cinoche

Présumé coupable ou le combat d’un homme contre une erreur judiciaire !

Je suis ce qu’on appelle un auxiliaire de justice. Alors quand il s’agit de regarder des films ou des séries sur l’univers de la justice, il m’est toujours difficile de prendre le recul nécessaire et de ne pas trouver que la réalité est un peu, voire très, déformée.

Présumé coupable ou le combat d’un homme contre une erreur judiciaire !Pour autant, je n’ai pu m’empêcher de regarder le film « Présumé Coupable » et d’en être bouleversé par la manière dont cette grosse machine appelée Justice peut te broyer rapidement.

Ce film est adapté du livre écrit par Me Alain Marécaux, huissier de justice de son état, qui a fait partie des personnes accusées et condamnées à tort lors de la désormais, aussi tristement célèbre que sordide, « Affaire Outreau ».

Nous voilà donc spectateurs d’une longue descente aux enfers d’un homme, père de famille, huissier de justice, patron d’une entreprise, qui se retrouve du jour au lendemain accusé des pires choses, des pires actes qu’il soit, des pires accusations pour un homme innocent, puisqu’il est – lui, sa femme, et 13 autres personnes – accusé de viol sur ses enfants et leurs copains ainsi que de proxénétisme sur ces gamins.

Entre le jour de son arrestation et le jour du procès d’Assises, Monsieur Marécaux passera près de 3 ans en détention provisoire, tantôt en maison d’arrêt, tantôt en hôpital psychiatrique.

Et le film nous met en position de spectateur impuissant devant toutes les incohérences de cette procédure, devant la détresse de cet homme qui perd peu à peu tout ce qu’il a, devant le froideur de ce juge qui a été tellement décrié, mais aussi face à cet immense rouleau compresseur qu’est ce semblant de justice, auquel on a eu droit dans cette affaire.

On a envie de crier son innocence tellement elle semble évidente, on a envie de dire au juge d’instruction que ce n’est pas possible tellement on la voit flagrante, on a envie de se dire que cette affaire n’a pas pu exister dans notre pays.

Je n’ai pas envie de vous en dire plus sur ce film pour ne pas vous empêcher d’aller le voir. Parce que je pense qu’il faut voir ce film. Il faut être conscient de ce qui s’est passé dans cette affaire-là. Et surtout ne pas l’oublier. Et surtout de faire en sorte que jamais cela ne se reproduise.

4 Responses to “Présumé coupable ou le combat d’un homme contre une erreur judiciaire !”

  • Je valide à 100% ton article, je trouve ça bien d’aborder des sujets “tabous” comme celui-ci. J’ai pu voir ce pauvre homme plusieurs fois à la TV et vraiment j’avais mal pour lui car même si son honneur a été blanchi (juste par les excuses de Mr Burgo) et son innocence avouée, il n’en reste pas moins qu’il reste traumatisé à vie car malheureusement les soupçons des gens sur la pédophilie présumée restent toujours présents surtt dans les petits villages. Franchement, je me demande comment en 2012 on peut continuer à croire que la vérité sort toujours de la bouche des enfants. Quand j’étais plus jeune j’étais animatrice et des enfants affabulateurs j’en ai vu des tas et des tas, les enfants procèdent pas transfert souvent et c’est ce qui c’est passé pour Outreau, le gamin accusateur qui était abusé par ses parents faisait une projection sur les parents de son entourage. Quand même tout pédopsychiatre devrait étudier chaque témoignage avec la prise en compte du transfert ou de la projection imaginaire. Combien de personnes ont été accusées à tort alors que de vrais pédophiles sont dans la nature. Parfois on se demande si la justice (excuse moi !) fait bien son travail. En tout cas tu nous donne envie de voir le film.

  • Merci ! Je suis contente de t’avoir donné envie de voir le film. Outre la performance d’acteur de Torreton, je pense que c’est un film nécessaire à l’histoire de notre justice.
    Le problème dans ce dossier c’est qu’à aucun moment le magistrat n’a douté des accusations et n’a fait aucune recherche en sens contraire. Il a pris pour argent comptant toutes les accusations et les inexactitudes des accusations.
    Outre le fait que les propres enfants de Monsieur Marcéaux ont été manipulés par les enquêteurs et leurs réponses orientées.
    Et ne t’excuse pas, je suis le premier témoin quotidien des failles de notre système judiciaire.

  • Je savais même pas que Mr Marécaux a eu ses enfants manipulés, le pauvre il a du vraiment touché le fond. Ca brise une famille et un homme ce genre d’histoire, je me doute bien que tout le monde doit finir soupçonneux y compris sa propre femme… Ce qui me choque tu vois c’est qu’il y ait eu autant de défaillances à des échelons différents (le juge d’instruction, les psychiatres même si on sait que la psy n’est pas une science exacte). En tout cas tu bosses ds un domaine hyper interessant même si je me doute que ça doit pas être facile tous les jours.

  • Peut etre que le terme manipulation est un peu fort mais quand tu veux obtenir une réponse d’un enfant, selon la manière dont tu poses la question, il te dira ce que tu as envie d’entendre ! Et ici ils voulaient absolument faire dire aux gamins de Monsieur Marécaux que celui ci leur faisait des trucs et ils y sont arrivés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>