bouquin

Lait noir, Elif Shafak

Née à Strasbourg de parents turcs, Elif Shafak a écrit plusieurs romans qui sont des best-sellers en Turquie. Elle a vécu en Espagne, en Jordanie, avant de retourner vivre en Turquie. Ses romans sont imprégnés de sa culture orientale et occidentale.

Lait noir, Elif ShafakElif Shafak est féministe et son second roman en anglais, La bâtarde d’Istanbul, best-seller en Turquie en 2006, raconte l’histoire de deux familles ; l’une turque, l’autre arménienne, à travers le regard des femmes. Le roman lui vaut d’être poursuivie en justice en vertu de l’article 301 du Code pénal turc (intitulé « Humiliation de l’identité turque, de la République, des institutions ou organes d’État »). Le procès se conclut par un non-lieu.

Lait noir est le 3ème roman à avoir été traduit en français. (Elle en a écrit 12 et seulement 5 ont été traduits en français). L’histoire : après la naissance de sa fille en 2006, Elif Şhafak souffre de dépression post-partum pendant plus de 10 mois. Elle raconte alors la difficulté d’être mère et de pouvoir allier travail et maternité. Elle dénonce l’idéalisation de la maternité par notre société actuelle et expose les difficultés liées à son nouveau statut de maman.

Durant tout le roman, elle va être accompagnée par plusieurs voix en elle, qui représentent chacune ses pensées et désirs conscients ou inconscients. Ces femmes se disputent ; chaque désir s’entrechoque et a du mal à s’entendre. Miss Ego Ambition, Miss Intelligence Pratique, Maman Gâteau, Miss Cynique Intello et Dame Derviche.

Elif Shafak écrit là un roman avec une grande part d’autobiographie puisque c’est sa situation personnelle qui l’a inspirée. Elle explique :
«J’ai appelé ce livre Lait noir pour deux raisons. Avant tout, il s’agit de dépression post-natale. Il montre que le lait maternel n’est pas toujours aussi blanc et immaculé que la société voudrait bien le croire. Ensuite, de cette dépression est née l’inspiration. De ce lait noir, j’ai pu extraire une forme d’encre.»

Un super roman rafraîchissant et drôle, qui ne se prend pas au sérieux alors qu’il traite d’un sujet plutôt délicat ! A lire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>