Les maux de Cathy

Avec Cathy, ça a commencé de façon un peu cahotique: un jour, il y a quelques mois, j’ai reçu un mail d’elle, dans lequel en substance elle m’expliquait qu’elle venait de commencer un blog et que ce serait drôlement bien que je lui fasse un peu de pub pour qu’elle ait des lecteurs et le courage de continuer.

D’habitude, ce genre de demandes, ça ne m’emballe pas. Euphémisme.

Mais là, il y avait dans ces mots une sorte d’urgence, une nécessité. Alors j’y suis allée, sur ce blog. Et là, j’ai été comme collée au mur par la force des dessins et du propos. Un humour souvent noir, une souffrance qui parfois dégouline et quelque chose qui fait qu’on a envie de prendre Cathy dans ses bras et de lui dire qu’on ne la connaît pas mais qu’elle est bien plus qu’une grosse. Elle est avant tout une jeune femme avec un sacré coup de crayon et une plume acérée.

Cathy parle donc de poids. Et ses mots en ont, sans mauvais jeu de mot. Certaines de ses douleurs je les connais ou les ai connues. D’autres non, parce qu’il n’y pas qu’une façon d’être ronde et encore moins de le vivre. Je ne saurais dire si je suis touchée à ce point parce que ses maux me parlent ou si tout simplement parce que sur ces pages j’ai tout bonnement touché du doigt le talent.

Quoi qu’il en soit, allez-y, vous n’aimerez pas forcément parce que la belle n’est pas de celles qui vous brossent dans le sens du poil. Mais ça m’étonnerait que vous restiez indifférent…

Edit: Cathy, je voulais te faire la surprise alors je t’ai “volé” un dessin en cachette pour illustrer ce billet. Si ça te pose un problème, dis-le moi, je l’enlèverai.

3 Responses to “Les maux de Cathy”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>