Humeurs

Tu es tout et tu n’es rien.

Fais ci. Fais ça. Parle. Tais-toi. Reste assise. Lève-toi. Rentre. Ne sors pas. Ne souris pas. Réserve-toi. Fais attention. Sois belle. Sois polie. Sois forte. Sois discrète. Reste à ta place. Sois féminine. Ne rêve pas. Oublie. Pleure. Fais semblant. Sois gentille. Sois normale. Sois extraordinaire. Souffre. Sois utile. Ne pense pas. Fais ci. Fais ça. Cache-toi. Parle. Tais-toi. Range. Nettoie. Couvre-toi. Va dans ta chambre. Oublie. Ne mets pas ça. Fais semblant. Sois belle. Tais-toi.

4939082795_c71abbdbd2_z

Les filles sont bêtes. Les filles sont naïves. Les filles sont folles. Les filles sont dangereuses. Les filles sont inutiles. Les filles n’ont rien dans la tête. Les filles sont trop sensibles. Les filles sont bizarres. Les filles font semblant. Les filles sont faibles. Les filles sont douces.

Les filles rêvent. Les filles aiment. Les filles sont hautaines. Les filles sont belles. Les filles sont créatives. Les filles sont bizarres. Les filles ne pensent qu’aux garçons. Les filles se fâchent. Les filles sont fades. Les filles sont drôles. Les filles sont bruyantes. Les filles sont superficielles. Les filles ont peur. Les filles sont froides.

Les filles ne savent pas garder un secret. Les filles parlent trop. Les filles sont inférieures. Les filles n’aiment pas les araignées. Les filles sont nulles. Les filles sont faibles. Les filles sont douces. Les filles sont amoureuses. Les filles sont bêtes. Les filles n’aiment pas les maths.Les filles sont supérieures. Les filles sont des romans. Les filles n’ont pas d’ambition.

Les filles veulent des enfants. Les filles jouent à la poupée. Les filles ne sont pas sportives. Les filles sont prétentieuses. Les filles sont minces. Les filles sont moches. Les filles sont blondes. Les filles ont des fortes poitrines. Les filles sont vides. Les filles sont mesquines. Les filles ont des formes. Les filles sont meilleures. Les filles n’ont pas honte.

Les filles sont étranges. Les filles viennent d’ailleurs. Les filles sont intéressantes. Les filles sont uniques. Les filles font mal à la tête. Les filles sont folles. Les filles regardent les étoiles. Les filles sont chiantes. Les filles allument. Les filles sont coupables. Les filles mentent. Les filles pleurent.

Les filles ont peur. Les filles aiment la mode. Les filles aiment les légumes. Les filles sont petites. Les filles sont trop sensibles. Les filles n’ont pas de cœur. Les filles abandonnent. Les filles sont superficielles. Les filles veulent maigrir.

Les filles sont jalouses. Les filles sont bruyantes. Les filles ne servent à rien. Les filles ne savent pas conduire. Les filles sont lentes. Les filles sont cachées. Les filles sont exubérantes. Les filles sont des boulets. Les filles se maquillent. Les filles font semblant. Les filles sont mystérieuses.  Les filles sont fortes. Les filles sont loin. Les filles sont supérieures.

(cc) Jose Antonio

2 Responses to “Tu es tout et tu n’es rien.”

  • malgré mon statut de fille et puis de femme, je peux te dire que jamais je n’aurais voulu être un homme!
    Heureuse de mes imperfections et de mes perfections :p!
    J’aime beaucoup ton article sur tous ces clichés dont on nous affuble. Pas facile de grandir sous ce poids…

  • cela me rappelle quelques paroles de Perdican dans On ne badine pas avec l’amour de Musset (à lire et relire sans modération)
    “Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueuilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n’est qu’un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c’est l’union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux. On est souvent trompés en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière et on se dit : j’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois ; mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueuil et mon ennui. “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>