Coeur

Les “Môs” qui font du bien

Je fais un métier difficile. Je le savais avant d’y rentrer, j’en étais persuadée le jour où on m’a donné mon diplôme, j’en suis convaincue après 4 ans passés les mains dans le cambouis. Quand on me demande ce que je fais dans la vie, j’essaie d’esquiver la réponse, je joue à faire deviner les gens.

Les « Môs » qui font du bienC’est pas que je n’assume pas ou que je n’aime pas mon métier, c’est juste que les réactions que suscitent son annonce me deviennent de plus en plus insupportables. Au mieux c’est un long blanc, au pire ce sont des réactions franchement hostiles. Ou le pire du pire du pire, les questions débiles… Alors j’analyse, je me demande ce qui suscite tant de désamour et de méfiance à l’égard de ma profession.

Et finalement, la réponse n’est pas si loin. Elle est sous nos yeux. Ouvrez les journaux de ces derniers mois, de ces dernières années. Des avocats en GAV pourris jusqu’à la moelle, des politiques véreux qui pensent pouvoir nous égaler et rattraper le retard qu’ils ont pris sur l’ensemble des valeurs du serment, des avocats hyper médiatisés qui sont de toutes les affaires sordides pour se faire mousser, des élus à la députation sous des couleurs politiques qui peuvent heurter le justiciable…

Les exemples de la décrédibilisation de mon métier sont quotidiens. Et je ne peux pas vous en vouloir au final d’en absorber l’essence et de me faire comprendre, à l’annonce de mon métier, le mal que vous en pensez. Alors quand un avocat intègre et respectueux prend sa plume pour vous raconter son métier, mon métier, de l’intérieur, ca vaut les félicitations et certainement le détour.

Pour que tout le monde se rende compte à travers ces histoires, ces brèves de gens, ces brèves de vie, de la dureté de ce métier. Alors oui, notre dignité est un paillasson sur lequel depuis longtemps les clients, les magistrats et parfois les confères se sont essuyés les pieds. Alors oui, il nous arrive de nous prendre les pieds dans notre robre, il nous arrive de pleurer d’émotion, de colère, de fatigue, et oui il nous arrive de vomir nos tripes de rage et de désespoir. Mais là est la vérité de ce métier.

Pourtant, quand Maître Mô vous raconte ses histoires, sa vision de son métier, cela permet, je l’espère, de réconcilier l’opinion publique avec notre métier. Alors, courrez vite acheter « Au Guet Apens », et vous délecter de ces histoires, certes assez glauques mais qui sont une réalité d’un quotidien. Et surtout, allez lire « Petite Fille » et vous comprendrez combien parfois, l’espace d’un dossier, qui aura pu durer une heure ou plusieurs années, on peut se sentir utile.

Alors Mon Cher Confrère, Merci pour vos Mô qui font du bien et qui donnent de l’envie et du courage pour continuer à nous battre.

(cc) ShironekoEuro

2 Responses to “Les “Môs” qui font du bien”

  • Avatar de
    La Chieuse

    Excusez moi mamzelle laurie je pousse moi aussi mon coup de gueule (çà faisait longtemps) Mais un article avec plus de 500 lectures et plus de 13 like et pas un seul commentaire !!!! Arf désolé mais cela m’horripile !!!

    Ou alors tout le monde attend que je poste le premier pour l’ouvrir..ok pas de soucis !

    Ton métier my darling même si des fois est mal vu sache, que c’est le premier vers lequel nous nous tournons, lorsque la porte de la prison se referme sur nous.

    Je n’irais pas acheter les livres que tu cites, car pas de sous. Mais si je les croisent sur mon chemin je me ferais un plaisir de revenir commenter ton article, ma petite chérie d’amour.

    J’ai la chance incroyable d’avoir dans mes proches, une personne qui fait le travail le plus haï de France. Et lorsque j’entend des gens crier la mort de sa profession, ou qui font soulever des foules entières contre cette dernière, j’ai le coeur qui se sert. Surtout que leurs credo c’est protéger et servir.

    Alors ma chérie ne lâche rien, continue la tête haute et FUCK les autres, qui te regarde de haut nomého !!! des bisous ta petite chieuse d’amour que je suis sure que tu kiffe un maaaaaaaax ^^

  • Merci ma chieuse adorée pour ton commentaire ;-) En effet mes lecteurs sont des timides mais que veux tu…
    Merci aussi pour tes encouragements je vais pas baisser les bras tout de suite ;-) Et rassure toi je ne suis pas qu’utile lorsque les portes de la prison se referment ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>