Humeurs

Les chroniques menstruelles d’Ovary #6

Le dernier mardi de chaque mois, retrouvez les chroniques menstruelles d’Ovary sur Ladies Room !

Les chroniques menstruelles d’Ovary
L’histoire d’une fille qui a ses règles. Avec des humeurs dedans.
6
J’aime pas les gens

Les chroniques menstruelles d’Ovary #6J’ai un problème avec les gens : je ne les aime pas. Ça dépend qui, ça dépend quand. Ça dépend des visages, des périodes. Mais quand j’ai mes règles, tu peux avoir la tronche que tu veux et le sourcil doux, je ne t’aime pas.

J’aime pas les gens qui me disent que je sors trop parce je déteste ceux qui me disent : quoi, tu viens pas ? Allez viens. Ou ceux qui te retiennent quand tu veux partir. Mais allez reste. (Nanana nanana).

J’aime pas les gens qui pensent mieux savoir que moi ce qui est bon pour moi, même si j’ignore ce qui l’est réellement. J’aime pas les gens qui décrètent que telle chose est une bêtise dans ma vie et telle autre une réussite quand moi je proclame que tout est illusion.

Et je déteste Cléophée depuis ma tendre enfance pour ses morales à deux balles de fille sur le point de se marier qui pense être un modèle parce qu’elle a une vie propre. Une « vie propre ».

Quand est-ce que tu ranges un peu ta vie ? Qu’elle me dit. Et puis ce mec que t’as rencontré là, il se fout de ta gueule. Ah si si si (SI SI SI), il se fout de ta gueule. Tu vas dans le mur, tu fais fausse route. Il faut que tu remettes de l’ordre dans ta vie.

Le rôle d’une amie : te parler d’une vie propre quand toi tu es un bordel sans nom.
Mais je ne veux pas d’une vie propre. Je ne veux pas ressembler à Cléophée, avaler du Muesli le matin, sur la même chaise de la cuisine, à la même heure, avoir les ongles faits et l’orgasme régulier.

Je me défends : c’est pas un « Bad Boy ». Il a juste une vie aussi sale que la mienne.
Elle réagit. Et tu crois qu’on construit là-dessus ? Je m’enflamme : je ne te parle pas de construire je te parle de faire un bout de route ensemble. Je ne prends pas fausse route Cléophée, je prends une route certes chaotique, qui trouvera sa fin.

Ah, et tu crois que tu pourras faire demi-tour au bout ? Hein ? Je n’aurais pas dû entrer dans le champ des métaphores avec une fille à la vie propre, je crois qu’elle n’a pas saisi. Alors que je réponds : non, j’irai me cacher dans le local à poubelles jusqu’à finir ma déprime post-tocard.

Les gens pensent qu’ils savent. Ils savent, c’est tout. Définitivement, je ne les aime pas. L’idéal peut-être serait de fermer sa gueule et ne parler qu’avec sa petite voix. Ma petite voix étant aussi dérangée que moi, on peut dignement s’en sortir.

J’aime pas les gens qui sont malpolis. Je hais les gens qui manquent de bon sens. J’aime pas les cons et je trouve qu’il y en a partout. Je déteste ceux qui disent “tu enchaînes les clopes” et qui te demandent de les dépanner.

J’aime pas les gens qui prétendent être bienveillants. Et entretiennent des discours négatifs : tu vas souffrir, je préfère te prévenir. Et tu ne pourrais pas me dire que la vie est belle, que je n’ai qu’à tenter et vivre à fond ? Pourquoi faudrait-il toujours passer son temps à se protéger ? Ne faut-il pas avoir le goût du risque ?

Je peux répondre à Cléophée que la peur n’évite pas le danger, mais elle est encore bloquée sur le local à poubelles. On devrait s’encourager les uns les autres, et arrêter avec les morales ou les conseils sortis de nulle part. Surtout quand les gens prennent un air sérieux et grave en te lâchant un avis à base de semelle. Décidément, ça me fatigue. Puis j’ai mes règles, puis j’ai plus le temps d’écouter leurs conneries.

Moi, je suis un gens qui ne donne pas son avis, mais qui booste l’autre à faire ce que sa petite voix lui dit. Et qu’elle soit propre ou sale, ça change rien au puzzle. Il faut s’écouter pour avancer. Et après ça, on peut même finir par épouser un mauvais garçon.

Revoir Les Chroniques Menstruelles d’Ovary #1

Revoir Les Chroniques Menstruelles d’Ovary #2

Revoir Les Chroniques Menstruelles d’Ovary #3

Revoir Les Chroniques Menstruelles d’Ovary #4

Revoir Les Chroniques Menstruelles d’Ovary #5

One Response to “Les chroniques menstruelles d’Ovary #6”

  • Merci pour cette article, j’aime bien vous lire ma petite moizelle’ moi ce qui m’insupporte ce sont ces personnes qui te regarde de travers dés que tu fais quelque chose de travers, du coup j’ai une image de moi sur eux qui me traverse l’esprit que j’ai depuis longtemps de travers . ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>