Humeurs

Miss Catastrophe…

Article sélectionné par Kwelet lors de sa semaine de Rédaction en Chef !

Vous avez déjà vu cette pub pour un site de vente de chaussures où les filles arborent chacune une jolie écharpe avec des titres de Miss amusants ? Bon, ben moi je rentre dans la catégorie Miss « Je mets les pieds dans le plat »…

Miss Catastrophe…Si, si, et ce depuis longtemps… J’ai toujours été LA spécialiste de la question qui tue et qui peut plomber l’ambiance d’une soirée en une fraction de seconde genre : « Ah ben, je croyais que ton Jules devait venir à la soirée ? » et la fille qui fond en larmes parce qu’elle s’est faite larguer il y a 2 jours et que oui, évidemment, tout le monde m’avait prévenue, mais j’avais total zappé !

Ou encore, je félicitais régulièrement mes copines pour leur grossesse, alors qu’elles avaient juste pris quelques kilos : « Waouh ! Mais tu es splendide et ce teint, franchement j’aurais presque envie d’être enceinte… ». Et elle me répond : « Ben non, je reviens de vacances et j’ai déconné sur la bouffe… ». Ok, ok, j’étais comme ça, mais ça, c’était avant…

Depuis quelques années, j’avais développé une technique quasi infaillible en 2 temps : 1. Toujours se renseigner sur l’état des copines via, via. 2. Tourner 10 fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Et avec ma mémoire de poisson rouge, cet exercice me demandant une énorme concentration, j’avais oublié la remarque pertinente que je m’apprêtais à faire…

Mais ça, c’était avant… (Oui je sais, encore une pub !) Avant quoi ? Avant de passer à la Nouvelle 30aine… Parce que depuis quelques semaines, je suis redevenue Miss Gaffes… Je n’arrête pas… Je me sens tellement en confiance que j’en ai perdu tous mes réflexes d’auto-défense contre mon pire ennemi : MOI !

Si on rajoute à ça le fait que mon cercle de connaissances a totalement changé en quasi 2 ans… Ayant quitté le vert pays de Luxembourg, sa bourgeoisie bien-pensante et pleine de préjugés dont je savais pertinemment qu’il fallait tout peser et mesurer avant de parler… Pour un Paris plus jeune, plus hétéroclite et donc, en apparence, plus tolérant… Je me suis sentie pousser des ailes, ce qui n’est jamais bon avec moi, JAMAIS !

En plus, la politique s’en est mêlée… La question du mariage pour tous est dans toutes les conversations et elle fait souvent ressortir le meilleur des gens… Et je n’arrive pas à m’imaginer que dans les personnes que je fréquente, qui sont intelligentes, cultivées et souvent bien plus jeunes que moi, soient contre… Et aujourd’hui encore, j’ai frappé fort… Parce que je ne le fais pas qu’en soirée… Non, non je peux le faire dès le matin… Pas besoin d’un taux d’alcoolémie élevé…

Une copine me racontait son week-end en me disant : « Ça m’a fait du bien de prendre l’air… Dans le XVIème, j’ai un complexe de moche/grosse, enfin je ne me sens pas comme ces femmes magnifiques… Tu vois où je veux en venir ? Je me sens inférieure… ». Et moi, encore toute grisée de ma journée ensoleillée de la veille : « Ben non, je ne me sens pas inférieure à toutes ces bonnes femmes ! Entre le fait qu’elles soient toutes liftées de la tête aux pieds et qu’en plus elles manifestent en rose et bleu, ben non… Je leur suis largement supérieure ! »

Au moment où je termine ma phrase, me revient en tête une conversation lointaine avec une copine qui me disait de faire attention ; que nous n’étions pas si nombreuses que ça à accepter l’égalité… Évidemment, je vois son visage se fermer et je me dis que franchement, je ferais bien de réfléchir avant de causer ! En plus, je l’aime bien cette fille, je la trouve rigolote… Mais il est vrai aussi qu’elle m’avait « invitée » à la messe des funérailles de son beau-père, il y a quelques mois, et que j’avais décliné en me cachant derrière une quantité affreuse de travail…

J’arrive à rattraper le morceau en lui disant qu’elle vaut bien mieux que ces vieilles rombières et qu’en plus, elle qui rit tout le temps, aurait du mal avec le Botox ! Elle sourit de nouveau et je fuis vers une autre conversation… Alors, depuis quelques jours, j’hésite à me faire fabriquer une de ces jolies écharpes de Miss, pour prévenir mes interlocuteurs que parfois je parle plus vite qu’il ne le faudrait et surtout, que je ne veux pas être blessante, il s’agit de spontanéité…

Voilà de la spontanéité ! Oh oui que ce serait joli une écharpe « Miss Spontanéité, les mots sortent de sa bouche avant d’avoir été traités par son cerveau »… Un peu long, mais au moins les gens seraient prévenus et ils pourraient rire au lieu de se vexer… Non ?

(cc) gak

5 Responses to “Miss Catastrophe…”

  • Héhéhé je me et te reconnais bien là my darling ! Vive les miss catastrophe heureusement qu’elles existent car sinon la vie des fois serait bien morne !

  • Merci Poulette,
    D’ailleurs j’ai frappé fort aussi avec ton homme en lui expliquant pourquoi je préférais payer mes impôts au Luxembourg ;)! J’étais bienvenue :-p! Parfois je me dis que j’ai un don naturel!

  • Je ne sais pas si, concernant tes impôts au Luxembourg, tu fais allusion à un commentaire de toi que j’avais lu dans lequel tu revendiquais plus ou moins ton statut de “bourgeoise” qui avait fait ses choix difficiles et qui trichait par ci par là niveau argent… je crois qu’il s’agit du même, je n’en suis pas certain… (sur le conformisme?) Je m’étais dit: “waouw! quel courage, je la reconnais bien là, zéro langue de bois”… Et puis j’ai pensé ensuite: “elle y va fort quand même, j’en connais pas mal par les temps qui courent qui sortiraient Louison de son placard et couperaient quelques têtes pour moins que ça…” Ton article m’éclaire beaucoup sur tes sorties cinglantes… Va pour miss spontanéité! Mais ne change pas trop quand même. Personnellement c’est ainsi que je te trouve incomparable et je l’ai toujours pris (à tort semble-t-il?) au second degré. ;-)
    PS: ne t’inquiète pas, les messieurs en gris de Bercy ne lisent pas LR. :-D

  • @Kwelet, ne t’inquiète pas je vais garder mon côté frondeur…
    Je voudrais juste arrêter de plomber les soirées de mes potes et surtout ne pas blesser les gens que j’aime bien… Parce que dans le cas de cette anecdote, j’accepte que les gens puissent penser différemment… Je n’éprouve pas le besoin d’être entourée de clones ;)! En plus je sais très bien qu’elle n’a pas défilé, cela choque juste ses opinions religieuses…
    Les gens qui me connaissent savent que la franchise fait partie de ma personne ;)!
    Et je ne m’inquiète pas trop Bercy, je paye mes impôts, mais ailleurs…
    Merci pour ton commentaire, il me touche beaucoup! Donc j’écris comme je suis, c’est le plus compliment que l’on puisse me faire!

  • Je t’en prie et, oui, s’il te plaît, reste comme tu es, c’est un éternel régal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>