Coeur

A vous je peux le dire…

Voilà c’est fini, nous l’avons dit aux enfants, ce week-end, c’est officiel : nous divorçons !

a_vous_je_peux_le_dire

Pour eux ça a été un choc ! Leurs réactions violentes m’ont surprise… Moi qui croyais qu’ils savaient, mais j’avais oublié que quand on est un enfant, on vit dans une fausse réalité où les parents sont des êtres magiques intouchables…

Après quelques heures, les cris se sont calmés et les pleurs ont cessé… Nous avons beaucoup discuté, expliqué, ensemble, en famille… Nous leur avons expliqué que nous serions toujours là pour eux, que nous resterions une équipe soudée, que leur vie ne serait pas bouleversée d’un point de vue organisationnel…

Maintenant il nous faudra informer notre entourage, nos amis, l’école… Notre avocat… Je n’ai pas trop peur de leurs réactions, j’espère qu’ils se montreront intelligents par respect pour nos 14 ans de vie commune et nos 2 enfants.

Bien sûr certains se réjouiront, parce qu’il existe des personnes qui ne supportent pas le bonheur des autres… D’autres seront attristés par la nouvelle mais respecteront notre décision… Certains essayeront d’envenimer la situation, mais ceux-là, je les mets en garde…

Personne ne connaît mieux Ours que moi, je sais ses forces et ses faiblesses, ses qualités et ses défauts, ne cherchez pas, vous ne m’apprendrez rien, vous ne me blesserez pas et vous ne salirez pas notre histoire ! Parce que notre histoire, c’est un peu ça…

D’abord on a créé un foyer et on y a allumé un feu de cheminée, les bûches se sont embrasées, il a fait très chaud… Avant de revenir à la douceur… Tout au long, nous avons alimenté le feu avec de nouvelles bûches et nous avons maintenu cette ambiance douce et chaleureuse, 2 enfants sont nés et ont grandi auprès de cette chaleur bienveillante.

Et puis comme la chaleur était constante, nous avons oublié de rajouter des bûches et peu à peu la tiédeur s’est installée… Il n’est rien de pire que la tiédeur en amour… Et le froid est arrivé, comme un hiver qu’on attendait pas si vite, il nous a un peu surpris, mais il nous a réveillé aussi ! Alors nous avons essayé de rajouter des bûches, de raviver le feu, mais c’était trop tard, il a fallu se rendre à l’évidence, nous avions été négligents…

Nous nous sommes regardés et nous avons constaté que nous étions toujours là et que maintenant il nous fallait prendre des mesures pour que nos enfants ne souffrent pas du froid. Alors nous avons décidé de nous relayer dans cette pièce afin de maintenir la chaleur enveloppante dont on a besoin pendant l’enfance…

Bien sûr, nous ne serons plus jamais à 4 dans cette pièce que l’on appelle le foyer, mais nous ferons tout pour que nos enfants soient, restent et deviennent notre plus belle réussite…

Vous voyez, il s’agit d’une histoire simple qui peut arriver à chacun d’entre nous… Mais à vous je peux le dire, même si je suis sûre de ma décision, je suis triste et souvent je pleure…

(cc) Emiliano Iko

13 Responses to “A vous je peux le dire…”

  • Avatar de Axe
    Axe

    Ce que tu écris est très beau. Très triste aussi. Peut-être parce qu’il n’y a rien de plus triste, comme tu le dis, que la tiédeur et le froid qui s’installe dans un couple et pour lequel on ne voulait pas ça.
    Peut-etre aussi parce que je me reconnais dans tes mots… Et que j’en suis encore au stade où j’essaie désespérément de jeter des buches dans le feu … Des buches, puis des bouts de bois et un jour, des brindilles.
    Bon courage pour la suite. C’est normal que tu pleures et que tu te sentes triste. C’est complètement normal. Un jour, tu verras, tout ira mieux.
    Et puis qui sait … On en a vu (autour de moi, quatre couples !) qui ont laissé le feu s’éteindre avant de se rendre compte que les foyers n’étaient pas plus accueillants qu’ailleurs et revenir au bercail.
    Qui sait ?…

  • Merci pour tes mots Axe! Continue de mettre des bûches…
    Oui tout ira mieux demain ;)!
    Ce qui est fait est fait, je ne retournerai pas en arrière…
    Bonne chance à toi!

  • Comme je te le dis depuis un petit bout de temps, il vaut mieux que ça se fasse maintenant, quand tes enfants ont encore un minimum d’espoir, que d’avoir tenu quelques années de plus et laisser tes enfants le coeur froid. Du vécu…

  • ho ma poulette , je suis de tout cœur avec toi ! .Cela n’a pas dû être une décision facile. Et même si tu y a réfléchi cela doit te déchirer le cœur. Haaa j’ai trop envie de te faire un groooos câlin !

  • Merci beaucoup! Mais je tiens le coup! Le plus difficile a été d’en parler aux enfants …

  • “Pour eux ça a été un choc !” Même pour moi c’est un vrai choc cette nouvelle ! Pourtant ça ne m’étonne pas, mais je crois que c’est le propre des séparations, même quand elles se passent bien, c’est toujours un peu une surprise.

    Je suis certaine que tes enfants comprendront et s’en remettront très vite. Et je te souhaite le meilleur à venir – parce que tu le sais, que le meilleur est à venir ;)

  • Merci Rose H.! Je l’espère du fond du coeur…

  • Tu partages cela avec tellement de sensibilité et de douceur, je suis épatée. Tu évoques une situation rude avec des mots justes, pensés, pesés. Même si tu dois être tout de même à fleur de peau….
    Félicitations pour cette intelligence, à tous les 2. Bravo d’être des parents et de ne pas vouloir salir une histoire qui a été belle.
    Je vous souhaite le plus d’apaisement possible, que vos enfants vivent cette séparation aussi sereinement qu’ils pourront.
    Et puis, à toi, j’envoie de la chaleur, du courage et de la bienveillance.
    Enormes bises.

    • Merci Coppélia!!! Désolée pour la réponse tardive mais je viens de me repencher sur sur ce texte et j’ai vu les commentaires ;)! Avec le recul et tu pourras lire la suite, je vais bien, enfin le changement pour moi, c’est maintenant ;)! Et puis je ne sais pas pourquoi, mais je pense que bientôt la roue tournera et le feu me réchauffera ;)!

  • Je suis désolée de lire ça car cela signifie que tu es triste en ce moment, et qu’une belle histoire se termine. Mais je pense également que c’est une “bonne chose” au vu du ton déterminé de ton article.
    Et comme tu le dis, même si vous ne serez plus à 4 dans un même foyer, vous resterez la même famille.
    Et pour ta vie de femme, c’est aussi l’occasion de te retrouver, de t’interroger et peut-être de vivre une voire d’autres histoires.
    Dans tous les cas, tu avances, je pense que c’est l’essentiel.

    • Hello Plipli,
      Entre-temps tout va bien ;)… Tu verras mon nouvel article, c’est certes parfois un peu compliqué mais je ne suis plus triste et je reste déterminée, j’ai renoncé à certaines choses mais d’autres viendront me combler, j’en suis sûre ;)! Merci pour tes mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>