Coeur

L’Évidence

Origins

Comme ta peau était douce, et mon corps saisi

Comme tous les mots du monde, et les silences du bruit

Les battements de ton cœur, derniers sursauts de vie

Le souffle léger sur moi et tes mains autour…

Accrochée là, suspendue dans le temps,

Plus rien n’existe, le monde retient ses soupirs.

Chacun de tes gestes imprimés sur ma peau,

Tes yeux fermés sur l’or et tes non-dits encore.


Je m’agrippe à l’instant, que je sais éphémère.

(cc) Keoki Seu

3 Responses to “L’Évidence”

  • Cela fait un bon moment que j’adore te lire sans savoir vraiment comment te l’écrire.
    Mais là, sur cette superbe poésie, je ne puis que franchir le seuil…
    Permets-moi de te remercier de partager avec nous ce si beau texte… et tous les autres… :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>