Culture

Mélanie Thierry raconte Denys Arcand

Vu de France, le cinéma québécois se résume à peu près à deux noms : Xavier Dolan et Denys Arcand. Du Déclin de l’empire américain aux Invasions barbares, on a suivi le réalisateur et sa bande d’amis intellos dans toutes leurs aventures. Denys Arcand revient aujourd’hui avec un nouveau film, Le Règne de la beauté. Au casting, on trouve notamment Mélanie Thierry. Rencontre avec l’actrice française qui évoque sa première collaboration avec le réalisateur.

Dans Le Règne de la beauté, Mélanie Thierry incarne Stephanie. En couple avec Luke, elle semble tout avoir pour être heureuse. Mais bien vite, on se rend compte que ce n’est pas le cas. Quelque chose cloche. Un grain de sable vient s’immiscer dans l’engrenage. Et cela n’a rien à voir avec le fait que Luke la trompe avec une fille de Toronto.

Il y a cette femme qui se laisse peu à peu submerger par ses émotions, cet homme qui semble ne pas ressentir grand chose – même ses « je t’aime » sonnent creux – et autour d’eux leurs amis. Ils ne se disent pas grand chose. S’aiment-ils vraiment ?

Denys Arcand dresse un constat bien amer sur la jeunesse canadienne… Il filme le vide. Le vide des rapports humains, le vide de ces immenses espaces québécois, ces maisons d’architecte désespérément froides. Et le silence. Pour la première fois, le réalisateur met en scène des dîners presque sans un mot. Pour la première fois, ses personnages ne se perdent pas dans des débats philosophiques interminables.

C’est déroutant, c’est parfois inquiétant, c’est aussi passionnant. Car c’est là que se révèle vraiment le jeu des comédiens. La chute du personnage qu’incarne Mélanie Thierry se lit la plupart du temps dans son regard. La comédienne offre ici au spectateur une performance à la fois en force et en douceur. On ne regarde qu’elle. Celle que l’on voyait au début du film comme la femme trompée, une figure secondaire derrière le mari et l’amante, est finalement le personnage le plus intéressant du film.

Le Règne de la beauté est sorti au Québec il y a près d’un an, sans grand succès. Sans doute les québécois ont-ils été déroutés par ce changement de style… Il sortira en France en e-cinema le 3 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>