Humeurs

Copie blanche

Et voilà, encore une copie blanche dans deux matières que je ne maîtrise pas du tout. En même temps, je suis si fatiguée, j’aimerais que ce soit possible de valider cette année qui semble m’échapper… Je ne comprends pas, je suis motivée à travailler, réviser autant qu’il faudrait ainsi qu’à la valider. Je n’ai pas le choix si je veux réussir dans la vie…

Copie blancheLe pire, c’est que cela n’étonnera personne que j’échoue, je ne leur dirai pas. J’ai tellement peur de ne pas réussir, même avec les rattrapages, que cela me paralyse. J’ai l’impression que mon cerveau se gélifie (au moins c’est la preuve que j’en possède un), à l’intérieur de ma tête un trou noir, aspirant toutes connaissances utiles me permettant de remplir cette satanée copie, qui reste définitivement blanche…

Autour de moi, tout le monde écrit, ils peuvent, comment y parviennent-ils ? Qu’ont-ils que je n’ai pas ? Une chose est sûre, c’est qu’ils n’ont pas cette paralysie cérébrale, et ne sont pas stupides, eux… Je suis à deux doigts de craquer nerveusement, c’est trop dur… Je vais encore subir les moqueries, la désapprobation de mon chéri, la déception de mon frère ou encore la noirceur de l’échec perpétuel. Je doute qu’ils sachent à quel point c’est pesant.

Ils pensent bien faire en me disant que j’y arriverai mais c’est faux, cela me met encore plus la pression, cela me donne encore plus d’amertume d’échouer. Je n’ai tellement pas confiance en moi que je ne cesse de douter, et donc d’échouer… Le doute… Ce fichu sentiment qui peut faire énormément de ravages dans une vie, une relation, un coeur. Ma douleur à la poitrine ne cesse d’augmenter, au point de me tourner la tête, de me couper la respiration.

Avec dix kilos de pris en un mois, deux copies blanches, les railleries de X, Y, Z et tout le reste à coté, j’en suis à bout. Je n’ai plus la force de continuer ainsi. Un mal-être s’installe de plus en plus profondément en moi. Mais bon, on verra bien ce que l’avenir nous réserve. Alea jacta est…

(cc) Insane Capture 

2 Responses to “Copie blanche”

  • Bonjour! Je ne sais pas quelle est la part de vérité dans ton texte mais si tu as des réponses à cette énigme: “quand tout l’appareil intellectuel est en place et bien en place mais que pour une raison psychique il ne fonctionne pas en phase examen/concours, d’où cela peut-il provenir?” Et bien… tu m’intéresses encore plus qu’à l’habitude… Merci pour ce texte qui me rappelle pourtant de si mauvais souvenirs…

  • bonjour, je l’ai écrit pendant les exams donc il est entièrement vrai :s par contre je n’ai malheureusement pas de réponse à ta question, sincèrement si je l’avais eu, je n’aurai pas eu ces problèmes, mais disons que les scientifiques pourront te donner une explication mais pas de solutions. ce doit etre un travail sur soi à faire, mais très difficile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>