Humeurs

Une vie de Schizophrène

Article sélectionné par Kwelet lors de sa semaine de Rédaction en Chef !

En fait comme vous le savez déjà, suite à notre divorce, nous avons décidé, Ours et moi, de nous partager entre plusieurs domiciles afin de garantir à nos enfants la stabilité du foyer…

vie_de_schizo

Je n’ai jamais voulu que mes enfants vivent dans les valises, qu’ils aient 2 maisons, 2 chambres, 2 armoires, etc. J’avais vu mes amis d’enfance venir à l’école le vendredi avec leur valise afin de faire le déménagement hebdomadaire… Je les savais particulièrement touchés par cette situation pénible… Alors j’ai décidé de faire autrement. Je n’ai pas dit mieux, j’ai dit AUTREMENT !

Donc, depuis environ un mois, j’alterne mes 2 vies ; la semaine je suis dans l’appartement familial, je tiens mon rôle de mère, de gestionnaire de famille, je gère les devoirs, les activités périscolaires, les courses, les repas, les lessives et la nounou… (Oui, une nounou ça se gère, surtout quand elle a un problème !) Et le week-end, je pars dans mon mini 2 pièces, je vois mes copines, je sors, je redeviens une femme célibataire sans enfant.

Vous me direz : « Mais je vois que tu as tout compris Nouvelle 30naire !!! ». Alors, compris, je ne sais pas… Je ne connais jamais le contenu des armoires/frigos, je vis dans des valises de vêtements et il manque toujours quelque chose… Je dois penser à tout, tenir une double comptabilité, un double agenda, mais aussi laisser des informations de transition à Ours pour qu’il puisse gérer le week-end. Ex : invitation pour anniversaire, exposé à remettre, devoirs à terminer ou encore : « N’oublie pas de dire à Boucle d’Or que c’est l’anniversaire de sa marraine et qu’elle doit l’appeler. » etc.

Quand j’arrive dans mon appartement de célibataire, qui est toujours en chantier, il faut remettre de l’ordre, nettoyer, ranger, faire un état des lieux des stocks, ce qui se solde souvent par un passage éclair dans un ou deux magasins. C’est aussi vouloir préparer un plat et se rendre compte qu’on n’a pas le plat qui va au four, qu’au niveau des ustensiles/batteries de cuisine c’est un peu Waterloo… Vous avez déjà essayé de faire un gâteau sans balance ? C’est pas gagné… Heureusement mes copines sont là, à la rescousse et on trouve toujours le moyen de s’en sortir.

Mais j’ai quand-même cette impression de vivre entre deux… ”Entre deux quoi ?” me direz-vous… Mais entre deux lieux, deux vies diamétralement opposées, deux rythmes, deux mondes… Alors certes, en tant qu’adulte indépendante, c’est certainement plus compliqué que pour un enfant qui irait de chez papa à chez maman, mais quand-même, c’est pas évident pour moi non plus.

En plus, il faut penser à tout. Je crois aussi que dès que je me serai refaite financièrement, je vais dédoubler nombre de choses du quotidien pour éviter ces transferts. Ex : produits de beauté, sèche-cheveux, maquillage, etc. Alors, j’adorerais aussi dédoubler ma garde-robe, mais là il va falloir être patiente !

Je ne sais pas si notre système est bon, mais il est sûr que je préfère subir moi tous ces petits désagréments que mes enfants… Mais comme je le dis souvent à mes amies : « Mes enfants ? On verra quand ils feront leur psychothérapie à 35 ans si cela leur convenait ou pas… ». En attendant, j’ai comme une impression de vie en mode schizophrénie.

(cc) Daniela Munoz-Santos

15 Responses to “Une vie de Schizophrène”

  • Personnellement, je n’ai pas encore d’enfant mais je trouve que ce que tu fais pour les tiens est magnifique. Je te souhaite bien du courage, une séparation n’est jamais facile dans tous les cas et cette “double vie” que tu mènes, maman 5 jours et “célibataire” (bien que toujours maman bien sur) le week end ça ne doit pas être de tout repos.

    • Merci Justtmoi! On fait au mieux, on verra comment on tient sur le long terme ;)! La séparation se passe bien, mais pour l’instant on n’est que 2, on verra quand on sera plus nombreux ;)! Par contre pour être honnête, le week-end je débranche ;), je suis vraiment femme célibataire.

  • Mon jeune âge fait que je n’ai pas encore d’amis parents, ni même mariés, donc encore moins divorcés, et je trouve ta façon de faire face à ce pb très intelligente en fait ! Bien sûr, il est difficile pour un couple qui se sépare dans de mauvaises conditions d’agir de la sorte, mais dans ton cas (si je ne me trompe pas), ça a l’air de plutôt bien fonctionner et je trouve ça vraiment chouette ! Bon courage pour surmonter les petits désagréments que ce système engendre, mais je suis sûre que ce n’est qu’une question d’habitude (et certainement de temps aussi…) :)

    • Merci Tija! Je pense que dans ton entourage tu dois avoir des enfants du divorce ;)! Il faudra que tu me dises comment ils le vivent… C’est surtout ça le plus important, c’est eux, ils n’ont rien demandé ;)!

  • Je suis contente que vous ayez choisi cette solution plutôt que l’autre dont on avait parlé et qui a mon avis aurait été difficile à vivre pour toi e j’espère que cela se passera bien pour tes enfants. Vous avez été assez intelligents pour choisir une solution privilégiant l’intérêt de vos enfants et ils en seront conscients plus tard!
    Pour ce qui est de la vie de schizophrène, je commence ma 4ème année sur ce modèle à l’inverse de toi. La vie de célib dans mon 2 pièce la semaine, la vie de couple à la campagne le week end. Deux maisons, deux frigos et des valises jamais défaites avec rien de ce qui faut au bon endroit ! Je ne peux donc que comprendre ! Plein de courage ma belle.

  • Je vais faire un petit “sondage” auprès de mes proches dont les parents sont divorcés et je te tiendrai au courant ! :)

  • Hello, je suis persuadée que tu as fait le bon choix, au moins, ce n’est pas égoiste, vous avez pensé aux enfants d’abord. C’est si rare en cas de divorce …

  • Je suis admirative de la manière intelligente dont vous gérez les choses.
    Une question, tout de même, me turlupine. Tu n’aurais pas envie de profiter aussi des enfants certains week-end? Quand il n’y pas d’école, de devoirs? Si cela arrive comment ferez-vous?
    Je t’embrasse et t’envoie de la force.

    • Hello Coppélia!
      Pas d’admiration entre nous, c’est juste un test d’une solution différente ;)!
      Oui et non… Il me reste quand même la moitié des vacances scolaires avec les we inclus ;)!
      D’ailleurs je nous ai réservé une petite semaine à tous les 3 au soleil, loin des tracas!
      Et par exemple ce w-e, j’ai pris des places pour un concert avec ma fille et une autre fois je vais aller au théâtre avec mon fils ;)!
      J’ai décidé de privilégier les moments vraiment “hors du temps” avec zéro contrainte vu que la semaine je suis l’ordre et la loi ;)!
      En plus l’avantage c’est que le w-e je décroche vraiment et je peux me construire en paix ;)!
      Cela fait 12 ans que je me vous corps et âme à ma famille et pour l’instant je n’éprouve pas de culpabilité et cette distance me soulage…
      J’espère ne pas paraître trop égoïste dans mes propos mais c’est ce que je ressens réellement ;)!

  • Et aussi comment vous faites pour les vacances?
    Je sais je suis curieuse ;-)

  • Euhmmm… Moi aussi je suis curieux de savoir… (réponses aux questions de Coppelia) Et puis, au risque d’entrer dans des détails un peu privés auxquels tu n’es évidemment pas obligée de répondre (mais tu n’en avais rien caché jadis) si je me souviens bien, ton ex est au Luxembourg et toi à Paris??? Ou bien me serais-je fourvoyé…

    • Hello Kwelet,
      Alors je vais répondre parce que ce n’est rien de secret ;)!
      Oui Mon ex est toujours au Luxembourg la semaine, il a fait le choix de vivre à l’hôtel ;)!
      Il part le lundi matin et il revient le vendredi à 19h. Le vendredi la nounou fait le lien entre les enfants et l’arrivée de leur père et le lundi, il quitte l’appartement vers 7h et j’arrive vers 7h20.
      Comme je le dis dans mon article, je me suis acheté un petit appart à proximité de l’appart familial. Ce qui me permet de pouvoir intervenir à tout moment!
      Oui je sais que nous sommes bizarres, mais Ours refuse de quitter le Luxembourg et je n’ai aucune envie d’y retourner. En plus les enfants se sentent bien à Paris, alors pour quoi faire…
      Voilà ;)!

      • Coucou! Merci pour ta réponse! ;-)
        Euhm… comment dire?
        …Ah oui… …quand même…
        (étant verbalement très prolixe, ça veut juste signifier que vous m’impressionnez carrément…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>