Back Room

réflexions nocturnes

  la beauté réside dans les actes des personnes que l’on aime. quand on aime une personne, on pense qu’il n’y a pas mieux, que c’est la bonne, celle qu’on attendait, celle qu’on espérait. au début, c’est le paradis, on découvre ces sentiments inconnus jusqu’alors, on en souffre, on en rit, on en devient dépendant car cela apporte le bonheur, le vrai, le seul, l’unique.

le coeur est traître parfois, il nous fais tomber amoureux sans mm qu’on s’en rende compte, sans m’en qu’on le veuille. après il est trop tard pour faire machine arrière, et quand l’amour n’est pas réciproque, cela fait énormément souffrir. sa laisse une cicatrice indélébile, et il faut a nouveau sen remettre. je dirai avoir eu de la chance, car jusqu’à présent, j’ai pu éviter d’être trop amoureuse.

mais je craint que cela ne soit trop tard. car la en ce moment je navigue en plein terrain inconnu, cela me rend heureuse mais en mm temps, triste. j’ai peur, je suis lâche. il me manque alors qu’il ne devrait pas. il m’attire alors qu’il ne fait pas forcement quelque chose pour que cela soit le cas. il me soutient et fais beaucoup attention a moi, comme un ami le ferait. j’aimerai que ce soit plus qu’un ami mais en mm temps, je ne suis pas prête pour plus.  en mm temps, j’ai l’impression que plus le temps passe, plus j’en devient amoureuse, malgré moi, sans mm m’en rendre compte. ce n’est pas un gars comme les autres, il est tendre, affectueux, protecteur, cynique, … tel un ours.

et puis je ne suis pas une fille dont on tombe amoureux. je crois que jamais un gars n’est tombée amoureux de moi. a chaque fois, ils veulent juste coucher avec moi, il me veulent pour une nuit, pour plusieurs mais jamais pour plus que cela. jamais personne ne m’as aimer pour ce que je suis (je parle de gars ac qui je suis sortie ou qui ont voulu sortir avec moi). cela tendance a me rendre méfiante mais en mm temps, j’ai un espoir qui refuse de quitter mon coeur et cela me perturbe beaucoup. cela m’empêche de penser ou mm de réfléchir raisonnablement.

j’en rêve, j’en pense, j’en vis. il existe plusieurs amours : maternel, fraternel, amoureux, tendre, affectueux, éternel, passionnel, haineux, … mais tous font souffrir, tous font rêver. c’est notre désir d’acquérir l’un de ces amours, ou même plusieurs. on en ai dépendant et il n’existe aucun sevrage malheureusement et heureusement. parfois il disparaît, faute d’entretien, ou de réciprocité.

après a chacun de faire son choix, mais mieux vaut vivre d’amour que d’indifférence, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>