Coeur

Mon essentiel…

Difficile pour moi de vous parler d’elle…

14796270104_9de1658f0c_z

Des femmes qui m’inspirent dans la vie, il y en a tellement, des nouvelles tous les jours, je lis, je rencontre, je vis avec elles…

Mais il y en a une, une qui m’accompagne depuis toujours, dans mes décisions, dans mes choix. Elle est partie depuis longtemps, laissant le vide autour d’elle, mais elle le remplit par son absence. Ma mère. Une femme merveilleuse, belle, intelligente mais aussi fragile… Enfin c’est comme ça que je me l’imagine…

Je l’ai faite grandir avec moi. Je l’ai détestée d’abord pour m’avoir abandonnée et puis avec les années, l’amertume a fait place à la reconnaissance de la femme qu’elle était. Elle n’a pas eu une vie facile, elle est née de parents plutôt pauvres, mais courageux. A 5 ans son père a été arrêté sous ses yeux par deux « guardias civiles », pour un crime qu’il n’avait pas commis. Ils ont quitté leur pays avec deux valises et leur fille pour partir en Belgique, ils ont été dénoncés et la police leur a tiré dessus au moment où ils passaient la frontière… Arrivés à Bruxelles, elle a dû apprendre une nouvelle langue, s’intégrer dans un nouveau pays, à une nouvelle école.

Ça n’a pas été facile tous les jours. Un matin, sa maîtresse l’a mise sur un bureau et elle l’a déshabillée devant les autres enfants pour voir combien de jupons comportaient sa tenue… Ce jour-là je n’ose pas imaginer ce qu’elle a pu ressentir. Elle s’est habituée, s’est fait des amies, pas beaucoup, elle était timide. A 16 ans, elle a rencontré l’amour de sa vie, un looser (c’est une obligation dans notre famille), elle l’a aimé passionnément.

A 21 ans, elle s’est retrouvée enceinte au milieu de ses études… Au lieu de le dire à ses parents dont elle craignait la réaction, elle a fait une tentative de suicide, mais nous nous en sommes sorties toutes les deux. Ils se sont mariés et ont commencé une vie à deux. Elle a terminé ses études, elle a commencé à travailler, elle a eu une deuxième fille.

Je la revois m’emmenant dans ma nouvelle école en CE1 et ma sœur en petite section, elle devait subir une petite intervention chirurgicale et être de retour une semaine plus tard. Elle avait 28 ans, elle n’est jamais rentrée ou juste pour quelques moments. Elle a subi je ne sais plus combien d’opérations, elle a eu une poche artificielle au niveau du ventre, ne pouvant plus manger que des repas en sachet… Elle a maigri et elle a fini par peser à peine 40 kilos.

Pourtant je ne l’ai jamais vue en tenue d’hôpital, ni démaquillée, ni mal coiffée… Elle était parfaite pour ses filles, elle était notre exemple ! Alors grandir à l’ombre de cette femme qui avait tout pour être une héroïne de la vie n’a pas été facile. Cette présence, cette absence, cette femme pâle aux cheveux de jais et aux yeux de charbon, est devenue mon modèle… Un peu encombrant par sa perfection. Mais je n’en aurais pas voulu d’autre !

Comprendrez-vous à quel point je peux l’aimer et la détester ? A chaque pas que je fais, à chaque décision que je prends, elle est là. Souvent je lui parle, je lui demande conseil, il est évident qu’elle ne me répond pas. Mais parfois, effet inexplicable, je sens son parfum, j’ai l’impression de la voir me sourire comme pour me donner son accord ou me consoler.

Si un jour je peux lui arriver à la cheville, si un jour je peux faire preuve d’autant de courage… Si un jour, je peux être autant aimée que je l’aime… Alors je deviendrai de celles dont on peut dire : « Je la respecte, elle est mon icône… » A toi, mon icône, mon modèle, mon essentiel… A toi, Maman.

(cc) Lulu Lovering

Tags :

6 Responses to “Mon essentiel…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>