My Space

Addiction chez les jeunes, gros coup de gueule!!

Vous savez pourquoi les jeunes ne jurent que par l’addiction, quelle qu’elle soit ? On ne leur impose plus aucune limite, ils n’ont plus aucun repère, aucune règle, on les laisse faire, on les délaisse.  Le mot parent n’existe plus, on pourrait tout aussi bien les appeler : fantôme, bourreau ou meilleur pote. Plus personne n’est à la bonne place dans ce système de merde et les jeunes ne savent même plus différencier le bien du mal.

Addiction chez les jeunes, gros coup de gueule!!Ce qu’ils cherchent, c’est être aimé, et pour être aimé, il faut rentrer dans un moule suivre le mouvement et fermer sa gueule, dire oui quand c’est non et non il n’a pas fumé ce joint quand c’est oui. Les jeunes sont incapables de s’aimer. Car, honnêtement, on ne peut pas s’aimer soi-même pour s’infliger de telles choses.

Pour moi être addict, ça veut simplement dire être malheureux, avoir mal quelque part, une souffrance assumée ou non, mais addict ne rime certainement pas avec la joie de vivre. Il faut que vous compreniez que ce n’est pas ça la vie, ce que vous faites c’est entrer en enfer. Comment peut-on dire qu’il est impossible de s’amuser sans de l’alcool à outrance.

Ça désinhibe, oui, mais ça te pousse dans des bras que tu n’aurais jamais voulu, dans des positions que tu préfères oublier et avec des problèmes que tu aurais mieux fait d’éviter. Jamais vous n’obtiendrez le respect que vous réclamez en continuant de vous foutre en l’air, en ayant l’air d’aimer ça en plus.

La vie, le monde tel qu’il est aujourd’hui est déjà assez dur, assez compliqué à vivre que je ne comprends pas comment on peut se rajouter autant d’embûches tout seul. Mais je persiste à dire que les jeunes sont l’image, et l’exemple parfait de la descente en enfer de notre société.

Je tiens des propos durs, extrémistes et violents, je le sais mais on ne peut pas être modéré sur de tels phénomènes qui détruisent des milliers de vies chaque jour, je ne fais pas forcément allusion qu’à la mort, vivre dans l’addiction peut faire beaucoup plus de dégâts.

Je ne comprends plus ma propre génération et encore moins la suivante, je n’ai aucun honneur à en faire partie. J’ai été l’épaule sur laquelle pleuraient des amies, prises à leur propre jeux, qui un lendemain de fête, s’étaient retrouvées sans culottes, sans souvenirs, juste les yeux pour pleurer et la honte qui traine à leur pieds. Et finalement ce sera la soirée qu’elles n’oublieront jamais.

Je vous parle de ceci parce que je sais, je sais ce que ça fait, quand un matin je me suis retrouvée dans mon lit, ma chemise de nuit à côté du lit, mes sous-vêtements disparus et ma tête vide d’images, vide de souvenirs, juste des sensations insupportables, après avoir laissé un ami de confiance dormir chez moi avec une bouteille de vodka mélangée à des médicaments. Une fois mais pas deux.

J’ai vu mon adorable petit frère, tellement vif, tellement curieux et intelligent, sombrer petit à petit, laisser ses neurones et valeurs se détruire un par un, à cause de ces nouveaux amis que j’appellerais plutôt pires amis. Le voilà maintenant alcoolique, alors qu’il a déjà eu une pancréatite, les médecins lui disent 0 alcool et lui se boit une bouteille de whisky le soir dans sa chambre à lui tout seul.

Drogué, addict au sexe avec ses putes de 14 ans, excusez du terme, mais appelons un chat, un chat. Maintenant il va tout juste avoir 18 ans et sa vie est déjà foutue. Ensuite ce fut mon autre petit frère qui un jour, à 14 ans, a pris une nouvelle résolution : à 16 ans je fume ! Pourquoi ? Par ce que maman m’a dit qu’à 16 ans on a l’âge légal pour fumer. Moi je dis bravo.

Les addictions vous suivent : j’ai vu la mère d’une amie, alcoolique et droguée depuis sa jeunesse, s’ouvrir les veines devant sa fille, étaler son sang sur le carrelage de la cuisine pour prouver que sa fille lui faisait du mal. J’ai vu ses dealers nous accoster pour lui dire que sa mère se plaignait que sa fille fut méchante avec elle et lui faire la moral pour qu’elle soit plus gentille avec sa « maman ».

Et je l’ai vu se jeter sur elle, les yeux remplis de folie, tout ça pour récupérer des vêtements qu’elle lui aurait emprunté. Puis une fois sobre, elle nous préparait un énorme repas, en nous souriant, comme une mère qu’elle n’a jamais été. Que croyez-vous que cette fille va devenir ?

J’ai vu mes oncles alcooliques depuis la moitié d’une décennie, monter sur la table et la fracasser le lendemain de Noël, faire des chatouilles à des endroits improbables et ne pas se rendre compte, je suppose qu’il demande à sa nièce de 10 ans de faire l’amour avec lui dans le lit de ses parents. Et ce n’est pas le pire. J’ai vu des jeunes dans des états lamentables et des adultes faire des choses innommables. Ces addictions vous bouffent le cerveau, tout ceci n’est pas un jeu, réveillez-vous.

Vous ne pensez pas que pour s’amuser, il suffirait juste de sortir prendre l’air frais, marcher, faire du shopping entre amis, aller au cinéma ou si on est fauché on s’improvise une séance de film chez soi avec des amis et des friandises à volonté. J’sais pas, moi, la musique, les rires entre amis, partager des activités avec d’autre personnes, me souvenir de chaque instant, me sentir saine et pouvoir apprécier la vie telle qu’elle est ça me suffit.

Je me respecte, je respecte les autres et grâce à ça, je sais que je mérite le respect des autres. Vous ne vous imaginez pas le temps que vous perdez dans vos conneries. On se dit rendez-vous dans 10 ans ? A quel endroit ? Encore chez vos parents ? En cure de désintox ? Sur le trottoir ? Ou au cimetière…

(cc) net_efekt

One Response to “Addiction chez les jeunes, gros coup de gueule!!”

  • Whaaa comment se prendre une claque en pleine tronche alors qu’on à rien demander j’étais partie pour faire ma folle sur Lr today, mais en te lisant tu tuée^^

    J’aime ton coup de gueule car et oui c’est vrais aujourd’hui avoir des soucis et synonyme de maladie contagieuse : On te demande d’avoir le sourire de pas faire chier ton monde de rester dans le moule ou on t’a foutu de force. Force est de constaté qu’aujourd’hui c’est dans l’addiction des problèmes que moi je me vautre sans honte et sans arrière pensées. Je n’ai plus peur de ne pas avoir l’image que les autres aimeraient que je projette .

    Les jeunes font des bêtises ils se droguent et donnent comme excuse “mais heuu personne ne m’aime” la société ne me comprend pas” à ces jeunes j’ai envie de leur dire

    TU N’A QU’UNE SEULE VIE ALORS KIFFE LA A FOND et Fuck ceux qui te regardent de travers et te jugent car au final c’est eux qui te jalousent ^^

    A bas les prejugés hard discount vendu dans leurs emballages mickey ^^

    Merci pour ton coup de gueule ^^ H

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>