Culture

Dans le vidéoscope #16 : Sandra’s Smile.

A l’instar des étudiants en musicologie, le Vidéoscope fait sa rentrée en octobre. L’année passée vous avez assisté à la renaissance de cette rubrique, remasterisée certes mais toujours dans la même veine : nos coups de coeur artistiques et esthétiques entre danse en état de grâcefilles à suivreclips hypnotisants et courts-métrages délicats. On espère que ça vous a plu, malgré l’absence généralisée de réactions de votre part, mais on table sur un émerveillement permanent qui laisse sans voix pour justifier tout ça (laissez-nous croire ce qu’on veut). Cette année, le Vidéoscope reviendra toutes les deux semaines, pour vous offrir encore plus de qualité et de surprises indé. C’est cadeau !

Pour la 16e édition de ce vidéoscope, c’est le clip ultra-cool de Blood Orange alias Devonté Hynes que nous avons décidé de mettre à l’honneur. Il est revenu cette semaine dans le game après quelques mois d’absence, avec un nouveau titre : Sandra’s Smile.

Stylistiquement, on retrouve la musicalité si particulière de Dev Hynes, entre ryhtmiques pop, r’n'b, passages jazzy et bien sûr l’influence palpable de Michael Jackson, surtout à partir du refrain. Ce qui est chanmé avec cet artiste, c’est que l’on n’est jamais déçu. On retrouve les repères que depuis 2009 il travaille à semer dans ses compositions. Mais l’artiste londonien réussit à nous surprendre, tant dans ses transitions que par son esthétique. On vous invite d’ailleurs à aller écouter ses albums Coastal Grooves (2011) et Cupid Deluxe (2013).

Mais Sandra’s Smile, au-delà de sa leçon de style, est d’abord une chanson engagée. Dev y parle de la mort suspecte de Sandra Bland, une détenue de 28 ans retrouvée pendue dans sa cellule au Texas. Incarcérée pour offense à agent de l’État, dont l’intervention lui avait paru excessivement brutale compte tenu de son infraction, elle n’aurait simplement pas mis son clignotant alors qu’elle changeait de voie en conduisant.

Elle allait être libérée quelques jours plus tard contre 5 000 $ de caution, que ses amis s’apprêtaient à payer. Ses geôliers ont informé les médias que la jeune femme s’était suicidée, mais sa famille et ses proches ne croient pas une seconde à cette version et sont très fermes à ce sujet.

Il se trouve que le shériff qui a annoncé la mort de Sandra a été auparavant licencié d’un poste pour racisme. Et surtout que quelques années plus tôt dans la même prison, un autre détenu avait été déclaré “suicidé”, après avoir été incarcéré pour offense à agent de l’état. Sandra elle-même se plaignait de mauvais traitements, infligés en raison de sa couleur de peau.

Beaucoup d’indices donc, d’hésitations et de doutes dans cette affaire. Alors que la question du racisme du corps policier aux USA est de plus en plus dénoncée par de nombreuses victimes, la mort de Sandra est une triste affaire de plus, qui s’ajoute à tous les horribles événements racistes dont souffre la communauté noire-américaine.

Dev Hynes, très touché par cette cause et engagé dans la lutte contre le racisme, a écrit et composé ce titre en mémoire du beau sourire de Sandra Bland. Et c’est très réussi.

Relire Dans le vidéoscope #15 : Fragments.
Relire Dans le vidéoscope #14 : Too Much of Me.
Relire Dans le vidéoscope #13 : Etat de grâce.
Relire Dans le vidéoscope #12 : Ann Wants to Dance.
Relire Dans le vidéoscope #11 : Bloomers
Relire Dans le vidéoscope #10 : l’immanquable Greta Gerwig.
Relire Dans le vidéoscope #9 : la danse comme un poème.
Relire Dans le vidéoscope #8 : Willow Smith, fille à suivre.
Relire Dans le vidéoscope #7 : Nepal Times.
Relire Dans le vidéoscope #6 : In love with Bo.
Relire Dans le vidéoscope #5 : “Hypnotized”.
Relire Dans le vidéoscope #4 : “Quitter la Ville”.
Relire Dans le vidéoscope #3 : “Skateboarding in Palestine”.
Relire Dans le vidéoscope #2 : L’omerta des petits riens.
Relire Dans le vidéoscope #1 : “This American Life”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>