Culture

Klaire fait Grr, l’auteure qui me laisse sur le flux

Avant, pour moi, Klaire Fait Grr, c’était la fille qui faisait parler les chats sur son blog et c’est tout. Et bon, perso si je veux des chats qui parlent, j’ai qu’à aller sur Youtube. Mais ses chats à elle ont d’autres hobbies que se planquer dans des tiroirs : ils m’expliquent l’Histoire, dénoncent des faits de société, ou offrent une information que je qualifierais d’alternative.

Total, le blog de Klaire me fait :
- Beaucoup rire,
- Réfléchir
- Couiner parce que quand-même, c’est des chatons mignons qui disent des trucs.

Puis j’ai découvert Dans Ton Flux, son programme court en partenariat avec France 4 et Rue 89. Puis ses chroniques pour NEON. Et que son humour, avec ou sans moustache, ça marche. Je l’ai donc sollicitée pour lui poser quelques questions.

Klaire Fait Grr, raconte-moi un peu ton parcours : comment es-tu arrivée à tes vidéos ? Et cette formidable transition entre tes illustrations (très très drôles) et tes « DTF » (très très drôles aussi, même si pas drôles pareil…) a-t-elle été facile ?

Eh ben, je tiens un blog depuis 8 ans, sur lequel j’ai petit à petit trouvé mon truc : des notes sur des sujets plutôt sérieux, mais illustrées de façon décalée. Enfin « trouvé », c’est faux d’ailleurs… Le format, c’est une perpétuelle transition, j’aime bien essayer d’en tester de nouveaux.

Fondamentalement, la plupart du temps, j’ai surtout envie de dire ou de démontrer un truc. C’est ça qui m’importe : la destination. Le format texte, illustré ou vidéo, le ton humoristique c’est juste le moyen de transport. Or certes, le moyen de transport, ça compte – tu as plus de chance d’embarquer les gens en licorne arc-en-ciel qu’en trottinette cassée et mon but c’est d’emmener le plus de gens possible avec moi mais ça reste un moyen.

Tout ça pour dire que passer à la vidéo était assez naturel, du point de vue de l’écriture, parce que j’utilise finalement le même stratagème : parler d’un truc important sans en avoir l’air. On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre, il paraît. D’un point de vue technique en revanche, je ne peux pas faire les vidéos toute seule. Je travaille avec une boîte de production audiovisuelle qui transforme mon scénar en video, c’est de la magie. (Et pas mal de boulot.)

Tu te définirais comme une auteure ? Une journaliste ? Ou comme une nana drôle qui se sert de l’humour pour dénoncer certains phénomènes ?

Comme je fais des trucs assez divers, j’ai beaucoup de mal à définir mon job. Je ne suis pas journaliste en tout cas, même si ce que je fais touche parfois à ça, je suis davantage dans le ressenti que dans l’objectivité. Je me sens auteure quand j’écris des livres, chroniqueuse quand j’écris des chroniques, mais la plupart du temps « nana qui dit des trucs », quoi. Bon, c’est compliqué à faire rentrer dans les cases de la CAF, j’avoue.

Finalement, Klaire fait “Grr” c’est Klaire qui grogne ?

Oui… Bon, cela dit si je devais choisir un pseudo aujourd’hui, je prendrais autre chose. (Un truc hyper classieux tel que Ursula Licorne ou Lili Dark Moon tu vois…) (Non). Mais au final, c’est assez cohérent, effectivement la plupart du temps quand je prends la parole sur les internets c’est pour râler. Donc ça se tient.

Quelles sont les causes qui te tiennent le plus à cœur ? Es-tu engagée dans une cause en particulier ? Ou au contraire te positionnes-tu en observatrice du monde dans lequel nous vivons ? 

Je ne suis pas engagée dans une cause en particulier, non, même si comme tout le monde certaines me touchent davantage.

Je réalise aussi que certaines causes que je croyais « gagnées » sont loin de l’être. Que l’accès à l’IVG puisse encore être remis en question en Europe me fait halluciner. Que rire de Dieu et ses potes puisse signer ton arrêt de mort en 2015 me rend dingue. Je ne pensais pas que ces combats devaient être ceux de ma génération. Comme quoi, rien n’est jamais acquis.

Klaire, tu m’as fait trembler de suspense pendant DEUX LONGUES SEMAINES parce que tu avais une double actualité à annoncer, je t’écoute…

Je sors deux trucs très bientôt : un livre d’humour qui s’appelle Le Journal Intime de Dieu qui sort le 11 novembre (Editions Jungle).

En gros, c’est Dieu qui raconte ses amours, ses emmerdes, ses embrouilles avec son fils Jésus, ses galères pour monter une arche de Noé en kit de chez Casto et ses coups de déprime quand les hommes continuent de s’entretuer en son nom alors qu’il voudrait juste prendre sa retraite pépouze.

Et l’autre truc, c’est un petit cahier pour tous les blasés de Noël qui en ont marre de recevoir les catalogues de jouets début octobre, d’exploser la facture EDF de la ville à coups de déco moche et de boire du mousseux tiède pour supporter les dîners de famille… Ça s’appelle Le Cahier d’Inactivités de Noël et comme son nom ne l’indique pas, c’est un cahier d’activités avec des jeux, labyrinthes, coloriages, enquêtes, boules à découper etc… Pour tous ceux qui en ont un peu ras-le-pompon des fêtes.

Klaire fait Grr, vous régale toutes les semaines avec Dans Ton Flux, disponible sur la chaine Youtube dédiée et dans le magazine Neon. Découvrez ses deux prochains ouvrages, Le Cahier d’Inactivités de Noël et Le Journal Intime de Dieu qui sortent respectivement les 4 et 11 novembre ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>