Coeur

Et quand est-ce qu’on commence à aimer ?

Article sélectionné par electricalstorm lors de sa semaine de rédac’chef !

C’est quand, qu’on commence à aimer ? C’est quand ce beau jour où on sent qu’on n’y échappera pas ?

Et quand est-ce qu’on commence à aimer ?Est-ce que c’est ce jour où il allume ta cigarette avec la sienne, qu’un regard s’échange et qu’une cendre s’affère ?

Est-ce que c’est ce jour où il te double sur l’autoroute et que passe un bon vieux Souchon à la radio ? Quand tu penses que tout est possible en appuyant sur le champignon.

Est-ce que c’est ce soir-là, où tu vomis et qu’il tient tes cheveux en te disant c’est pas grave, je suis là. C’est peut-être quand tu t’appuies sur lui parce que ta route n’est plus tracée. Parce que l’alcool n’a jamais aidé la funambule que tu es. C’est peut-être quand tes pas prennent une direction que t’ignores. Et que t’as jamais eu l’impression qu’une épaule pouvait être si rassurante, d’ailleurs t’avais jamais compris ce que c’était que cette métaphore étrange que de se prêter son épaule.

C’est peut-être le soir de la première engueulade, où le ton monte et où ton cœur se soulève. T’en sais rien toi, mais quand t’as crié, tu n’as peut-être pas fait que. C’est peut-être quand il fait un barbecue dans le jardin chez tes parents, et que tu le trouves sexy. Que l’odeur des chipos vous rend heureux et vous donne un air un peu niais.

Qu’est-ce qui fait que tu passes de l’avant à l’après, qu’est-ce qui fait qu’un beau matin t’as mal dans le ventre. Y a trois papillons en squat qui viennent s’installer même si t’as rien demandé. Qu’est-ce qui fait qu’un jour, tu sens que tu vas aimer ?

Est-ce que c’est le jour où il te dit que t’es différente ou est-ce que c’est le jour où tu réalises combien il est différent ?

Qu’est-ce qui fait qu’hier il était juste marrant et qu’aujourd’hui tu ris moins fort quand il n’est pas là ?

Tu ne sais pas pourquoi, mais un beau jour tu t’éprends. Tu l’as pas forcément vu venir, tu t’étais maquillée comme une putain. C’est peut-être cet instant où allongés dans la pelouse, il chante une chanson à ton oreille en te demandant « On fait quoi après ? » et que tu te dis ça va me tomber dessus, je crois.

Ça vient peut-être ce soir de 14 juillet sous le feu d’artifice, même si t’y vois rien. Juste parce que ça fait des pétards et que t’as les épaules nues qui démangent ses ongles. Ou bien c’est ce matin où tu prends le post-it qu’il t’a laissé sur la table en le rangeant dans ton portefeuille avec un petit sourire en coin.

T’en sais rien. Un beau matin, ça va te prendre. Ce sera peut-être demain, peut-être dans mille lendemains.

C’est peut-être quand t’enfiles cette robe avant de le rejoindre, ou quand il t’achète du tarama. C’est peut-être un beau soir aux urgences, quand tu l’attends trois heures, et que tu te demandes si ça va venir, si ça doit venir, si c’est déjà venu. Tu te poses quelques questions et tu t’endors.

On verra demain. Bref, ça peut venir n’importe quand. Ça prend, ça infuse. C’est bouillant. T’as le droit de t’y attendre et de fermer les yeux.

(cc)  shewatchedthesky

7 Responses to “Et quand est-ce qu’on commence à aimer ?”

  • Wouaou. Ca me donne envie d’appeler mon copain pour lui dire que je l’aime. Tout ce qui est beau me donne envie de dire à mon copain que je l’aime. Et c’était vachement beau. Merci.

  • Putain mais elle écrit bien cette Lady si si si moi je vous le dis voui voui y’en a dans la cartouche d’encre ^^

    Tu sais vraiment séduire avec des images que l’on imagine réelles, car on pense en te lisant que tu les aura vécue. Ce qui donne toute cette profondeur à ton texte.

    On ressent à travers lui ton expérience, c’est un peu comme si tu nous montrais le chemin pour tomber amoureuse^^

    ONE WAY ^^

    Merci

    H

  • Le principal c’est que ca finisse par nous tomber dessus non ?

  • Ovary, toi qui aimes la chanson française ;) : impossible de mettre la main dessus tout de suite mais peut-être qu’en cherchant sur Deezer ou Spotify, tu trouveras la chanson d’Ours qui s’appelle “Chérie, c’est quand ?”. Elle s’inscrit totalement dans la continuité de ton article, que j’adore, d’ailleurs. :)

  • Merci les filles pour vos commentaires !

    @Maianna : oh oui j’espère que tu l’as appelé. Et qui tu lui as dit tout ce qu’il y avait de vachement plus beau dans toi :)

    @Streekbook : oh “Putain” merci ! J’espère continuer d’écrire encore longtemps et vous faire cet effet-là.

    @Laurie : oh que oui, c’est le principal. Une fois, ou quinze, timbré ou léger, mordante ou mordue, le but c’est de le vivre encore et encore…

    @Rose H. : je vous réponds en écoutant la chanson justement. Voilà, maintenant je veux trouver le Chapelle, me marier cet après-midi, avec ou sans robe, je m’en fous, j’aurais au moins un petit chignon avec des perles dedans non ? Merci pour le commentaire et le bon plan.

    Des bises les Ladies !

  • C’est magnifique, vraiment bien écrit, merci pour ce joli moment ;)

  • Je suis toute bouleversée maintenant ! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>