My Space

[ Que pensez-vous de la condition des fourmis rouges homosexuelles d'Amazonie? ]

Non je déconne hein. C’était histoire de trouver une introduction à un premier article.

Plantons le décor.
Ce soir, ma mère m’a demandé ce que « lol » voulait dire, un garçon que j’avais rencontré sur internet et auquel j’étais en train de m’attacher vient de m’annoncer qu’il n’était plus célibataire, j’en suis au point de regarder le générique de Hannah Montana en boucle et j’attaquerais bien le pot de Nutella à la petite cuillère s’il y en avait eu dans le placard. Bref, tout ça pour dire que c’est un peu la fin du monde. Bon, en même temps, ça faisait à peine une semaine qu’on discutait, je l’avais rencontré un soir où je squattais chez mon meilleur ami, qui lui était au téléphone et casait des « Je t’aime » toutes les 5 minutes dans sa conversation.

N’empêche… Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi la majorité des chansons, des livres et des films parlent d’amour ? Pourquoi nous passons la moitié de notre vie à focaliser toute notre énergie dans la recherche de l’âme soeur (et accessoirement, l’autre moitié de notre vie à essayer de la garder)?

Je me raccroche désespérément au fantôme émanant d’une discussion dépoussiérée et j’ai le fantasme de “l’homme qui parle anglais”. Tout ça pour obtenir la réponse invariante de l’individu possédant une paire de chromosomes XY : « Désolé mais j’ai rencontré quelqu’un ». Déjà, lorsqu’on n’a jamais vraiment eu d’homme dans sa vie, et qu’on sent que son sex-appeal rechargeable frôle celui d’un bulot en string, ça aide pas. C’est pas compliqué pourtant, je demande pas la lune, même pas la Grande Ourse, j’attends juste le mec qui n’aura pas peur de vivre ses sentiments à fond, le mec aussi fou que moi, le mec qui me donnera l’impression d’être un peu plus qu’une fille ordinaire, le mec devant qui je pourrai me lâcher totalement dans une choré-strip-tease endiablée, le mec avec qui tout me paraîtra simple, le mec qui saura finir mes phrases, le mec qui m’enlèvera mes araignées, le mec qui se payera le luxe de tomber amoureux, le mec avec qui je pourrai être totalement complice, merde un mec qui m’aime tout simplement…
J’attends le mec qui me prouvera que les garçons ne sont pas tous les mêmes. C’est tout. Mais apparemment c’est déjà beaucoup trop.

13 Responses to “[ Que pensez-vous de la condition des fourmis rouges homosexuelles d'Amazonie? ]”

  • Patience, moi je l’ai trouvé à 37 ans…

  • Complètement d’accord avec Miss Yoko, patience! J’ai galéré des années sans avoir vécu une histoire sérieuse de plus de 3 mois…aussi j’ai envie de te dire: vis pour toi.
    On te reprochera parfois ton exigeance, et bien moi, je te dis: sois le. Tu sais ce que tu veux et ce qui te fait du bien, bravo! Il y aussi des hommes, certes moins nombreux, qui ont aussi une vraie envie de choses simples. Souvent, je me suis faite avoir au bout de qq mois, où ce n’était que mascarade (le mec ne se sent pas bien, est encore trop attaché à son ex, pas prêt, blablabla) mais c’est aussi parce que je ne voulais pas la voir.
    Je me suis souvent convaincue que j’étais avec LE mec, qu’il fallait que ça marche (trop gênée d’être toujours le n° impair aux soirées et week-ends avec des potes en couple) alors que j’aurais pu savoir plus vite que ça ne marcherait pas. Quand j’ai commencé à assumer et bien vivre mon célibat, et surtout à m’aimer, j’ai rencontré mon mec.

  • Ce que dis ChrisdEgo ça me fait penser que l’amour ça te tombe dessus sans que tu t’y attendes! Comme mon mec le dit souvent: il n’y aura pas de lettre tombée du ciel qui te dira: tu rencontreras tel homme et vous vivrez ensemble jusqu’à la mort. Dans ce cas là, tu attends bêtement et une fois que tu l’as rencontré tu te poses le cul sur une chaise en attendant que ta vie s’écoule. C’est heureusement pas comme ça que ça marche! Tu rencontreras l’homme que tu recherches à un moment ou tu ne t’y attendra pas. Ca deviendra sérieux avant même que tu t’en rendes compte. Ne vire pas dans l’obsession de trouver le mec qui sera fait pour toi, sinon tu verras ça en chaque mec que tu croiseras et ça te vaudra surement beaucoup de déceptions amoureuses, d’insatisfactions. Patience, donc, comme l’ont déjà dit Miss Yoko et ChrisdEgo, ça viendra, ta situation n’a rien de desespéré…

  • Et puis des fois il faut avoir soi même un peu vécu, avoir fait des erreurs, pour être capable de reconnaitre l’homme de sa vie le jour ou on le croise enfin.

    Et comme le dit pepite2choco, c’est quand tu t’y attendras le moins que ça te tombera dessus. A toi de ne pas le laisser filer à ce moment là.

  • J’aime beaucoup vos commentaires… J’ai deux côtés en fait (sans être schizo hein): J’ai mon côté peu patient qui prend parfois le dessus, genre j’en ai marre d’être seule/de tomber sur des cons/de me trouver dans un groupe de gens où ils sont tous casés/etc… – rayez la mention inutile – et d’un autre côté, je sais que ça me tombera dessus quand je m’y attendrai pas, je dis souvent qu’il faut en embrasser des crapauds avant de trouver le prince, j’ai envie de faire des rencontres sans me prendre la tête et me poser 5000 questions avant de me lancer, que je suis jeune j’ai le temps… :)

  • T’as quel age madame? Si c’est pas indiscret bien sur!

  • Madame vient d’avoir 23 ans y’a pas longtemps ;)

  • Héhé!! Bon anniversaire! Hé franchement à 23 ans y’a pas de quoi s’affoler! D’ailleurs on nous bourre le crane comme quoi il faudrait trouver l’amour jeune et se marier a 25 ans, faire des gosses avant 30! Ma mère a rencontré mon père a 28 ans et m’a eu a 37 donc… L’important c’est que tu profite de ta vie t’as des milliers de choses a faire!

  • Parfois je trouve ça assez frustrant de voir tout les amis casés autour de nous (on commence a être invitée aux fiançailles, bientot le mariage, et nous, on a personne a suspendre à son bras pour l’occasion) Surtout que maintenant ça commence de plus en plus jeune, mais d’un autre côté, quand ils auront 30 ans, ça fera déjà 10 ans qu’ils sont ensemble, ça donnera quoi…? Pareil, mes parents m’ont eue à 34 ans (et mon frère à 38) et je me dis que j’ai le temps de voir venir (y’a pas de date de péremption sur les pots de l’amour ^^)

  • Comme tu dis si joliment, il n’y a pas d’age! En meme temps moua j’en ai 18 et ça fera 4 ans en février et j’ai pas l’intention que ça s’arrete… Donc a 14, 23 ou 37, l’important c’est quand meme de trouver le bonheur non? Et sois pas frustrée, j’ai jamais regardé une copine célibataire en la plaignant (mon dieu quelle horreur, la paaaaaaaaaauvre). J’m'en tape le popotin a partir du moment ou son mode de vie lui plait et qu’elle est pas malheureuse!

  • Oui, j’avoue que j’ai une periode un peu frustrée ^^ Mais sinon, je suis toujours la première à dire que j’adore voir les gens amoureux (quand toutes les copines célibataires râlent “ah non moi ça m’énerve, patatipatata) d’ailleurs j’ai un peu trop tendance à vite marier mes amis (donc parfois je tombe de haut ^^’) En tout cas, tout à fait d’accord avec toi :)

  • Fiou!!!! Ben en même temps je peux comprendre qu’un célibataire qui se retrouve avec un couple en ai ras le bol de les voir se becoter en tenant la chandelle. En même temps c’est au couple de faire gaffe, quand jsuis avec une amie et mon mec, on se tient la main, un bisou pour dire bonjour mais sinon hors de question qu’elle se sente à l’écart! Un peu de respect tudmeme! Meme moi en tant que “casée” je sais pas ou me mettre quand je me retrouve avec un couple qui ne communique que par baisers baveux… >

  • Moi aussi j’attend que la roue tourne (du bon côté si possible…) mieux vaut tard que jamais comme ont dit…
    Et en ce moment je suis contente d’être célibataire (oui oui c’est possible..)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>