Histoires

Piège en eaux claires

Piège en eaux clairesJ’ai envie de plage, de vagues, d’écume… J’ai envie de fermer les yeux et d’entendre le bruit de la mer… J’ai envie de son odeur… Et puis je veux du sable entre mes orteils… J’ai envie de nager loin et de faire la planche en regardant le ciel… Rien que de plus normal quand on vit en Corse… Ouais. Sauf que moi, je vis en Suède. Alors j’me suis dit, je vais aller à la piscine !! Je sais, c’est pas la mer, mais j’aurai de l’eau et je pourrai nager. Le premier qui dit que je vais à la piscine pour regarder l’épilation des suédoises… Se trompe ! J’y vais aussi pour nager ! Eh, oh, j’suis pas obsédée quand même.

Allez, hop, maillot de bain, serviette et petit cadenas pour le casier et c’est parti pour un petit plouf. Je vous passe l’épisode du vestiaire, et de la douche parce que je vous ai déjà fait un post là-dessus. Heu… Ben quand même, juste à titre informatif, elles sont poilues !! Si, si, je confirme. J’voulais pas regarder, mais mes yeux, ils refusaient de m’obéir. Je n’arrêtais pas de me dire, “Regarde le plafond, ferme les yeux, pense à autre chose, tu vas finir par te faire virer des douches“… Ouais, ben ça n’a pas marché. Nan, nan, je ne suis pas une obsédée de l’épilation du maillot, c’est juste qu’il faut absolument que je compare. En même temps, je vous signale que je ne suis pas la seule à regarder, parce qu’elles aussi, elles matent ! D’ailleurs, y’avait que des obsédées dans cette douche, sauf moi. Eh, oh, j’y étais, j’le sais, non !

Bref, après la douche… Heu, j’vous ai dit qu’elles étaient poilues ?? Arghhh ! Oui, j’vous l’ai dit ! Donc j’ai monté les escaliers pour arriver jusqu’au bassin. Et là y’avait une troupe de nénettes sur le bord qui bloquait le passage. Je me suis dit qu’elles allaient avancer et me laisser passer… Ben non !

Heu… Eh, oh, j’suis là. J’ai fait un petit sourire et puis des signes de tête pour indiquer que je voulais passer. Elles m’ont aussi fait des signes de tête en souriant, mais pas une ne s’est poussée. Mince… Alors moi, j’ai bien appris un peu de suédois, mais pas le langage des signes de têtes. Alors, forcément, j’pouvais pas tout comprendre.

Et puis il y en a une qui s’est mise à me parler. Evidemment je n’ai rien compris. Peut-être qu’avec mon bonnet sur la tête, elle me prenait pour quelqu’un d’autre. Heu… Elle ne devait pas être dans la douche en même temps que moi celle-là, hein, parce que sinon, elle aurait bien vu que je ne suis pas Suédoise. J’vous ai dit qu’elles étaient poilues ?? Nan ?? Vous êtes sûres, que je vous l’ai dit ?? Bon, ok.

Et puis une seconde s’est approchée de nous et s’est aussi mise à parler en suédois. Alors, moi dans ces cas-là, je prends un air vachement intéressé et je fais “han, han” ou “hannnn” de temps en temps, je m’esclaffe si ça a l’air drôle, et tout le monde est persuadé que je participe à la conversation. Alors je me suis retrouvée piégée à discuter avec deux suédoises que je ne connaissais pas, de je ne sais quoi sur le bord de la piscine. Enfin quand je dis discuter…

Et puis un gars est arrivé avec des palmes et des planches et il a commencé à en distribuer à tout le monde. Heu… Ben, moi j’suis polie, hein, alors quand il m’a tendu mon lot, ben j’l'ai pris. Pourtant elle me l’avait dit ma maman qu’il ne faut jamais rien accepter d’un inconnu, parce qu’on peut avoir des gros ennuis après…

Ouais, j’le savais bien que j’aurais dû dire quelque chose du genre “jag prata inte svenska et je me demande ce que je fous là” mais en même temps, ça faisait dix minutes que j’étais censée tout comprendre à la discussion avec les deux Suédoises… Alors, aller déclarer que je jouais à la bouffonne depuis dix minutes, je me suis dit que j’allais finir noyée dans le grand bain ! Donc j’ai suivi le mouvement. Y’a des fois je devrais rester coucher chez moi au lieu de sortir.

Parce que le monsieur, qui n’était pas du tout un gentil monsieur, nan, nan, nan, il a dit qu’il fallait se suivre en file indienne et puis qu’il fallait s’asseoir sur le bord de la piscine et puis mettre ses palmes, que même les miennes elles étaient trop grandes, et puis ensuite se mettre dans l’eau. Enfin, je pense qu’il a dit tout ça, parce que de toute façon, je n’ai rien compris, j’ai juste suivi les autres.

Si ça se trouve, personne ne comprenait ce qu’il disait le vilain monsieur. D’ailleurs, si ça se trouve y’avait d’autres françaises dans cette galère. Qui la bouclaient, comme moi. Si ça se trouve… En même temps, deux crétines le même jour dans la même piscine, ça fait beaucoup, hein !

Flap, flap, flap, tout le monde est parti en nageant avec sa planche à bout de bras, à la queue leu leu sur deux files. Et vogue la galère !! Parce qu’au début, pas de problème, je suivais à peu près, mais ces pu***** de palmes trop grandes, elles n’arrêtaient pas de se barrer. Alors j’essayais de les retenir avec mes orteils, mais du coup je ne pensais plus à nager. Et ça commençait à râler derrière moi…

Alors, j’accélerais tout en essayant de ne pas perdre les palmes. Flap, flap, flap !! J’en ai marre de ce pays. Flap flap, flap !! Je veux rentrer chez moi ! Flap, flap, flap !! Pu***** de palmes… Forcément, j’en ai perdu une. Et la fille derrière moi, s’est mise à crier, en suédois, quelque chose que je n’ai pas compris. Je me suis donc arrêtée et elle m’a tendu ma palme en me disant “Yep Frida !”. Heu…

Et puis le vilain monsieur s’est aussi mis à me parler en m’appelant lui aussi Frida ! Punaise, une demie-heure dans cette piscine et j’avais réussi à changer de nationalité, à changer de prénom, et à me retrouver dans un cours de natation dans lequel je n’avais rien à faire.

Mince, faudra que je vérifie au niveau de l’épilation du maillot tout à l’heure pour voir si de ce côté-là aussi, y’aurait pas eu du changement. Parce que maintenant que je suis Suédoise et que je m’appelle Frida, peut-être que je suis devenue poilue. Heu, j’vous ai dit, qu’elles étaient poilues les Suédoises ? Ah, oui ? Ben j’m'en rappelais plus !

Le vilain monsieur, il m’a fait signe d’approcher du bord… Aïe, aïe, aïe.C’est pas moi, m’sieur, j’vous jure !! Frida, elle n’a rien fait, j’vous jure m’sieur ! Ce qu’il m’a dit, je n’en sais rien. Mais comme avec le bras, il me désignait un casier avec des palmes, je me suis dit que j’avais le droit d’aller les changer. Ce que j’ai fait. J’suis trop bonne en suédois, moi !

Flap, flap, flap… C’est vachement plus cool quand les palmes sont à la bonne taille. Sauf que maintenant, je suis dernière. Eh, oh, j’veux reprendre ma place ! C’est pas grave, je vais doubler… Une, et puis deux et puis… Eh, oh, qu’est ce qu’il a à gueuler l’hurluberlu sur le bord de la piscine “Frida, Frida !!!” ?

Ben quoi ? J’faisais rien de mal, je reprenais ma place… On n’est pas à l’armée quand même ?! C’est bon, arrête de t’énerver mon chou, tu vas nous faire une crise cardiaque, j’ai compris, je ne double plus. Enfin… Disons que je vais être plus discrète… Tiens là, il ne regarde pas, allez hop, une de gagnée… Et puis une autre… Alors, c’est qui la plus forte ? Ben, c’est Frida !

Voilà, j’suis à ma place du début ! Nan, mais des fois ! Ah ? On s’arrête. Et… Faut couler en faisant des mouvements avec les jambes et en levant la planche au dessus de la tête. Ben tiens… Super fastoche son truc ! Et… Heu… On pose les planches ? Ben d’accord.

En cercle ? Pas de problème. Mince… Mais qu’est ce qu’elles font ? Nan, nan, nan, Frida, elle fait pas ça ! La pirouette sous l’eau avec une jambe en l’air, Frida, elle a pas appris ! Et arrête de gueuler “Frida, Frida” abruti ! Ca n’y changera rien, je te dis que je ne peux pas !

Bon ben si tu insistes… Moi je t’aurais prévenu ! Mais tu me jures que tu ne me fais pas le bouche à bouche après, hein ?! Allez, c’est parti… Au point où j’en suis de toute façon… Punaise, je me noie ! Eh, oh, j’arrive pas à tourner, au secours, j’suis coincée ! A l’aide ! Soyez pas vache, vous n’allez pas laisser mourir Frida, votre super copine, dans cette piscine ! Help !

Ca y est, je respire ! J’veux ma maman… J’en ai marre de cette piscine. Moi je voulais juste voir la mer. Et toi si tu n’arrêtes pas de crier “Frida, Frida“, j’appelle mes frères. Tu vas voir comme ils sont forts les frères de Frida ! Eh, oh, elles se mettent à tourner en se tenant pas les bras. J’veux partir… J’veux pas tourner… Nan, j’veux pas…

Nan, nan, nan, Frida, elle ne va plus sous l’eau ! Tiens d’ailleurs Frida, elle en a ras-le-bol de faire la bouffonne dans cette piscine, elle se tire… Alors tes palmes, tu iras te les chercher dans la flotte mon coco, ça te fera les muscles. Et puis estime-toi heureux que Frida ne te pousse pas dans la piscine en passant ! Oh et puis arrête de crier, de toute façon je ne comprends rien à ce que tu racontes !

Tout le monde me regarde… M’en fous, je m’en vais. La tête haute, en plus… Direction la douche.. Alors ? C’est bon, ça n’a pas poussé, j’ai eu peur un instant !! Parce que les suédoises, au cas où vous ne le sauriez pas, ben elles sont poilues !!

Pardon à Frida… Je ne sais pas qui elle est, ni où elle était aujourd’hui mais à mon avis elle est grillée dans cette piscine. Moi aussi d’ailleurs, je crois…

12 Responses to “Piège en eaux claires”

  • Mdrrrrr! Oui bon, pas de langage sms, mais bon, là fallait que j’m'exprime, et j’aime bien mdr… A mourir de rire tes articles! J’aime les folles, les timbrées, la tarées, les vraies de vraies!Tu es une puriste dans ton genre!! Tu veux être ma keupine?

  • Oui je veux bien… tu es ma première copine… arghhhhhh !! Enfin une occasion d’ouvrir la bouteille que je garde dans ma cave depuis dix ans !! Oh yes !!

  • HEHE!!! Quand est ce que tu viens en France?? J’pensais pas que tu serais toujours là, tout le monde il est parti!!

  • Prochain voyage prévu en février pour venir skier… On a beau habiter la Suède, c’est vachement plat comme pays…

  • gnarf!!! Si tu viens sur paris (bon j ai quand meme compris que tu viendrais pas skier sur paris, je suis pas neuneu tout de meme) et ben tu montes sur paris et tu viens te faire une bouffe avec nous!

  • Ca fait beaucoup de Paris pour une seule phrase la non?

  • Alors ça c’est gentil !! Mais là je vais plutôt du côté de Grenoble… mais dès que je passe à paris je te fais signe… ;-))

  • Quand on aime, on ne compte pas !!

  • Ouais mais j’aime pas cette ville dont je tairai le nom pour montrer a quel point j’l'aime pas! Tu es un Suède depuis quand? J’lis ton blog là, j’me marre bien! J’ai fait une proposition pour le concours!

  • mince “frida”, la prochaine fois tu devrais essayer le topless, comme ces suédoises-là et nous raconter !

  • Youhouh!! j’adore la suèèède j’y suis allé pas mal de fois ben je peux te dire que j’ai réussi à skier sur la seule piste présente (hihi j’étais à Göteborg. Mais j’ai passé mon nouvel an a stockholm et j’ai adoré et pi aussi a örebrö (prononcé eureubreu pour celle qui ne pratique pas)!! Je me suis bien poilée sur ton histoire c’est pas toujours facile de s’adapter! Depuis combien de temps tu y es?? Qu’est-ce que tu fais la bas??? Moi aussi veux être ta copine

  • allez je repars dans le hors sujet. Mais l’année prochaine je pense passer un an en Suède. Alors dis, c’est bien la Suède ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>