Histoires

Dans la peau…

Article sélectionné par La poupée russe lors de sa semaine de rédaction en chef

Jadis considéré comme un signe distinctif de marginalité, assigné aux canailles et aux gredins, le tatouage est aujourd’hui et pour bon nombre d’initiés un artifice esthétique, une parure charnelle. Emblématique de leurs idéaux pour les uns, adoration d’une personne ou d’une bestiole pour les autres, signe d’alliance pour beaucoup, la pandémie se propage.

Dans la peau…Renoncer à la pureté de son épiderme, détenir le pouvoir de pénétrer sa chair et y déposer une trace ad vitam æternam en excite plus d’un.

Le bourreau griffonne, s’acharne, l’engin de torture tinte et couvre l’halètement du martyr. Ces petites aiguilles vous perforent la peau des heures durant. Sado-maso ? Incontestablement. Il est exquis de jouir des souffrances que l’on s’inflige. Un mal qui fait du bien, un mal pour un bien.

Semblable au ressenti du premier voyage érotique : préparation, pénétration, saignement, effusion, apaisement et satisfaction. Une éternelle impression de première fois, un tatouage, puis deux, puis trois et le même ébranlement qui vous enivre et vous dévaste. Je me satisfais des trois que je porte pourtant j’approuve les forcenés qui ornent chaque millimètre de derme, sacrifiant leur enveloppe originelle pour habiter un corps tel que eux le mythifient.

Et ce tortionnaire qui vous possède le temps d’une virée extravagante dans l’univers du « Body Art », virtuose du revolver perforant et intégralement possédé craignant l’impair fatal. Quel génie !

L’instant tragique, le pansement, et oui environ six longues heures à se languir avant de pouvoir contempler la gravure, puis apparaîtront les croûtes et autres gratouilles !!! Patience…

Des mots dans la peau…

22 Responses to “Dans la peau…”

  • Comme je t’envie d’avoir eu le courage de t’être déflorer l’épiderme, si je puis m’exprimer ainsi. Depuis 5 ans maintenant j’ai réfléchi des nuits entières à trouver l’endroit où lorsque je serai Mamy je ne serai pas montrée du doigt et quelle repésentation allais-je choisir sachant qu’un tatoo c’est pour la vie…
    Et j’ai trouvé ! Oui Oui Oui!
    Personne n’a été mis au courant à part mon Doudou chéri. Pourquoi tout ce mystère, ces cachoteries à propos d’un simple tatouage? Une recherche de singularité, d’individualité sûrement mais c’est avant tout parce que je pars du principe que c’est mon corps, c’est ma peau, c’est à moi et si je décide de la “torturer” il est hors de question que je me sois donné tant de mal pour que Jeanne, Antoinnette et Marie-Christine aient le même que moi !! Jamais !

  • Je vous conseille vivement l’arrière de la cuisse. Sensuel à souhait….

  • Ouh là, l’arrière de ma cuisse est tout sauf sensuel ! Mais le bas de mes hanches, j’y pense, j’y pense…

  • je vais tres bientot faire mon troisieme…la sensation que je prefere, c est l apres tatouage..comme si on etait saoule. le relachement du corps qui a ete sous pression pendant la duree du dessin, les endorphines ( ???) qui s evaporent et un sentiment de bien etre….
    ce 3eme et justement dernier tatouage sera une grosse piece qui part de l omoplate pour ensuite se glisser sous mon bras le long des cotes pour finir au creux de l aine. j ai hate.

    tres joli texte en tous les cas Maty. Ils representent quoi les tiens?

  • @PenseeDeRonde: Aaaaaaaaaaaah le bas des hanches, tellement sexy, fonce!! et tiens nous au courant! :)

    @Georges: c’est vrai que l’après tatouage est très jouissif, très apaisant, je suis tout à fait d’accord avec toi.
    J’ai hâte de voir ton futur fucking tatoo, en espérant que tu nous régalera d’une photo. Moi je ne porte que des roses, un brassard de roses (cf photo), une rose ornée d’un motif tribal entre les omoplates et une guirlande de feuilles avec une rose au creux des reins.
    Et toi chère Georges, que portes-tu sur ta peau?

  • J’y pense, j’y pense depuis des années, mais je n’ose franchir le pas, pourtant c’est pas l’envie qui me manque, j’ai meme le dessin du tatouage que je veux, mais j’ose pas….

  • Hello millie62, dis moi ce que te retiens??? La douleur? La peur de regretter? :) :)

  • @maty : j ai un papillon ds la nuque, souvenir indelebile de mon sejour a san francisco… des cerises old school avec etoiles sur mes deux pieds, souvenir indelebile aussi de mes dernieres vacances avec ma mere dans son sud de la france. et le dernier, j en parle pas encore mais ce sera aussi un souvenir indelebile de mon experience hong konguaise…

    je me souviens, apres avoir fait mon premier, de m etre dit : mais pkoi ne pas avoir commence plus tot? la sensation de l aiguille dans ma peau n etait pas du tout desagreable, bien au contraire. le truc c est que je reste persuadee que les tatouages sont addictifs… je ne sais pas pour toi, mais des fois je me dis : ahhh j ai envie de me faire piquee…:)
    et je passe mon temps a admirer les differents sites des tatoueurs pour voir leur taff et aussi les voir evoluer, tout ca….
    euhh voila. 3615 je raconte ma vie off.
    :)

    ps : sinon ta nouvelle robe coloree. tu la mets pas le dressing room? elle est classe quand meme!

  • C’est la peur du regret car il faut dire que personne de mon entourage n’est pour. Je sais que lorsque l’on le fait c’est pour nous et non pour les autres mais l’avis de mon entourage compte beaucoup pour moi. Alors que faire, avoir le regret de le faire ou avoir le regret de ne pas le faire, pour le moment je suis dans l’impasse…

  • moi je suis très,très tenée depuis lontemps par un joli motif tendance orientale ou tribale au creux des reins, juste au dessus du maillot. j’avoue que je trouve ça vraiment sexy… mais je ne sais pas vraiment où trouver le BON motif, peut-être tout simplement faire confiance au tatoueur ? celles qui sont déjà passées par là, dîtes moi !

  • hehe Georges oui je vais mettre ma robe fluo dans la dressing room, je n’y avais meme pas penser.
    Ils doivent etre très beaux tes tatoos, le papillon et les petites cerises vintage sur les pieds, adorables.
    Et pour répondre à ta problématiique, oui je suis aussi addict au tatoo, pour sa beauté et les sensations qu’il procure. Un petit côté SM tu crois?? :)

    Vivement ton prochain tatoo, j’imagine un joli voyage au pays du soleil levant sur ta peau :)

  • Et bien chère Isadel, si tu préfères avoir un model unique tu peux créer ton tattoo avec la complicité du tatoueur, sinon tu peux trouver de très jolis motifs chez les bons tatoueurs.

    Milie Milie Millie, je ne sais pas quoi te dire, si ton entourage ne voit pas cela d’un très bon oeil, il ne tient qu’a toi de respecter leur choix ou n’en faire qu’a ta tête. Je serai aussi dans l’impasse à ta place. Te rebeller ou respecter l’opinion de tes proches? Dur dur :(

  • bon je la mets ici – pitie faites pas attention au vernis ecaille, ct juste un essai de chaussures a la maison..:)

  • arff zut. bon je la mets ds mon dressing room pour qu on puisse voir. j enleverais apres
    . desolee…

    et pour isadel, oui d accord avec ce qu a dit Maty… c est ultra important d avoir quelque chose sur ta peau qui te parle et justement en discuter avec le tatoueur c est super important. parce que tu le gardes sur ta peau toute ta vie apres.
    tu peux deja commencer a regarder sur internet, les motifs qui te plaisent et ensuite venir au salon pour un rendez vous prealable.. le tatoueur peut te faire plusieurs dessins et ton motif evolue. le truc chouette aussi c est si un de tes potes dessine et qui peut le dessiner avec toi.
    mais j insiste quand meme qu une bonne relation avec ton tatoueur c est primordial. pas aller ds un truc ou on te traite comme du betail et tout le monde y passe a la chaine, ect ect….il faut qu il/elle passe un minimum de temps avec toi quand meme…

  • merci, maty et georges. bon, ben j’ai plus qu’à… mais je pense moi aussi qu’une fois le déniaisage (ou dépucelage) passé (!), on ne s’arrête pas là… il faut dire que j’en vois qui sont vraiment sublimes… en fait je sens ce dont j’ai envie, ce que j’aime, mais je n’ai pas le dessin précis. Je vais donc aller voir le tatoueur conseillé par un pote (pierceur) pour préciser… après hop, kado de Noël !
    Millie : fais ce que tu sens vraiment, non ? moi, mes gosses sont morts de rire, mais tant pis, j’assume ! c’est encore moi qui commande ;). Et puis tu n’es pas obligée d’en parler et tu peux trouver un truc qui ne se dévoile que dans l’intimité… moi, tu vas rire, jamais je ne l’avouerai à mon papa, il va me prendre la tête (heu… j’ai 41 ans…!)

  • J’ai envie depuis très longtemps d’une petite étoile sous la hanche… Je n’ai jamais sauté le pas, par peur d’avoir mal il faut bien l’avouer, mais aussi par peur de me lasser… Puis maintenant que je suis décidée, se faire tatouer une étoile est devenu une grande mode,et je ne suis pas très sûre de vouloir avoir le tatouage de Mr Mme Tout-le-monde…

  • Il faut le faire quand on sent que l’on ne pourrait pas vivre sans, j’ai 2 tattoos qui sont comme des rites de passages, le premier aprés une rupture et l’autre c’est le prénom de ma fille Iris dans la chute des reins.

  • @LittleScamp: je te rassure la douleur n’est vraiment pas insurmontable, oui ca pique un peu mais rien de méchant. Maintenant que tu ais peur de te lasser c’est compréhensible mais bon tu ne passes pas ton temps à regarder ta hanche :) donc tu ne le verras meme plus ton tattoo, il fera partie de toi et tu n’y feras plus attention. Perso, je n’y fais même plus gaffe. Concernant la petite étoile, c’est vrai que beaucoup la porte, mais c’est si charmant…:)

  • … oui, et puis on est nombreuses à porter les mêmes bagues montres, ou autres bijoux. L’essentiel c’est qu’ te plaise, qu’il soit unique ou commun, pour moi ça n’est pas le plus important. Il faut juste qu’il te “colle à la peau” !

  • Super article :)
    Et je suis d’acc avec Mary, un tatouage devient partie intégrante du corps, je pense que sans les miens je me sentirais vide aujourd’hui….
    Un tatouage c’est aussi l’expression….. Le tribal que j’ai au creux de reins est un dessin que j’ai fait moi-même et qui a été continué librement par mon tatoueur qui est un as. Et il devrait d’ailleurs se parer d’une troisième et dernière partie cette hiver :)

  • Maty pas Mary, tain chuis dyslexique du clavier

  • @LittleScamp : Je porte moi même une étoile tout petite et très fine sur la hanche. Endroit commun pour un tatouage qui devient tout aussi commun, mais ce tatouage j’en avais tellement envie et il représente beaucoup pour moi donc j’en suis très contente. De plus, comme le dit bi-curious, tes taotuages tu les portes, mais tu ne les vois pas tout le temps tu les oublies, et c’est toujours une joie de se rendre compte qu’ils sont là =)

Répondre à Audrey A. Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>