Histoires

Un jour… et tout a changé : vivre en faisant semblant

Je n’avais pas envie d’en parler. Ils avaient beau insister, me questionner encore et encore, ça ne servait à rien. Mon esprit était vide, les mots ne sortaient pas et je n’arrivais à rien exprimer. Ils voulaient que je leur raconte quoi en fin de compte ? Ma tristesse ? Cette sensation de froid qui m’avait envahie dès qu’ils me l’avaient annoncé ? Ou encore ce sentiment d’être seule au monde ?

Je ne voulais surtout pas leur en parler à eux. Je ne pouvais pas me résoudre à les regarder, les écouter encore une fois et tourner la page comme ils disaient. Comment le pourrais-je ? Toute mon enfance n’avait été que mensonge en fin de compte. Voilà ce que je voulais leur dire, ce que j’avais envie de leur crier mais que je voulais pas qu’ils entendent, parce qu’alors ils ressentiraient ma haine à leur égard, profonde, lancinante, grandissante.

Dès le premier obstacle ils avaient baissé les bras, alors moi aussi, ce jour-là, j’ai décidé de ne plus y croire, et de vivre en faisant semblant. J’ai pris la décision de raconter des histoires d’amour plutôt que de les vivre, de coucher sur le papier la multitude de sentiments qu’une jeune fille de 20 ans amoureuse devrait découvrir mais que je ne découvrirai jamais à cause de cette phrase, prononcée tel un couperet “Ma chérie, on ne s’aime plus”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>