Humeurs

Pardon accordé, à moitié…

Le Pardon est pour moi, une chose compliquée… J’ai du mal à l’accorder et pour être honnête, quand je l’ai fait, j’ai été déçue de la valeur et le respect que les autres lui avaient octroyé !

Pardon accordé, à moitié…Déjà petite, je savais que j’en étais incapable et quand on me demandait de m’excuser, j’aurais préféré mourir que de le faire ! Je gardais les doigts croisés comme pour conjurer ce pardon qui n’était qu’un leurre !

Je devais avoir une petite dizaine d’années quand j’ai vu un film datant des années 50 (en noir et blanc), dont j’ai, bien sûr, oublié le titre ; où une religieuse renonçait à ses vœux parce qu’elle ne pouvait pardonner le mal que l’on avait fait à son frère. Ce jour-là, j’ai su (non pas que je ne rentrerais pas dans les ordres) que j’étais comme elle, handicapée de ce sentiment.

Depuis quelques années, j’ai décidé que si les gens étaient capables de me faire du mal ou de trahir ma confiance, une fois, ils répéteraient certainement leur comportement ! Alors plus de pardon ! Malheureusement, « les gens » sont souvent médiocres et leurs actes leur ressemblent et du coup, j’ai un peu tendance à faire le vide autour de moi !

Aujourd’hui, je dois accorder mon pardon à quelqu’un de très particulier et cela va être compliqué. Non pas que ses actes soient impardonnables, mais ses propos m’ont blessée. Au moment où je lisais les lignes de ses emails, je sentais une fissure se former, j’en entendais presque le bruit, comme celui de la glace qui craque sous nos pieds…

Cette personne m’a présenté ses excuses et je les ai acceptées, il reste cependant au fond de moi quelque chose d’abîmé, notre relation est entachée, l’amertume reste… Pourtant il va falloir que je fasse fi de ça et que je passe l’éponge, je ne sais pas comment, le temps peut-être ? On dit qu’il soigne les blessures, peut-être même les plus profondes ?

(cc) Stucks in Custom

5 Responses to “Pardon accordé, à moitié…”

  • Mon caractère et ma personnalité entière font de moi quelqu’un de très tranché sur le sujet : un coup de trafalgar ou une perte de confiance et la personne est rayé. Boum un gros trait de stylo. Ca fait trop mal d’accorder son pardon pour reprendre la même chose dans les dents derrière !

  • Donc je ne suis pas la seule… Ouf! Dans les gens que je connais beaucoup y arrivent et du coup, cela me met mal :-(…
    Me voilà rassurée!

  • Je suis une grande sensible (pas sentimentale ;) qui se vexe facilement et a du mal à entendre les critiques et pourtant, je ne sais pas si je bénéficie d’une mémoire à la Doris (cf Nemo), mais la rancune se dilue très vite avec moi. Et pourtant, je suis méfiante, mais je dois être particulièrement optimiste. Dans les cas de dispute, je suis toujours la première à revenir, la bouche en cœur, parce que j’ai déjà oublié pourquoi on s’était accroché. Alors, j’ai en effet beaucoup de mal à comprendre les personnes qui s’empoisonnent avec les mauvais souvenirs. La vie est trop courte. Mais c’est peut-être aussi parce que je ne crois pas m’être jamais disputée pour des choses graves (enfin, moi je ne les trouve pas graves).

  • Et puis, si je ne suis pas parfaite, l’autre ne l’est pas non plus…

  • @la poupée russe Je suis bien d’accord avec toi! Mais je ne peux pas, comme si cette option n’existait pas ;-)! Et en plus, je suis particulièrement exigeante avec moi-même et donc avec les autres… Je ne me laisse que peu de chance de me tromper, je me sanctionne, alors les autres… Je crains plus mon jugement que celui des autres!
    En fait décrite comme ça, je ne suis pas très drôle comme fille! Heureusement que j’ai d’autres bons côtés!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>