Histoires

Ma petite forteresse

Une forteresse se dresse au loin, témoin d’un passé dont les traces se sont incrustées dans chaque interstice, chaque neurone, connecté par des milliers de synapses, elles-mêmes engluées dans une fortification plasmique impénétrable.

6893722381_a9c5b91eab_z

Un lieu si bien protégé que personne n’en a la clé, si ce n’est quelques rares initiés dont le comportement est loin de celui des guerriers venus assaillir une nouvelle contrée, souillant sur leur passage les trous qui auront eu le malheur de se montrer à visage découvert. Condamnant ainsi une mise à nu, parfois malvenue. Ceux-là peuvent tenter de s’y infiltrer. D’autres avant y sont arrivés, cachés dans leur cheval de Troie.

Parce qu’elle est privée, aucun assaillant ne devrait tenter de la placarder sur la place publique. Derrière cette fortification rehaussée par de hautes échauguettes, il n’y a rien à cacher. Derrière la herse, rien d’inavouable. Loin des fausses rumeurs jetées en pâture sur la place publique, la forteresse que vous tentez de forcer a de grandes baies vitrées derrière lesquelles les fausses histoires n’ont pas leur place.

Le soir venu, ce sont au contraire de belles histoires de princesses et de fées qui se racontent au coin du feu. Naïvement. Sûrement. Les fausses rumeurs mourront là où elles auront été semées. De ma forteresse, vous n’avez pas la clé.

Elle est un lieu de joie bien gardé où les rires des enfants se mêlent au chant des oiseaux. Avec plaisir, avec passion. La providence ne se gargarise pas de faux semblants à coups de ragots mal rabotés. Ma forteresse n’est pas de marbre. Elle ne dissimule rien en vérité. Une vie singulière. Simple.

(cc) Luca Rossato

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>