My Space

3ème Sexe

Ce titre d’une ritournelle d’Indochine (fraîchement reprise par les aspirants à la célébrité de « La nouvelle star ») évoque selon moi la représentation de l’être idéal. Ceci explique indubitablement ma condition de célibattante endurcie, effectivement je recherche désespérément le 3ème sexe.

Eternelle insatisfaite et inassouvie des rapports amoureux, je suis avide, voir affamée d’amour et de passion. Néanmoins je suis absolument lassée des hommes, et oui, déjà rassasiée à 24ans ! Pas vraiment encourageant hein ?!

Jaloux, possessifs, envieux, prétentieux, immatures, violents, indélicats, puérils, passifs, inertes, insignifiants, balourds, vides…autant de tares qui m’ont rendue inapte à l’engagement. Les femmes ?! Elle est belle l’amitié ! Jalouses, égoïstes, sournoises, hypocrites, mielleuses… des anomalies de l’esprit qui me dissuadent de faire mon coming-out, même si la tentation me guète. La bisexualité pour centraliser le meilleur des deux ? Pourquoi pas ? Mais le ménage à trois ce n’est pas mon truc.

Et moi dans tout ça ? Parfaitement parano, possessive, un soupçon nombriliste, paradoxale, capricieuse et profusément fragile ! Quel enfer ce perpétuel sentiment d’insatisfaction, l’obscure impression d’avoir un trou béant à la place du cœur, incapable de se lier à quelqu’un, continuellement désenchantée par des «petits riens », selon les autres. Infatigablement à la recherche d’imperfections, et jubiler en me disant: « Voila, tous les mêmes ».

En conséquence, cela fait une huitaine d’années que je brise tout ce que je touche. Je n’exulte pas de cette facilité à rompre mais c’est ainsi.

Mon absolu, le 3ème sexe, un homme mentalement équipé comme La meilleure copine, sensuellemmment féminin, mais assurément insoumis.

Pas l’homme féminin façon métrosexuel qui monopolise la salle de bain, s’électrise à la vue de son reflet dans le miroir, s’octroie une séance de manucure mensuelle et contemple ses biceps en contraction pendant nos ébats!! Rien de tout ça, sinon un Homme à la sensibilité exacerbée, très à l’écoute, fin, délicat, réfléchi, mature, « femme fatale », qui parle chiffon et popote et se régale en feuilletant mon “Glamour” .

Ma prédisposition au pessimisme me dit que je ne rencontrerai jamais cette être chimérique ! Pourquoi ? Sans doute parce que je captive les misogynes. Des troupeaux de machistes qui convoitent un but ultime: me dompter. Me soumettre à leur faiblesse et leur brutalité. On m’a récemment surnommé “Matygresse”, j’ai vraisemblablement un côté animal. Grisant pour ces femmelettes en quête de domination !

J’ai besoin d’être charmée et pas apprivoisée !!!!!

Ceci n’est pas une petite annonce …

Affaire à suivre…

12 Responses to “3ème Sexe”

  • Comme je vous comprends très chère Juliennette !!! Même si j’entretiens une relation sérieuse dirons-nous avec un homme depuis déjà 4 ans il y a des jours où son côté masculin m’exaspère et son côté féminin me manque exagérément !!! Non vraiment c’est fatiguant, tiens prenons l’exemple des soldes : la question de lui proposer de m’accompagner ne me vient même pas à l’esprit, c’est perdu d’avance ! Déjà que pour faire un simple shopping il ne vient jamais sans sa tête de 100 pieds de long… Et c’est tellement pareil pour de nombreuses choses la cuisine, mes ragots, mes questions futiles de filles, mes complexes…. pffff et j’en passe!!!

    Non sérieusement je suis totalement d’accord avec ton article juliennette qui soulève un point crucial de l’avenir des relations amoureuses aujourd’hui !! Je te propose donc de mettre en place une chasse à l’homme mais attention pas n’importe lequel : le 3e sexe où plutôt une campagne de recrutement !!

    Il faut que les choses changent le roue a assez tourné en la faveur de ces chers messieurs à notre tour aujourd’hui d’avoir un compagnon qui réponde à toutes nos attentes!!!!

    Juliennette je vous proclame présidente du ministère de l’amour…

  • réponse interposée… étant presque phobique du couple, je me pencherai plus sur ce 3ème sexe.. car n’étant qu’utopie, il n’y a aucun risque de “casage” !..

  • vous avez un language très Dariesque chère Barb…

  • “un Homme à la sensibilité exacerbée, très à l’écoute, fin, délicat, réfléchi, mature, « femme fatale », qui parle chiffon et popote et se régale en feuilletant mon “Glamour”
    Ca existe, c’est tout à fait le mien (sauf que je lis Elle et pas Glamour).

  • Tu en as de la chance Lola, il faudrait le cloner ton loulou :)

  • la bisexualité c’est délicat. le problème c’est qu’autant les mecs en ont rien à foutre que tu aimes AUSSI les filles, autant les lesbiennes ne veulent pas d’une bisexuelle, c’est quasi pathologique, je déconne pas, le nombre de nanas lesbiennes qui m’ont dit alors qu’on parlait de ça “ah t’es bi.. ah ben non tu comprends j’ai pas envie que tu me quittes pour un mec” ou encore “nan tu sais les bi c’est la facilité elles veulent le beurre l’argent du beurre tout ça, moi j’veux une VRAIE lesbienne”. affligeant. bienvenue au club des éternelles insatisfaites, pas pour toutes les mêmes raisons mais quand même.

  • Oh je ne le sais que trop bien chère Sskizo, les lesbiennes veulent pas de bi, les mecs si tu leurs dis que tu es bi, ils veulent faire un plan à trois, enfin bon bref c’est pas facile tout ça! Je pense que si les deux filles sont bi c’est déjà plus simple! Merci pour ta compassion ma chérie ;)

  • Pour moi, le 3e sexe s’appelle Narcisse. Et on peut facilement s’y noyer. Or je suis encore trop jeune pour mourrir…

  • bah c’est vrai que je suis un modèle métrosexuel
    et madame se plaint que je suis trop féminin pour elle

    mais bon c’est comme ça

    j’adore prendre soins de moi, ça me donne confiance et ça me permet d’être plus à l’écoute des autres

    et j’adore parler popotte, et chiffon faire le ménage

    et je suis pas entrain de répondre à une quelcoque annonce

    les mecs ont beaucoup évolué, plus que vous ne le pensez

  • Le “3eme sexe” de Maty est un vieux mythe platonicien “Le Banquet) : l’Androgyne. Malheureusement, cette espéce fut punie par Zeus qui coupa tout ce petit monde en deux : Les Ames-Soeur…

    Pourtant, pas si compatibles que ça les anciens parties.
    Maty, le but c’est donc d’aimer et d’être aimée par 2 gametes distinctes? Une femme et un homme? Pourtant, tant que la fusion entre les êtres humains ne sera pas découverte, nous allons tous devoir nous “contenter” des imperfections de nos partenaires. Car c’est justement avec les utopies que l’on court le plus de risques…enfin il me semble…

    Lola, ton mec semble parfait pour toi. Mais dans l’absolu, n’y a-t-il pas beaucoup de femmes, même engagées à plein temps dans l’évolution et l’amélioration de leur statut, qui on du mal avec les hommes trop…métrosexuel? La “domination masculine” dont parle Bourdieu est aussi due à une participation consciente. Vous allez me dire que ça fait un peu un monothéiste, mais pour les couples hétéros qui souhaitent fonder un foyer, avoir des enfants, en adopter… chacun des conjoints s’attend tout de même à ce que l’autre joue son rôle, respectent quelques prérogatives qui nous ont été inculquées depuis notre naissance : Masculin, féminin, dont les apparats sont fait pour attirer l’autre et le séduire. Et lorsque le mec se défausse un peu trop, parfois, il est vite recadré, y compris comme je l’écrivais avec une compagne conscience des discriminations à son égard.

    Faut-il deux amours simultanés? Deux appartements?

  • Et si tout ça n’était qu’une question de personne???
    Vous n’imaginez pas le nombre de fois ou l’on m’a dit (le on ici est féminin) tu aurais du la plaquer contre un mur…
    Un mec sensible ne l’est pas toujours, même Jean-Claude VanDamme doit réussir même par erreur à être délicat.
    La sexualité puisqu’il s’agit de ça n’est pas forcément en rapport avec une attirance plus physique.
    Je suis fondamentalement hétéro parce qu’attiré par des caractéristique dîtes féminines, et que ces mêmes attraits chez un homme me semblent postiches.

    M’enfin on doit tous trouver sa solution sur mesure, remarquez je dit ça mais mes succès n’appuient que peu mes théories fumeuses…

  • Balb, vos succès vous ont précédé, nous ne savons que trop bien votre valeur.
    Maty, cette recherche d’un idéal n’a pour moi rien à voir avec une orientation sexuelle, il s’agit tout simplement de trouver LA personne avec qui on peut se trouver en harmonie, mais pour cela effectivement il faut parfois accepter d’être domptée… Romantisme, romantisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>