Histoires

Mon fils, l’homme de ma vie !

Depuis quelques temps, la météo n’est pas au beau fixe pour moi. Perso ou boulot, tout a tendance à partir en sucette… À un tel point que lundi je me suis enfin décidée à aller voir le médecin, ce qui pour moi relève d’un challenge hors du commun ! Je suis forte, mais pas invincible et reconnaître mes faiblesses est un exercice compliqué.

8267430671_d528b7411e_o

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oh rien de grave, je vous rassure, j’ai beaucoup de mal à manger, à déglutir pour être précise (ne voyez ici aucune image salace !). Le soir même en discutant avec mon fils qui me voyait prendre mes médicaments et qui s’interrogeait, je me suis confiée…

Alors oui, il n’a que 12 ans et demi et ce n’est certainement pas à lui de porter mon fardeau, mais il fallait que je lui dise, je ne sais pour quelle raison mais un lien invisible nous unit depuis toujours. Nous nous ressemblons tellement ! Je lui ai donc expliqué le problème de manière simple et sa réponse a été sans appel. « Mam’s, tu sais ce que tu as? C’est ce que j’avais quand j’avais 5 ans, j’étais en dépression ! Tu es en dépression, Mam’s, il faut que tu lâches du lest et que tu recommences à sourire, parce que c’est comme ça que je t’aime, souriante ! »

Je lui ai répondu que pour l’instant j’avais peu envie de sourire, que les choses ne se passaient pas exactement comme je le voulais et que son comportement d’ado distant ne m’aidait pas. Je lui ai dit qu’il me manquait, que ses blagues et les moments que nous passions ensemble à rire de tout et de rien se faisaient de plus en plus rares… Je ne sais pas ce qu’il s’est passé dans la tête de mon petit bonhomme de presque 1m70, mais il a changé ! Il est redevenu mon garçon, il me prend dans ses bras, il me refait des bisous, me parle à nouveau de lui, de ses histoires de cours, de handball, de ses copains et de ses peines de cœur.

Il s’inquiète pour moi : « Tu as mangé quoi aujourd’hui ? Tu prends bien tes médicaments ? Tu prends soin de toi ? Tu te reposes ? Ne vas pas te coucher trop tard, tu as besoin de sommeil ! » Vous pourriez me dire que c’est moche pour un enfant de devoir en passer par là, c’est possible. Mais n’est-il pas important aussi pour lui de prendre conscience que sa maman qui l’aime tant peut à tout moment craquer sous le poids de la vie? Si vous saviez le bien que cela me fait que nous passions nos soirées ensemble à discuter, ok parfois de foot et je n’y comprends toujours rien selon lui!

Je revis ! Je respire à nouveau ! Bien sûr tout n’est pas guéri et j’ai toujours du mal à ingérer des aliments solides, mais Rome ne s’est pas faite en un jour ! Je ne m’étais pas rendue compte à quel point ses bras, son sourire et son humour m’avaient manqué. Ce petit homme que j’ai « fabriqué » me plaît plus que tous ceux mis sur ma route à ce jour, il sera un homme merveilleux et attentif aux autres, moi qui le croyais égoïste, je me suis trompée ! Il aime de manière absolue, il est tendre et compréhensif.

Je sais que cela ne fait que quelques jours et que bien sûr, il reviendra à son comportement d’ado, mais en attendant la découverte de cette facette de sa personnalité me remplit de joie. C’est mon fils, mon Amour, ma Douceur ! Il a fait de moi une mère fière de l’homme qu’il est ! Je t’aime mon petit pot de miel…

(cc) Henri Louis Hirschfeld

Tags : , ,

6 Responses to “Mon fils, l’homme de ma vie !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>