My Space

Revue cinématographique et musicale #3 : À poil !

Hier soir, je me suis offert un ravissant spectacle avec la Siamoise, à savoir Magic Mike de Steven Soderbergh, avec le sémillant Channing Tatum dans le rôle-titre. Le pitch tient sur un Post-it : c’est l’histoire de Mike, strip-teaser et associé dans une boîte qui recueille Adam, un gamin un peu paumé. Une virée dans le monde du strip-tease masculin tel qu’il existe aux Etats-Unis, c’est-à-dire ressemblant de plus en plus aux canons du strip-tease féminin – une caution artistique certes présente, mais largement surpassée par la caution esthétique –, avec des similitudes de plus en plus flagrantes entre le public des deux sexes – excitation, hystérie collective…

  • Alors oui, je tiens à m’excuser, mais comme mon public n’est pas forcément anglophone, je vous ai mis le trailer en français et ça pique les oreilles…
  • Ce film n’est pas original en soi. En effet, depuis que le cinéma montre des corps nus, il s’intéresse à cet art aussi ancien de l’effeuillage. Par contre, le fait de montrer des corps masculins dans le cinéma mainstream est somme tout très récent – depuis l’excellent Full Monty (1998). Justice est donc rendue, même si la parité n’est pas forcément respectée, comme je vous le montrerai dans cette revue des meilleures bande-sons de strip inspirées des plus grandes scènes humides au cinéma.
  • http://www.youtube.com/watch?v=95u6Uc-sTEg
  • Parce qu’un strip-tease au cinéma doit, par convention, être classe, voici quelques inspirations pour éviter de voir gratifier votre performance de mots aussi fleuris que ci-dessus.
  • Joe Cocker, You can leave your hat on (9 semaines ½, Adrian Lyne, 1986)
  • http://www.youtube.com/watch?v=JLNdK48zrwk
  • La chanson : Elle a été composée et interprétée pour la première fois par Randy Newman en 1972. Mais c’est en 1986 que Joe Cocker popularise cette exhortation d’un homme qui demande à sa partenaire de se déshabiller de manière sexy en guise de préliminaires. Tellement culte qu’elle a été réinterprétée en 1998 par Tom Jones pour The Full Monty.
  • http://www.youtube.com/watch?v=XO8YeQ60CFY
  • Le film : Tiré d’un roman édité en 1979, il raconte les rapports de domination/soumission entre une femme timide et un parfait inconnu. Leur passion durera, comme le titre l’indique, 9 semaines 1/2. Avec ce film, Adrian Lyne révèle au monde le potentiel sexuel de Mickey Rourke et Kim Basinger. Même si, depuis, les protagonistes ont un peu morflé, avouez que, 25 ans après, cette scène est toujours aussi efficace.
  • The Prodigy, Smack my b*tch up (Closer, entre adultes consentants, Mike Nichols, 2004)
  • http://www.youtube.com/watch?v=ovazoyhtW7o
  • La chanson : Tirée de l’album The Fat of the Land, cette chanson propulse le groupe de teufeurs anglais au firmament de l’électro, rajoutant au passage un peu de soufre dans leur réputation déjà déjantée. Smack my b*tch up n’est pas le seul morceau de l’album à avoir été utilisé comme bande-son. En effet, rappelez-vous du récurrent Mindfields dans Matrix.
  • Le film : Faire un pitch de ce film relève de la gageure. En gros, ça baise dans tous les sens, ça sort avec l’un, puis avec l’autre… Bref, l’intérêt, vous l’aurez compris, c’est de voir la prude Natalie Portman en strip-teaseuse. Et à mon avis, c’est tellement surprenant qu’on ferait la même tête que Clive Owen en la voyant nue…
  • John Hiatt, Alone in the dark (True Lies, James Cameron, 1994)
  • http://www.youtube.com/watch?v=Yyz0ez17hS8
  • La chanson : Tirée de l’album Bring the Family. Cet album marque le succès pour cet auteur-compositeur-interprète blues originaire de l’Indiana assez peu connu en France. Pour la peine, il s’était entouré de Ry Cooder et Nick Lowe. Classe, quoi.
  • Le film : C’est le remake américain de La Totale ! de Claude Zidi (1991). En gros, Monsieur et Madame sont agents secrets et chacun cache ses activités à l’autre. Survient alors en plein milieu du film ce strip-tease de Jamie Lee Curtis, qui préfigure la MILF avant l’heure…
  • Annie Lennox, Money can’t buy it (Striptease, Andrew Bergman, 1996)
  • http://www.youtube.com/watch?v=FoKaKlwzK1s
  • La chanson : Tirée du premier album solo de la chanteuse anglaise, Diva, en 1992. Ce n’est pas l’un des titres-phares de l’album, mais le rythme sensuel allié à la voix suave de la chanteuse fait mouche, au point d’avoir été choisi pour cette scène de strip en club. Une bande-son tout à fait adaptée à ce que l’on se faisait du strip dans les années 1990.
  • Le film : Après avoir perdu la garde de sa gamine et son boulot, le personnage interprété par Demi Moore – tous seins tendus – se trouve un job de danseuse dans un club de strip. Un politicien véreux est séduit par elle et cherche à la posséder. Bref, du grand entertainment et le rôle le plus sexuel confié à la futur cougar en chef à l’époque où elle était encore mariée à Bruce Willis. Faut dire, il fallait bien investir ces boobs venus de l’espace…
  • Ginuwine, Pony (Magic Mike, Steven Soderbergh, 2012)
  • http://www.youtube.com/watch?v=Mo4BOJOJv8w
  • La chanson : Tirée du premier album de ce représentant de l’ancêtre du r’n’b contemporain – le new jack –, Ginuwine… The Bachelor. Donc du r’n’b très sirupeux tel qu’on l’appréciait dans les années 1990.
  • Le film : R U f***ing kidding me ? Juste matez ces sublimes abdos, cette très belle allure de Channing Tatum qui commença dans la vie active comme danseur – ça se voit – mais surtout comme strippeur. Et oui, puisque le film, c’est son histoire !
  • Après cette petite revue tout à fait dans le ton de cette fin août – chaude et moite –, quand votre partenaire vous demandera d’épicer vos ébats, vous aurez maintenant un minimum d’inspiration. Ne me dites pas merci, c’est cadeau.

2 Responses to “Revue cinématographique et musicale #3 : À poil !”

  • Natalie Portman en stripteaseuse, c’est à peu près aussi crédible qu’Audrey Tautou en croqueuse de diamants. Mais bon, elles sont mignonnes.

    Et j’ai bien rigolé avec Channing Tatum. Pony… Obviously ;)

  • C’est d’ailleurs un scandale de Magic Mike selon moi : suggérer quelque chose de la sorte sans en apporter la preuve…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>