Culture

Dans le vidéoscope #11 : Bloomers

Clin d’œil à une époque désormais révolue, le magazine des filles à la page arborait, dans ses jeunes années, un encart vidéo qu’il nous plaisait de changer à loisir, fruit de nos recherches parfois interlopes sur les Internets, donnant parfois lieu à des découvertes mirobolantes…Vidéoclips à l’esthétique renversantereprises stupéfiantes de classiques pop ou encore courts-métrages dont la poésie laisse sans voix, nous avons fini par nous rendre à l’évidence : pourquoi vouloir changer une équipe qui gagne ? Chaque semaine sur Ladies Room, venez donc zieuter notre Vidéoscope, pour y découvrir ou y re-découvrir les vidéos dénichées par la rédaction !

Alors que l’été n’en peut plus de se rapprocher, à grands coups de teasing et de reviens-y, la rédaction a sélectionné cette semaine un court-métrage sucré comme la première glace de la belle saison, rafraîchissant comme le glaçon suçoté à la fin d’une grenadine.

Où l’on découvre le quotidien tracassé d’une délicate jeune fille d’une quinzaine d’années, qui s’inquiète de ne pas encore avoir ses règles quand toutes ses camarades de classe ont déjà franchi cette étape. C’est en cours d’éducation sexuelle que Stella en prend conscience, alors qu’un film publicitaire dans lequel apparaît la jolie fille de l’école est diffusé aux élèves pour les éduquer à l’hygiène intime.

Martyrisée par cette grande gigue que tout le monde suit bêtement, la jeune fille, mal dans sa peau, va tenter un stupide rituel vaudou pour enfin être comme les autres, à grand renfort de jet de culotte dans les flammes d’un feu de camp improvisé et d’incantations insensées. Rien ne portera ses fruits et Stella ne trouvera rien de mieux à faire que de rembourrer son soutien-gorge de papier toilettes pour donner le change.

Démasquée par sa rivale lors d’une absurde course où elle se fait plaquer violemment au sol, elle devient la risée de la classe. Sauf qu’au dernier moment, un des garçons découvre une tache de sang sur la robe de la jeune femme (pas Stella, donc). Humiliée à son tour, elle s’évanouit sur le sol. Une de ses amies demande un mouchoir à la cantonade ; Stella s’avance, dégaine son rembourrage artisanal et l’abandonne mollement sur la gisante.

Triomphale, sous les rires des élèves, elle se rassoit. Clap de fin.

Une esthétique à mi-chemin entre la naïveté de Sofia Coppola et le kitsch étudié de Wes Anderson sert un petit film qui met en lumière, non sans humour, ce passage délicat des jeunes filles en fleurs.

Relire Dans le vidéoscope #10 : l’immanquable Greta Gerwig.
Relire Dans le vidéoscope #9 : la danse comme un poème.
Relire Dans le vidéoscope #8 : Willow Smith, fille à suivre.
Relire Dans le vidéoscope #7 : Nepal Times.
Relire Dans le vidéoscope #6 : In love with Bo.
Relire Dans le vidéoscope #5 : “Hypnotized”.
Relire Dans le vidéoscope #4 : “Quitter la Ville”.
Relire Dans le vidéoscope #3 : “Skateboarding in Palestine”.
Relire Dans le vidéoscope #2 : L’omerta des petits riens.
Relire Dans le vidéoscope #1 : “This American Life”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>