Histoires

Puéricultrice, kesako ?

Vous avez dit quoi ? Non ce n’est pas horticultrice… Puéricultrice c’est un mot dont on entend parler mais les gens ne savent pas toujours à quel métier ça correspond !

Puéricultrice, kesako ?Ainsi en tant que Puéricultrice, je me dois d’éclairer et de faire connaitre cette belle profession qui est la mienne ! Attention, il ne faut pas confondre Puéricultrice avec auxiliaire de puériculture ! Et vous allez comprendre pourquoi ! La Puéricultrice est une infirmière qui a donc fait 3 ans d’études après le BAC ! Elle peut également être une sage femme.

Ensuite pour devenir puéricultrice elle a fait une année de spécialisation de puéricultrice pour acquérir toutes les connaissances sur l’enfant de 0 à 15 ans ! Tandis que l’auxiliaire de puériculture a fait un an d’étude sans avoir nécessairement besoin du BAC.

Ainsi l’infirmière puéricultrice peut travailler dans divers secteurs :

- à l’hôpital en service de maternité, néonatalogie, urgences et pédiatrie diverses.
- en PMI (Protection Maternelle et Infantile) ou elle peut faire des visites à domicile des jeunes mamans et elle suit les consultations au sein du centre de PMI.
- En crèche, la puéricultrice est directrice ou directrice adjointe et elle manage une équipe d’auxiliaires de puériculture et d’éducateurs de jeunes enfants.

La puéricultrice est une professionnelle spécialisée dans la connaissance de l’enfant, de la naissance à l’adolescence. Elle mobilise son expertise pour évaluer le développement physique, psychologique, et l’état de santé de l’enfant, dans son contexte familial et environnemental. Elle pose, dans des situations concernant les enfants, un diagnostic social et sanitaire conduisant à la mise en œuvre d’un projet de soignant et éducatif conduisant à l’autonomie de l’enfant et de sa famille.

Elle accompagne les parents et la famille dans l’exercice de leurs fonctions parentales et réalise des activités de soins, de prévention et d’éducation. Les missions de la puéricultrice sont de contribuer au développement de l’enfant, en favorisant son autonomie et sa socialisation par la mise en place et la surveillance d’actions de soins, d’éveil, et de soutien en direction de ses parents.

Elle surveille, accompagne et soigne l’enfant malade. Elle soutient sa famille, assure des missions de protection de l’enfance et de promotion de la santé, contribue à l’intégration des enfants en situation de handicap et à la lutte contre les exclusions.

Tout cela pour vous dire que je fais un métier passionnant et que je le fais avec plaisir tous les jours. C’était mon rêve d’enfant de faire ce métier, et je l’ai enfin réalisé ! Si vous êtes tentées par la formation, allez-y, foncez sans vous décourager ! Voilà, j’espère que cela vous a permis de mieux connaitre ce métier et peut-être cet article suscitera-t-il des vocations…

(cc) Bubbo.etsy.com

5 Responses to “Puéricultrice, kesako ?”

  • C’est vrai que je faisais bêtement l’amalgame entre puéricultrice et auxiliaire de puériculture… Merci beaucoup pour cette petite fiche pratique sur ton métier, kiliwatch !

  • Je voulais te remercier pour ton article.
    Je vais reprendre mes études pour devenir éducatrice de jeunes enfants (EJE). Je sais que l’éducatrice jeunes enfants et la puéricultrice travaillent ensemble. Ton article m’a bien éclairée sur le rôle et la mission de la puéricultrice et en plus ça se sent que tu adores ton métier et ça c’est top!
    Dis, tu pourrais me dire de quelle manière l’EJE travaille avec la puéricultrice dans les différentes institutions? Ca serait vraiment gentil!

  • @ missB;

    la puericultrice et l’EJE sont amenés à travailler ensemble surtout en crèche et structures accueil de la petite enfance; jardins d’enfants, halte garderie…
    L’EJE met ses connaissances à profit dans les sections pour éveiller l’enfant, mettre en place des activités adaptés aux ages des enfants, faire des parcours psychomoteurs et impulser une dynamique dans une équipe d’auxiliaire de puericultures.

    En premier lieu elle traville aupres des enfants et au fur et à mesure de son expérience professionnelle elle peut devenir directrice adjointe en creche et directrice de creche de – de 40 berceaux.
    ainsi la puericultrice et l’educatrice de jeune enfant travaillent en collaboration.

    L’EJE peut travailler également à l’hopital, mais les postes sont un peu plus rares.
    après je ne connait pas le travail dans les autres institutions mais tu auras le temps de le découvrir pendant tes stages de formations!

  • Merci pour ton retour si rapide. Ça fait Plaisir :)
    C est vraiment un métier d équipe. Ça va bien me plaire je crois…
    Je fait j ai pas fait de stage dans ce milieu donc je ne sais pas à quoi m attendre…

    Dis, t as regardé “la crèche des hommes” sur France 2 ce soir?
    J ai trouvé ça irréaliste surtout la partie ou l homme veut entrer en école de puéricultrice avec un DEUG. Il faut sur même être infirmière à la base!
    Mais bon c est une fiction…
    J aimerais bien avoir ton avis la dessus.

    Et encore merci pour tous les renseignements que tu donnes :)

  • de rien!!c’est avec plaisir!
    par contre je n’ai pas regardé “la crèche des hommes”!!!c’est vrai qu’en général je n’aime pas trop regarder les fictions mais plutôt les reportages ou documentaires!!!

    je te conseille un documentaire hyper intéressant malgré qu’il date:
    “le bébé est une personne” de bernard martino.
    tu le trouvera qu’en VHS, mais c’est un super film qui parle de l’enfant!a voir pour te preparer à ton futur métier!!!

    voilà!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>