My Space

Rugby pour les filles

Rugby pour les filles

La sixième coupe du monde de rugby vient de commencer et je me suis surprise samedi soir à regarder avec délectation le premier match des titans opposant les impressionnants Argentins et Dieux du stade français.
Tous les quatre ans je m’abandonne totalement à la ferveur Coupe du monde de football, évènement heureux et captivant. La piété des communautés autour d’un même rêve, remporter la Coupe, je trouve cela fascinant.
Sans oublier tout ces joueurs extraordinaires qui se démènent avec ardeur pour emmener leur pays à la victoire.
Cependant le rugby m’a toujours laissé perplexe, ces bêtes féroces qui se chevauchent, se chamaillent comme des brutes pour posséder le ballon ovale me semblaient fort étranges.
Ces visages déformés par la violence des coups, boursouflés, gonflés, les joueurs portent les stigmates de leur opiniâtreté. Je considérais ce jeu comme du foot avec les mains et sans cartons rouges :)
Hormis les images des éphèbes nus dans un calendrier, ce sport n’avait aucune signification pour une misérable midinette comme moi.

Rugby pour les filles

Samedi, je me suis dis que si ce sport déchainait à ce point les passions c’est qu’il valait la peine de s’y intéresser.
Dès le début j’ai été bouleversée par les larmes des joueurs argentins pendant leur hymne. Ces hommes virils, bêtes sauvages, guerriers aux mesures déconcertantes qui pleurent pour leur pays. Puis le jeu commence et je me surprends à pousser des cris, à les supporter, à suivre ce match avec une grande attention. Dieu que ces hommes sont acharnés, ils courent, transpirent, saignent et s’infligent des souffrances effrayantes pour conquérir ce ballon de malheur. Ils portent l’amour du jeu dans leur cœur, ils vivent et respirent Rugby. Me voila disposée à suivre cette coupe du monde avec beaucoup de plaisir. Pour les filles réticentes, un petit guide du rugby pour les filles est disponible.
Bon je vous laisse, le match Nouvelle Zélande / Italie commence ;)
Essayez et vous verrez…

3 Responses to “Rugby pour les filles”

  • Wah! tout de même… je savais que c’était chaud ce calendrier, mais j’ai tout de même poussé des petits cris… je n’avais encore jamais vu les photos à la suite, et surtout je ne connaissais pas l’édition 2008. bon, je reprends mes esprits : d’un côté c’est d’un érotisme très violent, très provoc’ et très gay. cette outrance n’est pas pour me déplaire (surtout dans un contexte où les mâles passent plus de temps que nous dans la salle de bain, se posant pus en concurrents qu’en partenaires); de l’autre, c’est aussi un peu ridicule… notamment quand on pense à la coupe du Monde, et tous leurs adversaires qui ont du bien rigoler dans les vestiaires(!). mais il paraît que c’est un sport de gentlemen… et d’après ce que j’ai vu samedi dernier (je suis fan des AllBlacks, pour le Haka, histoire de racines), je suis prête à le croire sur parole. moi aussi, ça me plait, Maty! j’adore voir ces centaines de kilos de chair presque s’envoler dans les plaquages, toute cette puissante brute libérée, le rituel ésotérique de la mêlée… c’est beau. et ça stimule l’imagination… ;-)

  • Je suis d’accord avec vous ma chère, le Haka des Allblacks est renversant, par ailleurs il est vrai que le calendrier à un coté très gay…Mon joueur préféré c’est Sébastien Chabal l’homme des cavernes…

  • Haaan ! Le Stade français, c’est l’équipe de Paris. L’équipe nationale, c’est le XV de France, composée en grande partie de la meilleure équipe du top 14 (championnat français), le Stade Toulousain !

Répondre à maty Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>