My Space

Chronique d’une jeune fille, fauchée et paumée et

Etre la maîtresse d’un homme marié habitant le même quartier n’était pas une mince affaire.Etre la maîtresse d’un homme qui est l’amant d’une femme mariée, en est doublement plus difficile.Nous pourrions dire que cette situation n’est due qu’à mon aptitude à me mettre dans ces situations, disons-le clairement merdique.Mais comme le dit si bien Marivaux, tout ceci n’est que le fruit du jeu de l’amour et du hasard.Tu parles, le jeu de l’amour et du bâtard oui.Comment quitter un homme pour qui nous étions prête à tout donner et attendre quelques mois auparavant.Pas facile, facile, je dois vous l’avouer.Et je suis loin d’avoir fait preuve de maturité et respect sur ce point là.J’ai tout simplement “Pouf” disparue.

Joue la comme un mec.

J’étais loin de m’imaginer que cette action le conduirait à bout.

Il est tout simplement venu tous les soirs chez moi sonner à mon interphone en attendant une réponse de ma part et ce pendant une semaine.

La seule chose que j’ai été capable de faire fut d’éteindre la lumière qu’il avait vu quelques minutes avant allumée.

GNE ! 

J’aimerai comprendre tout de même une chose.

Comment un homme marié, et père de deux enfants peut se permettre d’exiger telle ou telle chose de ma part.

Il n’est pas facile de passer en tant que seconde.

Tous les hommes sont-ils ainsi fait ?

Exiger de nous les femmes une présence, et un rôle à tenir quoiqu’il advienne ?

Etre dans une attente permanente de notre fidélité ?

Mais s’ils attendent autant de nous, n’est-ce pas parce que nous le leur donnons toujours enfin de compte…

D’une façon ou d’une autre.

Faut-il se résoudre à agir comme eux dans le but de les faire réfléchir et trouver celui qui comprendra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>