Humeurs

Love botte


Alors aujourd’hui, ma cocotte, j’ai envie d’inaugurer une nouvelle rubrique. Un genre de guide des tendances rien que pour toi. Pourquoi ? Parce que j’ai remarqué que mes copines blogueuses, souvent, font le point sur les meust-have de la saison. Et que je trouve ça pas mal, moi, de savoir ce qui est in ou aout.

Love botteNon parce que figures-toi que ce n’est pas évident. Genre les leggings, si tu sais pas que ça ne s’appelle plus des caleçons, tu crois que c’est un truc enterré en 87. Alors que vu que ça a changé de nom, et bien pas du tout ma fille, c’est limite devenu un basique.

Un basique, pour info, c’est un truc qui n’a plus besoin d’être à la mode pour être un meust-have vu qu’il est devenu comme qui dirait un élément incontournable de ta penderie. Un peu comme la farine, le sucre ou l’huile, tu vois ? Voilà, le legging, le tee-shirt blanc ou le petit pull noir, ce sont les oeufs, le beurre et le lait de ton frigo, en gros.

Bref, donc, rassures-toi, je ne vais pas non plus te faire une démo, photos devant ma glace à l’appui, de ce que je considère comme les it de l’hiver. Non n’insiste pas. Autant certaines le font super bien, autant mes photos sont merdiques et puis tu vois, j’ai beau être devenue une top model, j’ai encore un peu de mal rapport à mon image.

Par contre, je te propose de décoder les tendances et surtout te dire, si tu es comme moi, à savoir légèrement embarrassée par quelques kilos en trop, ce que tu PEUX porter cet hiver parmi les meust-have.

On va commencer par THE gros buzz de l’hiver, le truc que tu pensais pas un jour que tu te les rêverais, à savoir: les Lowboots.

“Les quoi ?” que m’a demandé ma copine Stéphane quand je lui en ai parlé.

“Ben la lowboot, quoi, la botte courte, ballot !”, que je lui rai répondu.

“Ahh, tu veux dire des bottines ?” qu’il m’a fait avec une grimace.

Voilà. Ma copine stéphane est du genre à en être restée aux caleçons, tu vois ? Parce que la bottine ça craint, c’est la pompe à Jeanne Mas et plus personne ne veut ressembler à Jeanne Mas depuis environ 20 ans. Alors que la low boot, c’est juste la chaussure que tu vas porter tout l’hiver et te faire sentir femme, qu’à côté Nicole Croisille c’est un travelo.

Attention, avec la lowboot, y’a deux options: plates ou haut perchées. Bien sûr tu fais ce que tu veux. Tu peux la porter plate, pas de problème. Mais sans vouloir te commander, c’est pas malin si t’es un peu courte sur pattes ou que t’as le mollet dodu. Je sais, je sais, les talons, c’est pas évident. Mais je te jure, ça te flatte. C’est comme le coup du vernis, tu vois ? Tu crois pendant des années que tes doigts boudinés ils méritent pas que tu les mettes en valeur. Et le jour où tu le fais tu t’aperçois que mine de rien, y’a comme un mieux.

Et bien avec tes gros mollets, c’est pareil, ma fille. Tu crois que c’est perdu d’avance et que faute d’avoir des jambes galbées au moins tu gagnes en confort avec tes Camper été comme hiver. Sauf que ce que tu ne sais pas si t’as pas essayé, c’est que le talon, c’est un attrape-mec. Que dès que tu en mets, tu marches pas pareil – souvent malgré toi, c’est sûr – et que même si ton mollet c’est de la gelly, c’est scientifique il a bien plus fière allure si tu cambres ton pied.

En plus, il semblerait que ce soit bon pour la circulation. Et ne me raconte pas d’histoires, je le sais, que souvent t’as les jambes en béton. Crois moi pas si tu veux pas, mais je te jure que j’ai remarqué que j’ai moins mal les soirs ou j’ai mis des chaussures de filles. Une histoire de retour veineux. Et ça même si évidemment je meurs des pieds ces jours là rapport à tout le poids de mon corps qui se concentre sur mes doigts de pied qui a) ne sont pas habitués, b) pas programmés pour ça vu qu’il leur manque au bas mot une phallange.

Donc voilà, pour finir, la lowboot, tu discutes pas, tu l’achètes avec des talons – pas plus de 5 centimètres non plus sois pas folle – et de préférence sobre parce que moi j’aime moyen les noeuds noeuds et les clous clous mais ça je te l’accorde, c’est une histoire de goût.

Ah, dernière chose. Même si t’aimes pas trop le concept de la botte courte rapport que ça te donnes envie de chanter en rouge et noir malgré le changement de nom, tu adhères sans réfléchir.

Pourquoi ? Parce que je te rappelle que ça fait trois ans que le meust-have c’est la botte. Trois hivers que toi et moi on est discriminées du mollet. Et oui ma poulette, j’en viens au principal: la lowboot, c’est un meust-have dans lequel tu rentres sans retenir ta respiration ou risquer l’amputation. Et ça, pardon mais moi je dis merci la bottine.

Allez, la prochaine fois je te parle du jodhpur.

Nan, je déconne.

Edit: T’as remarqué la drôlerie du titre ? Nan je veux dire, lowboot, love boat… Non ? Ok.

Edit 2: Pour celles qui voudraient relire ce que j’ai déjà écrit sur la torture de la botte, c’est là

Edit 3: Bon, l’homme me dit que “Love Boat”, on comprend pas du tout le jeu de mot et que “Love Botte” c’est achement plus spirituel. Comme je suis pas une femme libérée, j’obéis à mon mari.

9 Responses to “Love botte”

  • Justement moi la low boot j’adore, elle était d’ailleurs connue sous le nom de boot quand j’étais ado… celles qui ont mon grand âge se souviendront. En plus sur ce coup là j’étais avant garde j’en ai acheté une paire l’hiver dernier, j’en avais marre de la botte toute bête et je suis tombée en extase devant cette paire de low.. donc boot de chez Minnelli parce que j’avais la même en rouge l’année de mes 13 ans. Mes mollets étants la seule partie de mon anatomie qui soit fine pour une fois que je peux me permettre des excentricités!
    Concernant le jodhpur, d’après le Elle de ce matin ça va à toutes les morphologies… Prête à tenter l’experience?

  • J’ai des doutes que mes mollets, un peu trop ronds à la vérité, soient en accord avec ce genre-là, en plus je mets du temps à me décider au must-have : j’adhère à la botte (haute donc) pour la première fois cet hiver, et encore, c’est parce que je suis poussée par l’idée que bon, je suis dans un pays où il fera -10° pendant genre quatre mois. Je peux donc pas mettre la low boot. Je suis pas prête quoi. Surtout avec des talons. Parce qu’à la vérité j’en suis encore aux bottines kickers. Même que ce week-end un garçon m’a dit “qu’est-ce qui te prend de mettre ça ? J’avais les mêmes quand j’avais quatre ans”. “Bah, c’est confortable” que j’ai répondu.

  • :-) merci pour cet article, PenseedeRonde. j’ai bien ri…! en bonne fétichiste, je n’avais pas pensé au fait que la low-boot pouvait effectivement aller à tous le mollets. excellent! eh oui, TOUS les mollets, Lola-Valérie!! je pense que les françaises ne vont pas assez en Belgique ou en Angleterre, où personne n’a peur de faire de “fautes de gout”, ou d’”erreurs de look”. les filles font ce qui leur plait, maigres ou rondes, elles se font plaisir et du coup, se sentent sexy… de mon côté je suis une adepte des bottes depuis plus de 10 ans, depuis le moment où je me suis rendue compte de l’effet que cela pouvait avoir sur mon allure (guerrière, altière, voire dominatrice si talons), et sur les hommes… bien d’accord avec cet article, la chaussure à talon (et/ou la botte), ça vous change une femme! c’est la faute aux chevilles qui vacillent légèrement et aux roulements de hanches… faut s’entraîner un peu pour avoir l’air parfaitement naturelle, mais quel bonheur! souffrir, oui, mais en beauté!! pour cet hiver, j’ai fait une razia aux puces : 4 paires de bottes. dont deux paires en colorama. dont une paire de bottines 80′s absolument… violettes. quand faut se lâcher….. :-)

  • Je ne savais pas encore que c’était le must have de cet hiver quand j’ai acheté les miennes en daim bordeaux au mois de février. J’adore les bottes depuis que j’ai 8 ans à l’époque où je regardais les films de mousquetaires et que je bavais devant leurs cuissardes (faut croire que j’ai un esprit avant- garde je rêvais d’un piercing au nombril à cet âge là aussi après avoir vu le nombril endiamanté d’une princesse hindoue dans un film hollywoodien, mouarf!).
    Les leggings c’est pareil j’adore aussi mais vu mon popotin et mes mollets de footballeurs j’ai eu peur de ressembler à une mauvaise caricature de la fille de Flashdance ;-D
    En tous les cas bonne idée la rubrique “meust have”

  • Ben moi je suis d’acc avec mekameta, arrêtons d’avoir peur de la faute de goût ! et éclatons nous en love bottes, mes soeurs !

  • Des caleçons? Quand j’ai eu 10 ans, quelque part à la fin des années 80, j’ai eu mes premiers leggings, et c’est ainsi qu’on les appelait.

    Enfin, moi j’ai des “boots” achetées l’hiver passé, pas tant pour le look, mais parce que j’en avais assez des bottes qui ferment pas au mollet.

    (Quoique la mode du pantalon rentré a aidé de ce côté)

  • Merci de nous avoir parlé de ce “must have” et d’avoir sorti de trés bon arguments concernant le talon !
    Cette année les rondes auront le droit de porter des bottes (même si c’est des “low”) ! Tant mieux !

    Je me suis régalée aussi de ton billet concernant les bottes… tellement veridique !

    Je vais retenter le coup cette année… mais je suis septique… trouver botte à mon pied serait-ce impossible ?

  • J’adore les LowBoots, le seul problème c’est que je veux une certaine paire et pas une autre. Or, cette paire est de la collection André de l’hiver dernier, époque où je n’envisageais pas du tout de porter ce genre chaussures. Maintenant, je n’envisage pas de porter une autre paire de LowBoots que celles-ci, qui sont maintenant introuvables… Il faut que j’aprenne à anticiper la mode, et surtout mes envies pour l’année suivante…

  • “Voilà, le legging, le tee-shirt blanc ou le petit pull noir, ce sont les oeufs, le beurre et le lait de ton frigo, en gros.”

    et les pates dans ton placard :-)

    Je n’etais pas sure de comment les porter les low boots, et finalement j’en ai fais l’acquisition il y a quelques semaines de ca et depuis je ne m’en passe plus, j’ai du acheter plein d’autres leggings et autres jeans / robes pour les porter avec donc si ca te permet de refaire ta garde-robe moi je suis d’accord sur le principe.

    :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>