d’un hiver suédois qu’il fait à l’extérieur que quand même tu le sais bien que tu es en Suède mais que bêtement tu t’imagines que ce n’est pas une raison mais que si c’est une raison, soit tu les sèches… j’ai opté pour la deuxième option. Comment ça c’est quoi la deuxième option ?!. Mince, essaye de suivre un peu !! Les sécher !! Je te prierais de rester concentré quand je te parle !!

Ce qui de prime abord paraît être une bonne solution ne l’est pas quand comme moi, tu possèdes des cheveux indisciplinés et qui ont tendance à boucler. Parce que le résultat c’est un croisement entre Bob M. et Whoopy G., c’est à dire le fleuron de ce que la Jamaique et l’Amérique comptent de personnes belles et célèbres… nan, je ne mets pas une photo, je te laisse user de ton imagination que des fois ça te fait du bien de te triturer un peu l’imagination.

Après j’ai eu beau appuyer sur ma chevelure avec mes deux mains, moi je dis quand le mal est fait… heu… et bien le mal est fait !! Ouais, dans ma grande bonté, je t’autorise à noter cette maxime sur ta main pour ne pas l’oublier, elle te sera fort utile lors d’un dîner en ville. En même temps, elle n’est pas de moi.

Donc je suis sortie avec ma coiffure rasta en essayant d’ignorer les regards en biais envieux des quelques personnes que j’ai pu croiser… c’est fou comme les gens sont jaloux dès lors que tu es un tant soit peu originale. Bref !!

Je suis arrivée dans la salle de réunion, j’ai dit bonjour aux personnes que je connaissais, parce que moi môssieur, en plus d’être jolie, je suis polie, et j’ai sorti mes documents pour préparer mon laïus. J’étais confiante, je te l’ai dit, et ce, malgré ma coiffure afro qu’on aurait dit que j’avais traversé un tsunami pour arriver jusque là.

Présentation des participants et des personnes qui devaient prendre la parole… je sens bien quelques regards intéressés converger vers ma chevelure de princesse… une certaine interrogation dans le regard des quelques personnes qui ne me connaissent pas… bon d’accord aussi une certaine interrogation dans le regard des quelques personnes qui me connaissent et qui doivent admirer ma coiffure top classe.

Chacun se présente et puis vient mon tour… et là… “bonjour, je suis Frida de Bergerac et je suis la“… une demi seconde de silence… et un éclat de rire général.

C’est certain que ça détend l’atmosphère. Par contre après tu peux dire tout ce que tu veux, chaque fois que tu ouvres la bouche, tout le monde se marre… même quand tu te tais d’ailleurs… mais comme je sais avoir de la classe en toutes circonstances, j’ai fait comme si de rien n’était. Juste je riais, un peu… beaucoup… beaucoup trop… tout le temps… impossible d’articuler un mot… alors je me suis tue… mais avec classe.

Moi je dis que peut-être une fois que je serais coiffée normalement, personne ne me reconnaîtra. En même temps, je dis ça sans grande conviction. C’est dur d’être une fille intelligente et lucide.

Je dis aussi qu’il faudrait que vous arrêtiez de m’appeler Frida, parce que je sens les prémices d’une schizophrénie aiguë s’insinuer en moi… limite si je sais encore qui je suis…tiens hier, je ne trouvais plus un bouquin et je n’arrêtais pas de dire “mais Frida, qu’est-ce que tu en as fait de ce livre“. Peut-être que je fais un dédoublement de la personnalité…

Quand même… quelque chose me dit que sur ce coup là, je n’ai pas assuré…

Tags : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>