Quotidien

dans 5 minutes j’arrète

Hier, Raphaëlle m’a demandé comment j’avais arrêté de fumer. Alors je me suis dit que j’allais vous le raconter. Parce qu’après tout, on peut encore rire un tout petit peu de ça, non ?C’était donc un 31 décembre, il y a quatre ans…

- 20h: Je m’apprête à vivre ma dernière soirée de fumeuse. Je suis super fière d’avoir pris cette décision, déjà, là, je me sens hyper bien, c’est incroyable. Finie la dictature. Vade retro ma dépendance. Ce soir, je reprends ma liberté.

- 20h02: Putain où sont mes clopes.

- 20h05: Jusqu’à minuit, en fait, je me fiche de ma liberté. Je pourrais décider d’en terminer maintenant, mais non, je tiens au symbole de la nouvelle année.

- 20h06: Il ne reste que dix cigarettes dans mon paquet, ce n’est pas assez. Surtout que comme ce sont mes dernières, je vais pas me gêner. Je file au tabac acheter une cartouche

- 20h10: La cartouche c’est peut-être trop. Mais si je suis frustrée ce soir, à tous les coups demain je reprends direct.

- 21h03: ça fait vingt minutes que je n’ai pas fumé et j’en ai rien à faire. Demain ça va être du gateau. Je me demande bien pourquoi je me suis acheté ces patchs qui coûtent un bras et qui sont même pas beaux. Quand on a de la volonté comme j’en ai, on a pas besoin de ces béquilles.

- 21h05: A trois euros le paquet de clopes, multiplié par 365, je vais me faire de ces petits plaisirs… Je me régale d’avance. Quand je pense que je fous en l’air pas loin de 1000 euros par an en clous de cercueil, je suis consternée par ma bêtise. Alors que c’est si enfantin d’arrêter. Franchement, heureusement que j’ai ouvert les yeux. Demain, c’est Spa au Meurice pour fêter ça.

- 21h12: Si je retrouve la garce qui m’a piqué mon paquet je la tue. Me faire ça alors que je suis en phase d’arrêt, c’est petit.

- 23h00: Dans une heure je me donne une nouvelle chance de vivre vieille. Je trouve ça génial. Déjà quand je me regarde dans la glace, je trouve que j’ai un teint plus clair. C’est dingue. Rien que l’envie d’arrêter fait de moi une nouvelle femme. En plus quand je vois cette pauvre Sophie qui fume comme un pompier, j’ai pitié.

- 23h14: Elle me fait pitié mais elle, demain, elle n’aura pas pris trois kilos. Alors que moi, je sens que j’ai déjà envie de sucre. Je vais me fumer trois clopes à la suite histoire de me couper l’appétit pour un moment.

- 23h55: Cinq minutes. C’est le temps qu’il me faut pour en griller une en entier. En même temps, la soirée est tellement géniale que j’ai limite envie de ne pas l’allumer. C’est incroyable ce que j’aime ces gens. Ils sont tous beaux je trouve. Génial, ils passent “Like a virgin”. Moi je suis bientôt virgin de nicotine, trop la classe. Franchement, je peux tout à fait danser sur la reine Madonna sans fumer.

- 23h56: Je peux mais j’ai pas envie.

- 00h00: Bonne année. Vive la liberté.

- 00h01: J’me fais chier.

- 00h10: J’ai jamais passé un nouvel an aussi nul. Aucune ambiance. En plus c’est plein de gens super pas respectueux qui me fument sous le nez. Si c’est dans ces moments là qu’on reconnait ses vrais amis, ça fait peur…

- 00h12: La bonne nouvelle c’est que ça ne me donne pas envie. Faut dire que depuis 22h00 je me suis enfilée 34 cigarettes. J’avais lu que c’était très efficace pour se dégouter à VIE.

- 01h12: 34 c’était pas assez ou alors chez moi, “à VIE”, ça dure une heure.

- 02h12: Personne ne veut me filer une cigarette. J’aurais jamais dû bassiner tout le monde depuis deux semaines rapport au fait que j’arrêtais à minuit. Ils ont l’air d’en faire une affaire personnelle, les cons.

- 03h14: C’est incroyable, je n’ai plus aucun sujet de conversation. A croire que toute ma légendaire répartie était planquée dans mes lucky strike. En fait je suis une fille insignifiante et triste. Je veux retrouver la vieille moi qui savait faire la fête et qui était trop drôle.

- 03h18: Ils peuvent pas la faire taire l’autre pouffe de Madonna ? Je n’en peux plus de sa voix.

- 04h34: Je ne comprends pas, j’applique à fond les conseils du livre pour arrêter de fumer sans souffrir. A chaque fois que j’ai envie d’une clope je bois un verre. Et ben plus ça va et plus j’ai envie.

- 05h56: Peut-être que le monsieur du livre parle de verres d’eau.

- 06h02: S’arrêter de fumer ça craint j’ai vomi tout mon wiskhy.

- 06h12: L’homme me prévient qu’il préfère vivre avec une fumeuse qu’avec Sue Ellen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>