Vanessa, Johnny et moi

Alors la semaine dernière, ma copine Zaz, l’homme et moi sommes allés voir Vanessa Paradis pour un concert en AVANT-PREMIERE dans une petite salle même pas dans Paris.
Bon, j’aimerais bien vous raconter que tout ça c’est grâce à ma notoriété mais faut bien se rendre à l’évidence, je ne suis pas encore entrée dans les listings d’Universal et cie. La vérité c’est que ma copine Séverine, celle qui avait eu de gros problèmes de plomberie, rappelez-vous, elle travaille un peu dans le show-bizness et que du coup elle avait eu l’info rapport au concert. Après, on a pris nos places comme tout le monde et on les a payées. Même que pour avoir le droit d’y assister il fallait aussi prendre une option pour un autre spectacle. A Marne la Vallée quand même. Juste au moment où on a vendu notre caisse pourrite. Mais bon, vous avouerez que pour aller voir Johnn… heu, Vanessa, rien n’est trop beau…

Allez, je vous raconte ?

18h00: Je pars en trombe du boulot, ce soir j’ai rendez-vous avec Johnny Depp.

18h03: Bon, y’aura aussi sa femme mais vu qu’elle sera sur scène, elle ne devrait pas trop nous déranger en même temps.

18h06: De toutes façon, personnellement, Vanessa, j’ai rien contre hein, mais voilà, quoi. Je connais à peine ses chansons et puis j’ai toujours été Charlotte, moi. En fait j’y vais surtout pour faire plaisir à ma copine Zaz.

18h12: Je préviens l’homme qu’il peut venir mais que je ne peux rien lui promettre. Je lui explique que coucher avec Jack Sparow, ce n’est pas tromper.

18h15: L’homme répond qu’il veut bien fermer les yeux si la finale de rugby il peut la voir tranquille avec jef.

18h18: En fait un mariage réussi, c’est très facile. Il suffit de faire quelques concessions ça et là.

19h00: Nous voilà partis pour Marne La Vallée. Vanessa se produit à “La Ferme du Buisson”. Mmm, Johnny, j’espère que tu n’es pas allergique au foin, parce que toi et moi on va en avoir partout, crois-moi…

19h04: Ma copine Zaz est super émue, c’est la quatorzième fois qu’elle voit Vanessa.

19h06: Zaz me prévient que si je fais encore une allusion au fait que Vaness’ elle prend forcément des trucs pour être aussi maigre, elle ne se met pas à côté de moi pendant le concert.

19h10: Moi je m’en fiche de ce qu’elle prend, je lui dis. C’est pour Johnny que ça me fait de la peine, c’est tout. Avec moi il n’aurait pas tous ces soucis.

19h45: On trouve enfin la Ferme du Buisson. Pour les foins faudra repasser mon Johnny. C’est une ancienne halle hyper belle en briques. Il y a des loupiottes partout, on se croirait dans le Grand Meaulnes. Je trouve ça super poétique. Je fais un câlin à l’homme et je lui dis que Johnny ou pas c’est lui mon Grand Meaulnes.

19h50: L’homme répond qu’il a faim.

19h55: Le mariage en fait c’est de la merde.

19h57: L’homme ne voit pas du tout en quoi cinq gaufres lilloises fourrées à la cassonade et dix chouquettes avalées entre Paris et Marne La Vallée auraient dû lui couper l’appétit. Il dit que les voyages ça le creuse.

20h00: Les gens font déjà la queue pour entrer dans la salle et être bien placés. Le public est super fan je le sens. Pauvre Johnny, il doit se sentir complètement dévalorisé.

20h03: L’homme prévient que si on ne va pas d’abord à la buvette pour manger, il retient sa respiration.

20h05: On réanime l’homme qui n’a jamais eu beaucoup de souffle et on laisse tomber l’idée du premier rang. Direction la buvette.

20h06: L’homme est trop content, pour dix euros il a droit à un repas complet. Avec Zaz on commence une dépression nerveuse.

20h08: Dans le menu y’a des accras.

20h09: L’homme n’a jamais digéré les accras.

20h12: Avec Zaz on essaie de trouver un moyen de semer l’homme.

20h15: L’homme a mangé la moitié du buffet de la buvette. On peut enfin entrer dans la salle. On trouve des places devant mais sur le côté. Je sens que Zaz va mettre longtemps à pardonner le coup des accras.

20h18: Je dis à Zaz que quand même, faire un concert en avant-première avec M à la guitare, c’est quand même la classe.

20h20: Zaz, elle dit que pour Vanessa, ça doit être juste normal vu que quand même, elle suce la bite à Johnny tous les jours.

20h22: On est d’accord avec Zaz pour dire que ça c’est vraiment la classe.

20h24: En pleine digestion, l’homme ouvre un oeil torve et dit que si ça peut aider il est ok pour qu’on l’appelle Johnny.

20h26: Zaz répond que ce qui peut aider c’est qu’il mange un chewing-gum.

A suivre…

11 Responses to “Vanessa, Johnny et moi”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>