Culture

Arthur prend-il le public rock pour des ados attardés ?

NDLR : Ceci est le second numéro de la série Bouillon de Kub’Ture initiée par Storia Giovanna.

Depuis l’âge de 8 ans, grâce à ma sœur, mon père et mes oncles, j’écoute du rock. Différents types de rock : le rock à la papa des années 1950 et 1960, puis les divers avatars depuis les années 1970. J’étais contente quand je pensais à m’installer sur Paris en 2007 d’avoir trouvé Oüi FM sur ma route pour cultiver ce petit pré carré.

J’écoute donc régulièrement la station depuis 2008 et j’y ai tout connu : les Oüi loves  des années 2008-2010, les lives place de la mairie du IIIe, puis place de la République, les excellentes émissions de fond (Xsessive Vinyle Session, Pink Inside, UK Beats, les lives du dimanche soir, Bleu Blanc Schnock…), les matinales depuis 2012…

Logo-Ouï-FmJe me demandais déjà en 2008 avec le rachat d’Arthur si la station allait perdre une partie de son identité. Résultat : depuis 9 ans, j’ai l’impression d’écouter un succédané de Fun Radio dans les années 1990, à l’époque où elle envoyait du lourd. Ce n’est pas tant la musique passée qui me fait cet effet, mais le retour des animateurs qui en ont fait la grande époque : Maurice, Max, Arnold, Bob Bellanca… et donc Arthur depuis ce mardi 2 mai 2017 avec Radio Jack.

J’avoue, dans les années 1990, Arthur faisait plier de rire l’adolescente que j’étais, que ce soit sur Fun Radio ou ailleurs. Pour avoir écouté 10 minutes de Radio Jack hier, j’ai été plus navrée qu’autre chose. Et au vu de la petite communauté d’auditeurs de Oüi que je côtoie, j’ai l’impression que je ne suis pas la seule. Il y a une explication très simple à cela.

Arthur – comme d’autres animateurs qui tentent l’humour gras sur Oüi – a tendance à penser que, quand on aime le rock, on garde un humour potache toute sa vie. C’est en partie vrai, mais c’est quand même bien faux.

On aime bien aussi nous faire prendre pour des gens qui aiment se cultiver (merci Iris et Angèle, ainsi que Caro à son époque). C’est pour cette raison que j’ai un seuil de tolérance un peu plus élevé pour Bob Bellanca, car il passe de la musique assez hallucinante et en variété non-négligeable.

Certains auditeurs viennent à dire que la playlist de Oüi s’est pas mal appauvrie ces dernières années, pour draguer un certain public aux heures les plus fatidiques (6-9, 16-20, etc.). Force est de constater que la station rectifie le tir depuis quelques mois et ce n’est pas plus mal.

Mais prendre les amateurs de rock pour des personnes immatures qui se gavent d’humour potache n’attire pas un nouveau public. Pire, il fait fuir le public historique qui a pris de la maturité en même temps que le rock s’est installé dans les chaumières et sur les ondes.

Certains animateurs ont d’ailleurs bien compris ce concept d’humour fin sur l’antenne de Oüi, en témoigne Sasha et son émission T’en dis quoi ? le vendredi, ou bien Airnadette et Démesurément culte à leur époque.

Bref, les amateurs de rock se retrouvent pris entre cet entre-deux bâtard où leur musique de prédilection est trop noyé parmi les musiques électroniques pour se distinguer chez la jeunesse et trop contestataire pour qu’on considère qu’elle soit prise au sérieux.

Et c’est tout le drame que vit la grille des programmes de Oüi FM en ce moment. Bref, Arthur, t’es mignon, mais clairement, tu n’as rien compris de l’âme de ce que tu avais dans les mains depuis 9 ans.

Alors oui, et d’autant plus maintenant que notre possible prochain président axe tout son programme sur l’économie et les finances, le modèle économique prime sur la qualité artistique, mais le problème est que Radio Jack ne semble pouvoir répondre ni à l’une ni à l’autre de ces prérogatives concernant Oüi FM.

Peut-être que la station a vocation à rester fauchée, voire à disparaître, mais elle n’a pas vocation à perdre son âme.


Relire le Bouillon de Kub’Ture #1 : Karim Debbache et mon rapport à l’image réelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>