Culture

Petit Traité de la Joie

Personne ne choisit de naître. Et pourtant, il faut bien se l’avouer, on est là. Et il y a des jours où on préfèrerait se couler dans un sommeil éternel, où on sauterait sur des moutons violets en faisant jaillir des paillettes.

9782706707759

Mais ça, c’est pas possible. Martin Steffens l’a bien compris dans son Petit traité de la joie, ou comment consentir à la vie. Dans ce concentré d’envolées jubilatoires, le philosophe ne nous fait pas la morale, il nous présente simplement sa vision d’un monde sans histoires, juste beau. Et ça, ça fait du bien.

Lorsque ma mère a glissé ce petit bouquin dans mes cadeaux de Noël, je lui ai ri au nez en lisant la 4ème de couv’ : indigeste au possible. J’ai donc placé judicieusement le Petit traité de la joie dans mes cabinets, espérant ainsi pouvoir en lire une page plusieurs fois par jour. Bah en fait, j’ai dévoré ce court ouvrage avec enchantement.

L’auteur nous parle d’émerveillement, de joies simples et vraies et met des lunettes roses sur le bout de notre nez. Pour lui, la vie c’est un cadeau, et nous nous devons de la célébrer comme tel. Un brin catho, (l’écrivain a reçu le prix « Humanisme Chrétien » en 2013), un poil optimiste sans jamais tomber dans la naïveté, la philosophie de Martin Steffens est un parfait bouclier anti coups de blues.

Alors s’il fait gris au-dessus de vos trognes, lisez ce Petit traité de la joie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>