Coeur

Le désir à deux têtes

Je discutais hier avec un copain et il me disait “ah une fille qui se fait désirer, c’est le Graal, pas question de draguer celle dont on sait ce qu’elle veut.

C’est dans ce genre de moments qu’on se dit : tiens, et si j’avais rien pigé aux mecs ? Moi quand j’étais célibataire, en 1602, j’étais plutôt du genre à rendre service. “Salut tu as l’air tout seul, t’es charmant, et j’ai une capote.” Souvent ça marchait, le plan pas compliqué. Mais c’est vrai que des fois, les garçons, ils partaient en courant, genre j’allais les attacher à un pilier et les violer à coups de pelle.

A côté de leur goût pour la conquête, évidemment, ils adoooorent les filles qui font le premier pas – c’est tellement sexy.

C’est très typique des mecs, ça. Ils font croire que les filles sont compliquées, alors qu’eux sont plus retors qu’une équation à trente inconnues. Leur fille idéale elle fait le premier pas MAIS en même temps elle reste mystérieuse et il faut la conquérir. Moralité : ils aiment les filles hypocrites, genre un pas en avant, trois pas en arrière. Et ensuite ils viennent pleurer parce que certaines se comportent tout le temps comme ça.

Leur fille idéale elle est salope mais juste en privé, blonde mais avec la peau mate, intelligente mais qui rit aux blagues nulles, féminine mais sans faire de shopping, le teint parfait mais sans maquillage, expérimentée mais sans avoir connu d’autres mecs, amoureuse mais indépendante, romantique mais pas gnangnan… bref elle a deux visages. Minimum. Et après ils viennent râler parce qu’on serait cyclothymiques. Alors que c’est eux qui le sont, et sans le début d’une excuse à base de syndrome prémenstruel.

Tout ça pour dire que les hommes ne viennent pas de Mars, mais d’une école de jardinage – il doit vraiment falloir aimer les rateaux pour refuser, par principe, une fille qui drague. En même temps, ça laisse deux bonnes nouvelles : 1) Jardiland c’est moins loin que Mars, 2) chercher le Graal c’est très romantique. Merci les garçons pour tous ces moments de bonheur !

7 Responses to “Le désir à deux têtes”

  • Et non seulement d’avoir plusieurs visages il faut aussi assumer nos multiples rôles : femme, maîtresse, maman, meilleure amie, confidente… Bref on comprend pourquoi il y a autant de célibataires !

  • et autant d’hétéros qui deviennent lesbiennes…

  • Oui ils nous veulent à la fois comme ci et comme ça mais pas trop quand meme :) Aussi compliqué que nous les hommes au final !

  • Ouais, je crois pouvoir prétendre à “intelligente mais qui rit aux blagues nulles” mais sinon, heu, je comprends pourquoi je suis célibataire depuis 1602.

    (A part ça, t’as des racines genevoises ou tu as choisi 1602 totalement arbitrairement?)

  • MdameJo > ha mais c’est totalement arbitraire, désolée ! Pourquoi, il y a un truc que je devrais savoir sur cette date ?

  • Le Duc de Savoie a voulu attaquer Genève, le 12 décembre de cette année. Les Genevois ont riposté, gardé leur indépendance et depuis, chaque année, ça se célèbre, en gros.

    Les détails ici: http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Escalade

  • Je m’insurge.

    “Leur fille idéale elle fait le premier pas MAIS en même temps elle reste mystérieuse et il faut la conquérir.” C’est pas vrai, tu peux retirer le MAIS et tout ce qui s’ensuit, je veux pas de mystère, je veux pas de conquête (la vie l’est déjà suffisamment), je veux des relations franches et honnêtes, me marrer avec elle discuter avec elle et me faire tripoter par elle. Je le lui rendrais au minimum avec un ratio de 1:1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>