Quotidien

Pas ce soir, j’ai piscine

Donc lundi soir je suis allée à la piscine. Mon corps s’en souvient et le premier qui me dit que “la brasse ça ne sert à rien” je lui en colle une. Comme promis, j’ai pris des notes pendant cette heure de gloire.8h00 je m’apprête à partir de chez moi pour aller bosser.

8h05: Merde, c’est vrai, je vais à la piscine ce soir.

8h10: Après avoir renversé mon tiroir à culottes, le sac de linge sale et le tiroir à slip de l’homme je finis par retrouver dans la penderie de l’entrée (???) mon vieux maillot de piscine.

8h15: Après avoir vidé la penderie, les tiroirs à culottes des enfants et mon tiroir à soutiens-gorges je finis par retrouver au fond du sac de linge sale (???) mon bonnet de bain en silicone.

10h00: Tout le monde à mon travail sait que je vais à la piscine ce soir.

11h00: On finit par me dire qu’il n’y a vraiment rien d’exceptionnel à aller à la piscine.

11h15: Parait que ma piscine c’est celle où Juliette Binoche nageait dans “Bleu”.

11h16: Une collègue m’explique que cette piscine elle est faite pour les gens qui nagent vite et que si on ne nage pas vite on se fait taper dessus.

11h20: Un collègue m’explique que cette piscine elle est faite pour les mémères qui viennent discuter dans l’eau et que pour les gens qui nagent vite c’est l’horreur et que souvent d’ailleurs il a envie de taper sur ces nanas.

11h22: Quelle drôle d’idée de choisir un endroit où ON PORTE UN BONNET DE BAIN pour discuter.

11h23: Je décide de ne plus écouter mes collègues et de me faire une idée moi même.

15h00: Je suis super contente d’aller à la piscine ce soir, ça va me faire du bien.

15h10: J’appelle ma copine pour lui dire que je suis super contente d’aller à la piscine ce soir.

15h12: Ma copine me dit qu’elle m’a préparé un programme d’aquagym

15h13: Je me demande si c’est vraiment la bonne personne pour aller à la piscine.

18h00: Dans une heure je vais à la piscine.

18h15: Je ne veux plus y aller mais je n’ose pas appeler ma copine j’ai peur qu’elle m’en veuille.

18h16: J’envoie courageusement un texto.

18h50: L’homme m’appelle pour me dire qu’il est super fier de moi que j’aille à la piscine.

18h52: “g retrouvé mon sac 2 sport, attends moi j’arriv”

19h00: On se retrouve devant la piscine. Je ne me rappelais pas que ma copine était si grande.

19h10: Ma copine est super sympa elle m’a acheté un bonnet en nylon. ça ressemble à un slip mais ça ne fait pas mal aux cheveux.

19h15: Je viens de remporter mon combat contre mon maillot. Je suis déjà essoufflée.

19h16: C’est bien la piscine de “Bleu”. Avec le monde et les bonnets de bain en plus. Il y a des coursives avec plein de petites cabines bleues tout autour. Je suis Juliette Binoche. En blonde. Le bonnet en plus.

19h17: On rentre dans l’eau avec nos slips sur la tête. Ma copine me donne une planche en mousse. “L’important c’est les battements de jambes”, m’explique-t-elle. La brasse ça sert à rien.

19h18: Je saisis ma planche à bout de bras et je m’élance.

19h23: Il y a quelque chose que je ne dois pas faire comme il faut.

19h25: Je n’avance pas putain.

19h29: Je garde la planche mais je fais la brasse avec mes jambes. Dès que je croise ma copine je fais des battements. Heureusement on se croise vite. Enfin, elle me croise vite.

19h32: Ma copine m’a captée. Je lui explique que si je ne fais que des battements je fais du sur place. “Il faut que tu tendes plus tes jambes”, me dit-elle.

19h33: Ah, d’accord.

19h34: En même temps si je tends plus, là, j’y laisse une rotule.

19h40: On s’arrête deux minutes. J’ai fait déjà 4 longueurs. Je suis super fière.

19h41: “On se fait le kilomètre, hein ?” me lance ma copine

19h42: “Ouais, super – c’est bien de se fixer un objectif, je me dis -, ça fait combien de longueurs ? J’en ai déjà fait quatre, je dois plus être super loin”

19h43: “T’en fais encore 36 et c’est bon”

19h44: Elle est trop drôle, ma copine, c’est cool d’aller à la piscine avec elle, on arrête pas de déconner.

19h45: Elle ne rigole pas en fait.

19h46: Je fais des battements désespérés et en même temps je compte dans ma tête. A tous les coups elle est nulle en maths et à cause d’une bête erreur de virgule on est en train de s’avaler dix bornes dans cette piscine de merde.

19h48: 40 fois 25 mètres, quel que soit la méthode de calcul, ça fait un kilomètre.

20h00: Il m’en reste 28 à faire.

20h02: Ma copine n’en finit pas de me croiser. Elle m’énerve elle a pas idée. En plus elle est jolie, même avec son bonnet.

20h05: J’y crois pas y’a un mec qui vient de me taper dessus.

20h06: “Hein ? Quoi ? Quatre fois ? Quoi quatre fois ? Quatre fois que je vous donne un coup de pied ? Je, je suis.. gloup gloup gloup… désolée, burps, pfffhheuurs”

20h08: C’est bien ma chance, il y a un psychopathe dans la piscine il est pour moi.

20h10: “Allez, plus que 14 !”, me lance ma copine. Elle a un sourire sadique.

20h12: J’ai beau tourner et retourner ça dans ma tête je ne vois pas à quel moment j’ai pu lui faire une crasse. Pourtant il y a forcément une explication au fait qu’elle veuille ma peau.

20h14: J’en suis à 35.

20h15: Et oui, c’est comme ça, la 30ème comptait triple.

20h16: Ok, la 24ème aussi.

20h18: Ah, non, pas la 27ème. Désolée mais non, quand je triche je le dis et là, non.

20h30: 39.

20h31: La piscine ferme, il faut sortir de l’eau.

20h32: Je ferai mes quarante, quitte à en crever. Personne ne m’en empêchera.

20h33: Quaaaaaaaaaaaaarante. Arghhhhhhhhhhhhhhh.

20h34: Je suis la dernière à sortir de l’eau. Je n’arrive plus à respirer, mes cheveux sortent du bonnet et un de mes seins se fait la malle.

20h35: Mes jambes ne semblent pas décidées à s’arrêter de nager.

20h36: Pour marcher ce n’est pas pratique.

20h38: Encore trois brasses et j’arrive à ma cabine.

20h40: Je me rhabille, j’ai froid, mon jean colle.

20h41: Et merde… ma chaussette est trempée, pourtant j’ai fait super gaffe.

20h42: C’est normal, c’est mon bonnet de bain.

20h43: Je peux plus m’arrêter de ricaner.

20h44: Je suis complètement bourrée.

20h45: Je suis défoncée au chlore, je ne vois que ça.

20h50: Je suis affalée dans le métro. J’ai fait un kilomètre à la nage. Ouah. Bon, d’accord, si on enlève les mots compte-triple ça fait dans les 600 mètres. Mais quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>